Un « Z » peut en cacher un autre

Génération Z. L’horizon perd de son tranchant. Sa ligne apparaît avec de moins en moins de netteté. Sa perspective est de plus en plus confuse. Tout s’effondre autour de nous. Les repères se brouillent. Notre époque est celle de la superposition de crises, de toute nature…

Alors, le Z est de sortie. L’espoir de l’homme providentiel, incarné par ce personnage de roman qui n’a jamais existé, Zorro. A l’Euro, l’équipe de France de foot, constellée de stars de classe mondiale, a sombré corps et bien devant les petits suisses. Pas de quoi en faire un fromage, selon certains. Elle reviendra plus forte, à la Coupe du Monde 2022, en apprenant de cette gifle salutaire…

D’autres, au contraire, suggèrent que l’homme Deschamps devrait y retourner. La défense prend l’eau. L’attaque tique. Deschamps, sans tactique lisible, s’est noyé sous les trombes d’eau d’un ciel roumain peu clément pour les idoles.

De là à introniser dans l’urgence les Z de Zinédine Zidane, placé en embuscade, en vue de la coupe du monde au Qatar ? Il n’y a qu’un pas, que certains thuriféraires de Zizou franchissent allégrement…

Par ailleurs, les élections régionales ont consacré le désintérêt des Français pour la chose politique. L’offre politique ne les séduit pas…

Défaite cinglante de Macron, qui l’accueille en sifflotant, faisant mine de la dédramatiser. Déroute aussi du Rassemblement National, qui, avec Marine Le Pen, semble avoir un problème d’incarnation.

Dès lors, un autre Z, de moins en moins masqué, émerge à bas bruit de ces décombres… il pérore avec succès chaque soir sur CNews…

Et si c’était lui, l’homme providentiel, le vengeur masqué de l’État Nation France, en pleine déliquescence ? Un cavalier, qui surgi au bout de la nuit électorale, court vers l’aventure au galop. Son nom, il l’écrit à la pointe de l’épée, d’un Z qui veut dire Zemmour… Zemmour, Zemmour, Zemmour !!!

L’irruption de Zemmour à la présidentielle serait une belle surprise. Un coup d’épée dans l’eau ? L’avenir le dira… Le succès d’audience du sémillant Zemmour est le symptôme d’une désertification de l’offre politique, dans laquelle une écrasante proportion de Français ne se reconnaît plus…

Quand on n’a que Zemmour,

à s’offrir en partage,

au jour du grand voyage…

la la la la la la… EL

Erick Lebahr

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s