Arrestation de suspects d’espionnage biologique chinois aux États-Unis

Wuhan Institute of Virology
Wuhan Institute of Virology

Source : ISRAELDEFENSE
Eiyal Pinko, 12/4/2020

Le chef du département de biologie de l’Université de Harvard, le Dr Charles Lieber, 61 ans, est considéré comme une sommité mondiale en biologie. De 2012 à 2017, le Dr Lieber a séjourné à l’Institut biologique de Chine et y a créé des laboratoires de recherche.

Fin janvier de cette année, le département américain de la Justice a annoncé, que le Chef de recherches en biologie et en chimie de l’université de Harvard, ainsi que deux universitaires chinois, étaient accusés d’espionnage au profit de la Chine. Deux chercheurs chinois de l’Institut biologique de la ville de Wuhan, l’un lieutenant-colonel et l’autre major de l’armée chinoise, étaient chercheurs en biologie fondamentale. Ils n’ont pas satisfait à l’obligation légale, de signaler aux autorités américaines, qu’ils étaient toujours en service actif, dans l’armée chinoise.

L’un de ces chercheurs a réussi à s’échapper et est rentré en Chine. L’autre, par contre, a été arrêté, in extremis, début décembre 2019 à l’aéroport international de Boston, au moment, où il montait dans un avion en partance pour la Chine. Dans ses bagages, les douaniers américains ont trouvé 21 flacons de matériel biologique. C’était le produit d’expériences menées, dans le laboratoire de l’université d’Harvard.

Le chef du Département de biologie de l’Université de Harvard, Charles Lieber, considéré comme une sommité mondiale dans son domaine, a reçu de nombreuses subventions de l’American National Institutes of Health (NIH) et du Département de la Défense. Charles Lieber s’occupait probablement des projets de recherche, liés à la guerre biologique. Parallèlement à sa charge universitaire d’Harvard, Dr Lieber a perçu des subventions de recherche du Wuhan City Biological Institute en Chine, où il est considéré comme un scientifique d’importance stratégique. Curieusement, ce scientifique a omis, comme la loi l’y oblige, de déclarer les sommes reçues de ses activités en Chine aux autorités américaines. De plus, entre 2012 et 2017, le Dr Lieber a installé des laboratoires de recherche à l’Institut biologique en Chine.

Dans les médias des États-Unis, sont apparues des accusations contre le Dr Lieber, qui aurait aidé les Chinois, dans leurs recherches sur la guerre biologique et notamment dans des recherches sur le virus corona. En effet, de 2012 à 2017 à l’Institut biologique de Wuhan, le virus corona aurait été amélioré, selon un processus d’ingénierie, basé sur un composant d’ADN, présent chez les chauves-souris.

Cette affaire jette un nouvel éclairage sur l’espionnage industriel et académique de la Chine, dans le monde occidental. La Chine déploie des efforts multiples et agressifs pour collecter des informations, dans presque tous les domaines : technologiques, économiques, l’intelligence artificielle, la chimie des matériaux, l’aviation, la propulsion, et bien plus encore.

Les efforts d’espionnage industriel et universitaire chinois sont repartis sur plusieurs initiatives. Des délégations d’étudiants chinois, viennent étudier et faire des recherches dans des universités les plus prestigieuses. Ces étudiants, souvent brillants, accèdent à des bases de données scientifiques, les plus protégées. Par ailleurs, les Chinois débauchent des chercheurs et ingénieurs au top niveau international, les meilleurs dans leur domaine, en leur offrant des salaires mirobolants et des conditions de vie des plus avantageuses.

Les investissements chinois dans les universités et instituts de recherche en Europe et aux Etats-Unis sont colossaux. Le fruit des recherches avec des capitaux chinois appartient contractuellement à la Chine. Le réseau d’instituts « Confucius », prétendument utilisé pour promouvoir et diffuser la culture chinoise dans le monde, est en fait un outil d’espionnage industriel et scientifique chinois.

Les services chinois n’hésitent pas à mener des cyber-attaques contre les instituts de recherche, les industries de défense et la haute technologie occidentale. Ils vont jusqu’à piéger les ordinateurs personnels des chercheurs par l’insertion d’équipements, en jargon d’espionnage appelés « traités ». Ce sont des équipements où a été installé un logiciel pirate, qui transmet le contenu du disque dur, à l’insu de son propriétaire. EG♦

Edouard GrisÉdouard Gris, MABATIM.INFO
Traduction et adaptation

6 commentaires

  1. Le troll que je suis n’a fait que relater son expérience et humblement demandé des éclaircissements à l’auteur, comme chacun a pu le constater. De la Chine je ne connais que les relations commerciales avec elle de la société pour laquelle je travaille et j’ai aussi de la famille et des amis là-bas.
    Cela dit, je trouve très courageux d’avoir vécu vingt ans sous une terrible dictature et je vous remercie de m’avoir répondu gentiment.

