Sus aux coiffeurs !

coiffeurPar Édouard Gris

Connaissez-vous cette histoire juive grinçante, à l’humour noir ?

Un homme s’adresse à un autre : « Le jour où les nazis prendront le pouvoir, on pourra enfin éliminer les juifs et les coiffeurs. »

Et son interlocuteur, surpris et outré lui répond : « Mais enfin pourquoi les coiffeurs ???!!! »

Je sais que mes lecteurs ont très bien saisi le cocasse de la question de l’interlocuteur, à savoir que dans son esprit inconsciemment et de façon évidente, tuer les juifs était naturel.

Les revendications des djihadistes, post attentats, mentionnent des croisés, des journalistes, des soldats, des policiers et des… juifs. Pourquoi pas des chinois, des eskimos ou des pygmées ?

Les medias d’aujourd’hui nous gavent d’émissions analysant, disséquant, les motivations des islamistes. Nombre de spécialistes nous expliquent pourquoi les croisés, pourquoi les journalistes, pourquoi les policiers, pourquoi des soldats mais nulle part, à ma connaissance, je n’ai vu ou entendu les doctes disséqueurs de l’information se poser la question « pourquoi les juifs » et plus encore essayer de l’expliquer.

Je n’ose pas croire que dans leurs esprits, tuer des juifs serait tout aussi naturel que dans la blague racontée plus haut.

A moins qu’expliquer cette question oblige ces esprits supérieurs à mettre le nez dans le Coran et s’apercevoir que ce texte saint contient moult sourates violentes[1], dont certaines visent explicitement les juifs, par lesquelles les islamistes justifient leur obsession à tuer ces derniers…

Chuuut ! Ça, c’est politiquement incorrect.

Pas d’amalgame !!! EG♦Edouard Gris

[1] NDLR : Sachons gré à M. Mohamed Ould Kherroubi, Président de l’Association des Musulmans de Versailles, d’avoir tenté une explication de ces sourates violentes (GIP 78, Versailles Octobre 2015)

Publicités

Un commentaire

  1. Suite à l’article de Monsieur Gris, la note de la rédaction est bienvenue. Pour la compléter, voici (avec l’autorisation de l’auteur) un extrait de la lettre que m’a adressée Monsieur Kherroubi après sa conférence:

    « (…) Cette conférence a été gourmande en préparation tant le sujet investi était sensible et méritait d’être traité avec tout le sérieux que les circonstances obligeaient et obligent encore.
    Notre investissement au service de la paix doit être total. Il nous importe de le mener avec minutie en intégrant dans nos essais toute la complexité humaine et l’esprit de clémence qui habite les textes révélés. La religion ne saurait rester en retrait ou encore déserter les questions importantes surtout en ces moments de tourmente.
    Je vous remercie pour vos encouragements et sachez qu’ils me sont chers.

    Nous avons besoin d’avancer ensemble, en confiance, avec les meilleures des intentions, accompagnés et soutenus par toutes les bonnes volontés. »

    Sachons séparer « le bon grain de l’ivraie »…

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s