« Affaire Sarah Halimi » : quand la Cour de Casse s’emmêle

Aucune envie d’argumenter au fond…. Les raisons légitimes de s’insurger sont légion, dans cette affaire où tout tourne de travers depuis le début… Seulement besoin d’hurler de rage et de colère !

En confirmant l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris de 2019, concluant à l’irresponsabilité pénale du « salaud », la Cour de Cassation commet un des dénis de justice les plus retentissants depuis l’affaire Dreyfus….

Ce qui frappe, dans cette affaire, est l’obstination mise à recouvrir d’une chape de plomb les cris désespérés de la malheureuse Sarah.

Surdité des forces de l’ordre devant ses supplications… Des forces de l’ordre pourtant positionnées en bas de son immeuble durant près d’une heure, pendant les faits.

Surdité continue de la justice française. En l’état, sans aborder l’exhaustivité des arguments militant en ce sens, la simple contrariété de décisions entre les trois expertises médicales (la première l’estimant sain d’esprit au moment des faits) suffisait très largement à la Cour de Cassation pour renvoyer le barbare antisémite devant la Cour d’Assises. Mais la Cour de Cassation ne l’a pas voulu !!!!

Un blanc seing est ainsi conféré à l’antisémitisme islamique. Un guide lui est même délivré :

« Avant d’assassiner des juifs, pensez au préalable à consommer suffisamment de cannabis. Ce sera une circonstance absolutoire, susceptible d’exonérer votre responsabilité pénale »…

Au soir de Yom Hazikaron, journée du souvenir, notamment des victimes civiles du terrorisme, un message cinglant est adressé aux Français juifs :

« Par ici la sortie »!!!

Aux yeux des citoyens français dans leur ensemble, apparaît avec effroi l’irresponsabilité totale, non pas de l’assassin islamiste dont il s’agit, mais de la justice de leur pays. En s’illustrant piteusement en cette sinistre occurrence, elle s’est singulièrement discréditée.

Ce jour noir est un tournant, qui ne restera pas sans conséquences. Il y aura un avant et un après..les sombres perspectives qu’il ouvre sont vertigineuses, non seulement pour les Français juifs, mais pour tous les citoyens français.

Plus prosaïquement, pour la famille Halimi, il ne reste plus, comme ultime recours possible, que la Cour Européenne des Droits de l’Homme. J’ose espérer que.… EL

Erick Lebahr, MABATIM.INFO

2 commentaires

  1. Après l’assassinat de Sarah Halimi, la justice a réfuté la circonstance aggravante de « crime antisémite », les juges ont exclu la notion d’antisémitisme, au prétexte que l’assassin était sous emprise de cannabis.
    Que de progrès ! L’antisémitisme est devenu une circonstance atténuante.
    Ainsi, un chauffard sous l’emprise du cannabis relève des tribunaux, mais pas l’assassin d’une vieille femme Juive.
    Dans la continuation de cette folie hallucinante, les médias qui diffusent des infaux sont eux aussi exonérés de leurs mensonges et de leurs calomnies.
    Ben ouais, on peut mentir, déformer les faits, les manipuler, accuser, diffamer, propager de la haine, cela n’est pas répréhensible tant qu’il s’agit d’Israël et des Juifs, puisque le CSA l’admet, dans le cadre d’une très stupéfiante « liberté éditoriale ».
    En France, plus on est de fous et plus on s’amuse !
    Les folies récurrentes du Quai d’Orsay et de son bras armé, l’Agence France Propagande ne suffisent plus, nous voilà entrés dans l’ère des juges complètement azimutés, et des torchonistes libres de délirer et de raconter des bobards au nom de leur « liberté éditoriale ».
    Et dire que si un promeneur éternue à proximité d’une mosquée, la France des braillards se révolte et les collabos de l’info en font des tonnes pour dénoncer l’acharnement mené contre la communauté musulmane si injustement « stigmatisée » par les ennemis de la démocratie et du sublime « vivre ensemble ».
    J’arrête mon post, on frappe à ma porte, je m’inquiète, sans doute une convocation au tribunal pour « islamophobie aggravée »….

    J'aime

  2. Tout a fait d accord avec cette analyse.
    A ajouter aussi que rien n avait ete publie juste apres les faits pour ne pas gener la campagne electorale.
    Cela fait plus de trente ans que je vis en Israel et n ai jamais regrete un seul jour d avoir quitte la France.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s