Le système social français est-il idéal ?

paradis.jpgChômage, recrutement, immigration, prélèvements, charges …

Chômage et nombreuses difficultés de recrutements

Quels que soient les métiers, la France souffre d’une pénurie de main-d’œuvre. Pénurie dans de nombreux domaines par exemple : professions de la santé (médecins, infirmières, soins aux personnes âgées / handicapées) , spécialistes des technologies de l’information et des communications, gestionnaires, spécialistes du marketing, analystes financiers, scientifiques, ingénieurs (mécanique, électrique, chimique), enseignants, travailleurs de la construction, menuisiers, maçons, soudeurs, électriciens, techniciens en chauffage et en ventilation, les métiers de l’hôtellerie et de la restauration (cuisiniers, serveurs, etc.), conducteur de camion, représentants des ventes, nettoyants, assistantes maternelles, etc.

Concrètement la France qui a selon les études internationales un très bon niveau de productivité (parmi les premiers d’Europe et supérieur à celui des USA), souffre d’un problème de compétences disponibles, 45% des employeurs ayant des difficultés à recruter alors que le niveau de chômage est très haut. Une des dimensions du problème semble être l’inadéquation des compétences des Français, en effet :

  • 35% des salariés français font un métier pour lequel ils n’ont pas la qualification adéquate,
  • 23% des salariés étant sous-qualifiés pour leur métier,
  • 12% étant surqualifiés.

Le système éducatif français ne semble pas préparer ses élèves aux besoins du monde actuel, quantitativement en produisant trop de diplômés dans des secteurs sans débouchés et pas assez dans des secteurs en tension, et qualitativement en ne prenant pas assez en compte que tous les terriens sont en compétition, tous les domaines de l’activité humaine sont concernés, tout est ou est en passe d’être pris en compte par l’économie marchande, soumise aux exigences de la concurrence.

La libre circulation des personnes et l’immigration comme remède

Pour ce qui est de la main-d’œuvre « peu qualifiée », les politiques comptent sur la libre circulation et l’immigration. La libre circulation au sein de l’Europe permet à des travailleurs détachés venus de l’Est d’être employés pour des rémunérations très faibles inacceptables pour un résident permanent en France. L’immigration apporte son lot de personnes prêtes à tout, c’est ainsi que 2018 a vu la régularisation de 300000 immigrés et l’arrivée en parallèle d’environ 230000 clandestins.

Pour ce qui est des emplois « plus qualifiés », au-delà de quelques mesures (facilitation de l’apprentissage, gratuité de la formation des étrangers …) les politiques n’ont pas le pouvoir de créer des emplois et comptent surtout sur le marché, mais ce dernier peine à résoudre le problème, car une partie des pénuries de compétences, est due aux changements technologiques, à l’innovation qui changent le caractère des métiers, les tâches individuelles, les attentes en matière de comportement au-delà de la qualification, les compétences sociales personnelles, les niveaux des salaires …

Le système social français : un must depuis … 1945

La pénurie de compétences est aussi due aux lacunes dans les pratiques de recrutement, d’organisation du travail, de politiques salariales, de conditions de travail, et à certains avantages sociaux qui ne poussent pas à l’activité, à la progression. Ainsi en France, seulement 64% des 15 à 64 ans travaillent contre 75% en Grande-Bretagne ou en Allemagne ou 79% en Suisse. Ils travaillent, mais 15% d’heures en moins en une année par rapport à la moyenne de l’OCDE.

Le système social et fiscal français qui est très redistributif aide les personnes qui ont de faibles revenus, avec des allocations et des impôts moindres, 57% des 37,4 millions de foyers fiscaux ne paient pas d’impôts sur leurs revenus. La France ayant le record mondial des prélèvements et des charges sociales, il faut bien comprendre que ce que les uns ne paient pas d’autres le font pour eux, ceux qui ont des revenus plus importants ou les entreprises. De quoi décourager les meilleures volontés et expliquer les 200000 Français qui émigrent chaque année, les fuites de capitaux à l’étranger, le faible nombre de PME, le peu d’entreprises familiales qui perdurent …

Depuis des décennies les politiques échouent à réformer la France

La France ne peut faire l’économie de réformes profondes, car comme le dit Bergson « Exister c’est changer, changer c’est mûrir, mûrir, c’est continuer à se créer sans fin ». Les politiques sont peu créatifs, incapables de prendre en compte le monde d’aujourd’hui et de dépasser les idées anciennes comme le marxisme qui est toujours dans les têtes de nombreuses personnes qui passent les 80 millions de morts du communisme par perte et profit. Comme ils sont incapables de changer les choses, les hommes politiques changent les mots, par exemple le chômeur disparaît au profit du demandeur d’emploi, le délinquant devient un jeune, ils nous gavent d’expressions politiquement correctes relayées par les médias qui sont une forme de désinformation. Cette désinformation a pour but d’imposer aux gens ce qu’ils peuvent penser en les limitant à ce qu’ils peuvent dire. C’est une sorte de totalitarisme.

E pour finir, vous pouvez regarder avec intérêt cette vidéo intitulée : Déjouer le politiquement correct. MB

Michel BruleyMichel Bruley, MABATIM.INFO

Un commentaire

  1. Avez-vous déjà été dans un ephad (anciennement appelé maison de retraite). Le personnel de celui où vivent mes parents ressemblent à l’ONU. Au moins 30 ou 40 nationalités sur 50/60 employés. Cela ne signifie nullement que le service n’est pas bon, au contraire. Mais où sont les français qui acceptent ces métiers à ces salaires? Sans ces émigrés, qui soigneraient nos parents? Pourquoi les français refusent ces postes? L’éducation nationale ne savait-elle pas que l’évolution démographique nécessiteraient des infirmiers, aides-soignants, aides ménagères,….? ou bien est-ce les français qui refusent des métiers qu’ils considèrent moins nobles, et se plaignent ensuite d’être au chômage, pour ensuite se plaindre d’avoir une maigre retraite?

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s