Généalogie « versaillaise » : Samson, Gribe, Bloch

genami logo1Voici  des réponses reçues à la rédaction de hakeshet suite à la publication de 2 articles
1) 2 Réponses à l’article : un chrétien cherche ses racines juives à Versailles
-Micheline Gutmann, Présidente de Genami (1) : Bien sûr, notre association de généalogie juive GenAmi connait vos ancêtres : Jacob SAMSON marié à Brunette GARCON.  Ils sont  recensés à Versailles en 1808 (Décret de Bayonne ) .Voir l’ article publié dans hakeshet : Bayonne (2)

-Nous avons une copie de la déclaration correspondante en 1808 : belle lettre signée par Jacob Samson.Ils avaient alors 12 enfants : Louis, Jean, Simon, Alexandre, Charlotte, David, Rachel, Jacob, Abraham, Pauline, Samson. – 67 Av de Saint-Cloud en 1808. Charlotte née en 1791 à Versailles s’est mariée à Versailles le 8/07/1813 avec Lion Joseph LEVY bijoutier qui habite à Paris –
Charlotte est décédée à Paris,  en 1824.  On peut faire d’autres recherches, elle n’ont pas encore été réalisées.  Gabriel CERF avait pour épouse Esther GARCON, peut-être la sœur de Brunette.
Ces gens étaient à Versailles assez provisoirement, il n’y a pas de raison pour que des descendants soient encore là.
De quel enfant êtes-vous descendant ? Écrivez moi pour me dire ce que vous recherchez
Cordialement.    Micheline Gutmann
-Autre réponse reçue de Mr André Convers
« Bonsoir, Plusieurs de vos patronymes figurent dans la liste des sépultures du cimetière Israélite ancien de Versailles, 3 rue du Général Pershing. Source : La Communauté Israélite de Versailles par Emile Houth et Gérard Nahon, Revue de l’Histoire de Versailles et de Seine et Oise, tome 58 – 1970. Je peux vous scanner les pages. Riec sur Belon – andreconvers@gmail.com »

2) Réponse à l’article : Mémoire d’un Versaillais : Mr Gribe

Je ne connaissais pas René GRIBE mais j’ai effectué toute une étude généalogique sur sa famille GRIBINSKI,
à qui j’adresse mes sincères condoléances.Micheline Gutmann
3) Demande : Vous souvenez-vous d’une famille Bloch boulevard de la Reine, lui devait travailler à la banque Rothschild, ils avaient un fils, c’était dans les années 1960, ma mère Suzanne Lévy habitait Versailles pendant et après la guerre, elle a échappé munis de faux papiers, elle était très amie avec les Bloch j’aimerais contacter le fils qui doit avoir un peu près mon âge 68 ans. Cordialement André Convers, Riec sur Belon andreconvers@gmail.com
(1) Genami : Coordonnées

(2) Le décret de Bayonne
Le 20 juillet 1808, à Bayonne, Napoléon faisait paraître un décret qui se révéla être plus tard d’une très grande utilité pour la généalogie. A cette époque, la plupart des familles juives ne portaient pas de nom transmis héréditairement. Pour l’esprit ordonné de l’Empereur, par ailleurs intéressé de pouvoir connaître le nombre de soldats qu’il pourrait entraîner dans ses guerres, c’était une lacune.  Ce décret ordonna donc aux juifs de se choisir un nom transmissible. Vous pouvez trouver le texte complet sur le site de GenAmi. Des listes furent constituées dans toutes les communes de l’Empire napoléonien, comportant les anciens noms qui étaient souvent des prénoms, et les nouveaux noms, le père déclarant ses enfants.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s