Courte Échelle, troisième édition

Une soirée vraiment réussie !!! La troisième édition de « Courte Échelle » a réuni quarante-cinq personnes. Certains suivent de loin ; même d’Israël.

Jean-Jacques Hadjadj nous informe rapidement du déroulement de la réunion ; différente des précédentes puisque nous sommes derrière nos écrans. Les auteurs sont présents et souriants

Joseph Kain non moins souriant va mener avec douceur et maîtrise les échanges.

Agnès a eu à peine besoin de rappeler le « timing ».

Une soirée vraiment réussie !!!

Le premier, Sabyl Ghoussoub présente son livre « Le nez juif ». Direct, clair, tellement généreux du cœur et en mots ; il pratique l’humour subtil qu’on trouve tout au long de l’œuvre.

Le jeu des questions du public va expliciter ses positions ; et surtout souligner l’aspect courageux de celles-ci dans un Moyen-Orient très inflammable. Il insiste sur le côté provocateur voulu du titre. Les échanges avec Marc Lumbroso nous permettent de préciser les choix qu’il a faits. Son attitude ferme, ouverte ne peut pas prêter à confusion ; il assume.

Marc Lumbroso nous parle ensuite de « Itinéraire d’un juif français ordinaire » Après un hommage appuyé à son ami et mentor, Claude Goasguen, il raconte ses orientations, ses réflexions, tout ce qui a fait de lui : LUI. Cela avec discrétion, chaque affirmation nous renvoie à notre propre expérience ; nous nous analysons en le lisant et en l’écoutant préciser sa pensée.

Ses sentiments pour Israël n’excluent pas la lucidité, son rapport à la religion reste sage et modéré. Cet homme de conviction a traité du social à la Mairie du XVIᵉ arrondissement. Son parcours est imprégné d’altruisme.

Merci de nous aider à mettre des mots sur nos idées et de l’ordre dans nos têtes.

Micky Mandelbaum, depuis Netanya, aborde « Esther de Tolède » Elle parle de sa famille, mélange d’ashkénazes et de séfarades. Grâce à une grand-mère très aimée dont elle cherche l’histoire, en même temps que ses racines… Elle tombe dans l’Histoire du XV° siècle. De recherches en trouvailles, elle élargit son projet. Elle va affiner ses lectures en apprenant plusieurs langues. Nous sommes très touchés par cette saga familiale, qui pourrait être la nôtre ! De questions en découvertes, nous assistons à la vie quotidienne de l’époque « Torquemada », nous la vivons avec les Espagnols et aussi avec les persécutés. 1492 n’est plus seulement une date historique ; il s’agit d’une réalité, d’un vécu.

Les nombreuses questions, souvent frappées d’émotion, ont confirmé l’intérêt que les participants ont porté à cette présentation. Plusieurs « je n’ai pas encore lu ce livre, mais je me précipite pour le faire… » Mission réussie. EN

Eva Naccache, MABATIM.INFO

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s