Israël-Autorité palestinienne : quelle politique ?

Israel-Palestine2.pngJe parcours souvent les informations sur Facebook au sujet des relations entre Israël et l’OLP et je suis régulièrement étonné que très peu de commentateurs se questionnent sur la relation complexe qui lie l’État d’Israël et l’OLP ou Autorité Palestinienne.

Que voit-on ?

D’un côté un pouvoir palestinien qui mène une guerre médiatique, diplomatique, et occasionnellement armée contre l’État d’Israël ; de l’autre côté un État juif qui semble faire preuve de pusillanimité au-delà du raisonnable en se bouchant les oreilles et même parfois en fermant les yeux.

Alors, pourquoi ces gens agissent ils ainsi, et pourquoi parlent-ils ainsi, ou, souvent, s’abstiennent ils de parler ?

L’Autorité Palestinienne, officiellement engagée dans un processus de normalisation avec Israël assure globalement un niveau de sécurité plutôt acceptable à l’ensemble de la région ; sa police formée par les américains gère discrètement et efficacement une collaboration d’une certaine qualité avec les services israéliens et, malgré les coups de menton réguliers des caciques du parti, pour la plupart issus des écoles de formation soviétique comme leur chef Abbas, l’essentiel reste bien en place sans dérapage notoire .

Sur les autres plans c’est un tout autre débat, car Abbas qui n’encourage clairement pas le terrorisme maintient mordicus les primes aux assassins, quitte à se brouiller définitivement avec le boss américain ; l’OLP est aussi derrière la formidable campagne antisioniste qui sévit dans le monde occidental, elle finance le BDS, mais aussi d’innombrables actions avec une montée en puissance significative de l’antisionisme américain qui constitue une très mauvaise surprise pour le monde juif.

Sur le plan diplomatique, on peut qualifier l’attitude de l’OLP de carrément vindicative, Abbas et ses comparses ne se privant d’aucune action ou déclaration, en tombant souvent dans l’antisémitisme le plus abject, avec pour objectif affiché d’attaquer Israël dans toutes les instances internationales.

En face, les gouvernements israéliens, même l’actuel, qualifié par toute la bienpensante occidentale d’« extrême droite » semblent passifs, voire inertes :

On a bien bloqué de temps en temps les versements des droits de douane pour faire des misères à Abbas, mais cela s’est à chaque fois réglé en quelques jours. On évoque mollement le refus d’Abbas de négocier, mais les observateurs avisés voient bien que la diplomatie israélienne ménage l’OLP et retient ses coups.

Cette réalité étrange se révèle aujourd’hui au grand jour quand nous voyons l’administration Trump sanctionner lourdement les agissements palestiniens alors qu’Israël qui est resté muet durant des années ne pipe pas mot !

Mystérieuse attitude donc de la part de ces « faucons israéliens » qui se rangent, un peu gênés, derrière l’intransigeance américaine en se gardant bien de surenchérir alors que tous les moyens de l’OLP semblent consacrés à saper l’image et la position d’Israël dans le monde et contribuent de manière non négligeable à la montée (ou la libération ) des sentiments antijuifs en occident. On ressort le vieux sujet des privilèges accordés aux terroristes de l’OLP emprisonnés en Israël, qui vivent dans les prisons comme des chefs de clan et y bénéficient de libertés inavouables, mais malgré les protestations des familles de victimes et le travail résolu de leurs associations, ces fameux politiciens de droite « extrême » ne lèvent pas le petit doigt.

Je me garderai de donner une explication définitive à cet étrange ballet ou les menteurs se retrouvent dans tous les camps. Peut être que la stratégie de Bibi est de procéder à un lent étouffement du mouvement palestinien, peut être que la sécurité globale est l’élément déterminant qui prend le pas sur tous les autres points ; peut-être est-ce là un des avatars de la fameuse règle orientale qui dit que la parole et l’action sont toujours dissociées.

dahlia amotIl n’empêche que on sent bien que l’intrusion d’un Trump à l’esprit ultra cartésien qui fonctionne comme un businessman américain classique va bouleverser tout ce petit monde sous peu, obligeant les uns et les autres à abattre leurs cartes et à mettre leurs paroles en lignes avec leurs actes : réponse très bientôt donc avec le plan de paix concocté à Washington. TA♦

Thierry Amouyal, mabatim.info

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s