Israël et les jeux olympiques

Linoy Ashram

Créé en 1933, le comité olympique israélien a boycotté les jeux de 1936. S’opposant aux lois antisémites du troisième Reich, Israël a annoncé sa première participation officielle en 1952. De 1952, et durant 40 ans, Israël n’a pas gagné une seule médaille. On ne peut passer sous silence la tragédie du massacre des 11 athlètes de la délégation israélienne par des terroristes de septembre noir à Munich en 1972. À part le boycott des jeux de 1980 à Moscou, Israël a toujours envoyé une délégation aux jeux. Pour les médailles d’or, il faudra attendre 18 ans, soit depuis la médaille de Gal Fridman à Athènes en 2004 pour passer du simple au double en 2021. Forte d’une délégation de 90 athlètes à Tokyo, ces jeux ont vu le couronnement avec 2 médailles d’or. Artem Dolgopyat, 24 ans, à l’exercice au sol en gymnastique artistique masculine, et Linoy Ashram, 22 ans, à la gymnastique rythmique.

Artem quitte l’Ukraine pour Israël avec sa famille à l’âge de 12 ans. Ayant quelques difficultés à s’acclimater dans son nouveau pays, il trouve son exutoire dans le gymnase ; dans la salle de sport. Depuis son enfance, et fort de son exposition à l’expérience paternelle en gymnastique, Artem n’a cessé de remporter des victoires et des médailles au fur et à mesure de son ascension dans ce sport. Envers et contre tout, au-delà des blessures et des revers, il a eu comme mentor Shatilov, un autre gymnase ayant représenté Israël aux Jeux olympiques de 2008, 2012 et 2016. Son rêve futur : obtenir une autre médaille d’or olympique à Paris en 2024, de quoi s’occuper pour les 3 prochaines années !

Quant à Linoy, originaire de Rishon Letsion, elle a tout un palmarès dans son parcours ! Avant d’atteindre ce sommet à Tokyo, elle a remporté des dizaines de médailles aux championnats mondiaux et européens. À Pésaro en 2017, 2 médailles de bronze ; à Sofia en 2018, 2 d’argent et 1 de bronze ; et enfin, à Bakou en 2019, 4 médailles d’argent et 2 de bronze ! Ne devient pas champion olympique qui veut. Cela exige des années de travail, de détermination et surtout de rêver en grand. Aujourd’hui, on peut dire que ces deux champions, Artem et Linoy, sont entrés dans l’histoire olympique. Au judo, s’il y a eu une certaine déception pour Or Sasson, Sagi Moki et Tohar Butbul, qui n’ont pu décrocher les médailles tellement attendues, ils ont largement compensé en équipe. Avec l’entraîneur Oren Smadja, lui-même médaillé de bronze lors des jeux olympiques en 1992, l’équipe mixte de Judo a obtenu le bronze contre la Russie. Une très belle réalisation. Idem au Taekwondo avec la jeune Avishag Semberg, 19 ans, dans la catégorie des moins de 49 kilos.

Il n’y a pas que les épreuves en soi qui marquent les esprits. Il y aussi, derrière les rideaux, des évènements importants. Parmi ceux-ci, on ne peut taire le cas du judoka iranien Saeid Mollaei qui a fui l’Iran en 2019, après avoir été contraint de refuser d’affronter un judoka israélien Sagi Moki. Depuis, Mollaei a quitté son pays natal pour l’Allemagne et a acquis la nationalité mongole afin de participer à Tokyo. Après avoir reçu sa médaille d’argent, il l’a dédiée à Israël en soulignant sa reconnaissance pour le soutien au fil des ans ! Un beau message envoyé au régime des Mollahs. Quand la haine est remplacée par la paix et la reconnaissance, on peut dire qu’il n’y a pas de limite aux multiples possibles et à la coexistence.

Depuis sa première participation aux Olympiques, Israël a obtenu 13 médailles dont 3 d’or, 1 d’argent et 9 de bronze. À Tokyo, Israël a dépassé le résultat combiné des 3 derniers olympiques. En bref, Tokyo est la plus grande réussite dans l’histoire du pays. AS

Amnon Suissa, MABATIM.INFO

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s