    J'aime

  2. Commentaire précédent: « En Chine, les communications vers l’étranger sont interdites »
    > Mes amis chinois communiquent en direct avec moi sans problèmes via des équivalents chinois des WhatsApp et j’habite en France. Il y a donc quelque chose qui m’échappe. Et comment ferait-on pour commercer ?
    Mais bon, tout ramener à soi n’est pas très intéressant, je suis bien conscient que mon univers est très limité. Si quelqu’un peut m’éclairer…

    J'aime

    • @ Béret Vert
      Vous écrivez que vous communiquez avec vos amis Chinois via l’équivalent de WhatsApp, plus connu sous le nom de « WeChat » que seuls des Chinois vivant à l’étranger connaissent/utilisent.
      Par contre, je vais vérifier si ce logiciel fonctionne en Français ou en Anglais, ce dont je doute beaucoup.
      Comment font ceux qui ne possèdent pas cette application pour communiquer avec l’étranger ?
      Comment font ceux qui veulent appeler l’étranger, parler à leurs proches ou envoyer un fax ?
      Comment font ceux qui veulent envoyer un courriel via « Hotmail/Gmail/Yahoo » tous interdits ?
      Comment font ceux qui veulent lire des sites d’information en français et qui n’y accèdent presque jamais ?
      Comment font ceux qui veulent faire des recherches avec d’autres moteurs que « Baidu » le seul autorisé ?
      Comment font ceux qui veulent « sauter le mur » en utilisant des VPN mis hors service par des surveillants ?
      Comment font ceux qui veulent consulter « YouTube » qui est interdit en Chine ?
      Si toutes ces anomalies vous échappent, c’est que votre cas est désespéré.
      Contrairement à ce que vous écrivez, ramener à soi des événements, est intéressant, c’est un témoignage.
      Je confirme que votre univers est très limité, alors lisez bien ce qui précède et répondez-moi.
      Enfin, concernant le commerce, le nerf de la guerre en Chine, il est possible de se procurer des cartes SIM prépayées, vendues à prix d’or dans les boutiques « China Com » ou « China Mobile » à condition de fournir des preuves de cette nécessité : Appels urgents vers l’étranger ou plateforme médicale (Mondial Assistance).
      Dois-je préciser que le numéro de la carte est enregistré et que les écoutes se font automatiquement ?
      Repos, Béret Vert, vous pouvez aller vous promener en respectant les normes de sécurité sanitaire, ou mieux, demander de l’aide à vos amis Chinois pour fournir des réponses précises à mes remarques.
      Enfin, je passe environ six mois par an en Chine depuis près de vingt ans et je sais de quoi je parle; de plus, je ne mets jamais en doute les commentaires, sans avoir la preuve formelle de leur incongruité…..

      J'aime

    • @ Béret Vert,
      Suivant votre demande, je peux vous éclairer sur la façon la plus sûre, la plus facile et la moins chère, pour communiquer avec vos amis Chinois, sachant que seuls de rarissimes d’entre eux parlent français.
      SI vous ne le saviez pas, sachez que tous les FAI français proposent dans leurs offres « Triple Play » des appels illimités et gratuits, vers plusieurs destinations, y compris en Chine.
      Il faut avoir un esprit vraiment compliqué pour utiliser une application douteuse (WeChat) qui ne fonctionne pas en français, pour parler à des interlocuteurs Chinois, alors qu’un simple téléphone permet de le faire.
      J’ai l’impression que vous êtes un troll qui vient semer la confusion dans les échanges, en balançant des inepties tellement idiotes, qu’elles sont rapidement détectées.
      Repos, Béret Vert, réfléchissez et répondez aux questions de mon précédent post…

      J'aime

  3. Voilà que soudain, certains autistes découvrent comment on prépare l’eau tiède …
    Depuis des décennies, les Chinois écoutent, espionnent, copient et profitent de toutes les occasions qui leur sont offertes pour en tirer profit, sans rien payer.
    Les immenses progrès technologiques de la Chine ne sont pas le résultat de recherches dans ses laboratoires, mais tout simplement le résultat de pillages de sites informatiques, et de cyberattaques très agressives, menées sans cesse, sans que cela provoque une protestation diplomatique, même symbolique.
    La Chine est prête à tout pour devenir la première puissance économique mondiale et détrôner les USA.
    Cette terrible dictature a déjà réussi la « colonisation agricole » de plusieurs pays africains, tout en préparant la « Route de la Soie » lui permettant de dominer les échanges commerciaux sur presque toute la planète.
    La Chine a déjà « numérisé » toute sa population qu’elle contrôle via des « spywares » et autres mouchards, installés sur la totalité des appareils connectés, sans parler de sa tentative de dominer la technologie « 5G ».
    Enfin, il faut rappeler qu’en Chine, les communications vers l’étranger sont interdites, il est impossible d’utiliser les messageries « Hotmail » ou « Gmail » ou « WhatsApp » et d’accéder à des sites d’information, même les « VPN » les plus performants sont détectés et neutralisés par des experts en surveillance.
    J’ai installé un navigateur connu (Opera) qui intègre un « VPN » et malgré le choix du français pour l’installation, il s’est installé en chinois, et l’accès aux options a disparu.
    J’ai pris le TGV pour aller visiter Shuzou (200 km de Shanghai) mon passeport a été contrôlé à six reprises.
    Peuples du monde, réveillez-vous, nous avons affaire à une dictature impitoyable encore plus performante et plus efficace que l’ex URSS, et qui écrabouille tout sur son passage, assez de naïveté, d’aveuglement volontaire et de lâcheté, il faut soutenir TRUMP, vous savez, le fou dangereux qui mène la planète à sa perte, et faire front avec lui, pour combattre cette peste…

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s