L’appropriation culturelle en noir et blanc

Mère-grand, comme vous avez de grands noms !

Oui, mon enfant, c’est pour mieux t’éduquer. Écoute bien. Les nouveaux progressistes se baptisent antiracistes pour mieux propager leur propre racisme. Ils se désignent par « féministes » pour mieux cacher leur véritable androphobie. Ils s’annoncent « décoloniaux » pour mieux pratiquer leur colonisation monomaniaque des esprits. Pompon sur le casque à pointe, ils se prétendent « intersectionnels » pour mieux dissimuler, sous une apparente alliance, leurs stratégies en vue d’une conquête exclusive du pouvoir.

Ces clans, coagulés chacun autour d’un PPCP© (plus petit commun particularisme©), inventent leur Histoire et leurs histoires, leur vérité parfois évolutive, mais toujours intangible, leurs peuples élus (qui furent, successivement, le prolétariat, puis les immigrés, puis les musulmans, puis les Palestiniens, puis les LGBT et ce n’est évidemment pas fini) et leurs armes et outils ad hoc.

Il y eut l’âge du feu, l’âge du fer, l’âge du plastique…

Nous sommes à l’âge du n’importe-quoi. Les armes des « progressistes » sont la langue inclusive qui, comme le dictionnaire français-novlangue l’indique, est à vocation strictement exclusive, et l’appropriation culturelle, qui a ceci de commun avec le communisme que « tout ce qui est à mon clan est exclusif à mon clan et tout ce qui est aux autres est aussi à mon clan ».

Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse du combat, et qu’importent les armes pourvu que les munitions exterminent l’ennemi.

Au nombre de ces dernières, le « privilège blanc » est l’arme de destruction la plus massive puisqu’elle touche une majorité d’individus. Ce « privilège » consiste à être le récipiendaire exclusif de tous les défauts de la terre et la cause unique de tous les malheurs du monde. Soyons honnêtes, « exclusif » et « unique » sont exagérés, puisque deux catégories se partagent leur co-exclusivité. Les missiles balistiques du délire victimaire se nourrissent à deux mamelles : la culpabilité de l’homme blanc cis-genre de plus de 29 ans et demi et la colonisation sioniste.

QCM de rattrapage

Les Covidiens qui ont fait leur stage sur Mars au dernier trimestre n’ont pas assisté au séminaire sur les dogmes, au cours duquel le Professeur Marcel Proust a insisté sur le fait que les mots à suffixe en « isme » sont imperméables aux faits.

L’épreuve obligatoire ci-dessous a pour objectif de vérifier que leur niveau de connaissances de base est cependant suffisant pour appréhender la thématique du troisième trimestre sur l’appropriation culturelle :

  1. Qui est responsable de la disparition des dinosaures ?
    1. L’homme blanc cis-genre de plus de 29 ans et demi
    2. Les Juifs et les sionistes
    3. Le CO2 dégagé lors de leur digestion (aux dinosaures, pas aux Blancs, aux Juifs et à nous).
  2. À qui incombe la responsabilité du réchauffement climatique ?
    1. À l’homme blanc cis-genre de plus de 29 ans et demi
    2. Aux Juifs sionistes
    3. À l’orbite de la Terre couplée à l’activité magnétique du soleil.
  3. Pourquoi l’Inde a-t-elle été coupée en deux pour créer le Pakistan, en 1947 ?
    1. À cause de la méchanceté ontologique des hommes blancs cis-genres de plus de 29 ans et demi
    2. À cause de la méchanceté ontologique des Juifs et des sionistes
    3. Pour répondre à la demande des musulmans indiens qui ne supportaient plus de respirer le même air que les Hindouistes.
  4. Pourquoi Israël a-t-il déclaré son indépendance en 1948 et pas l’État arabe de Palestine ?
    1. À cause de la méchanceté ontologique de l’homme blanc cis-genre de plus de 29 ans et demi
    2. À cause des juifs et des sionistes qui dominent le monde
    3. Parce que les Juifs ont accepté le partage décidé par l’ONU et que les Arabes l’ont refusé.
  5. Combien y a-t-il d’États musulmans et de musulmans dans le monde en 2021 ?
    1. Ça vous regarde pas
    2. Espèce d’islamophobe, quand on aime, on ne compte pas !
    3. 57 États et 1,6 milliard de pratiquants.
  6. Combien y a-t-il d’États juifs et de Juifs dans le monde en 2021 ?
    1. Quel que soit le nombre, c’est toujours ça de trop.
    2. On peut pas demander à Google parce qu’il est aux mains des Juifs et des sionistes
    3. Un seul. 14 millions dans le monde, dont 7 millions en Israël.
  7. Quel est le point commun entre les femmes, les handicapés, les individus qui se définissent par le contenu de leur slip et le prolétariat ?
    1. Ils sont tous victimes de la méchanceté ontologique des hommes blancs cis-genres de plus de 29 ans et demi
    2. Ils sont tous victimes de la méchanceté ontologique des Juifs et des sionistes
    3. Ils appartiennent tous au syndicat impérial des victimes AOP (appellation d’origine protégée).
  8. Vaut-il mieux avoir tort de persécuter les LGBT avec la Charia dans 57 États qu’avoir raison de les respecter avec la Gay Pride à Tel Aviv ?
    1. Évidemment !
    2. Ceux qui n’en sont pas convaincus méritent le goulag.
    3. Euh, p’t’être pas ?

TOUS CEUX QUI ONT RÉPONDU PLUS DE c) QUE DE a) ET b)
SONT CONDAMNÉS À LA RÉÉDUCATION.
POUR TOUT SAVOIR SUR L’APPROPRIATION CULTURELLE,
ILS DOIVENT LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE ICI ♦LM

Liliane Messika, MABATIM.INFO

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s