Film : « Les origines nazie et soviétique de la cause palestinienne »

De nombreuses recherches ont été publiées sur les origines de la « cause palestinienne ». L. Poliakov, P-A.. Taguieff, Sh. Trigano, G.-E. Sarfati, parmi les plus importants chercheurs sur l’histoire de l’antisémitisme ont publié des ouvrages de référence à ce sujet. La génération de mes parents, grandie en Union-Soviétique, a assisté en direct à la fabrication de la propagande anti-juive et anti-israélienne, des amis communs étaient envoyés en prison pour ne pas avoir adhéré aux mensonges d’État. La correspondance secrète entre Andropov et les leaders de FNLP est aujourd’hui accessible à tous les curieux.

Pierre Rehov propose dans ce film une brillante synthèse des origines du mythe « palestinien » et ses racines.

Dans les années 1920 et 1930, le grand Mufti de Jérusalem Hadj Amine Al Husseini déclenche des massacres contre les Juifs de Palestine. Pendant la guerre, on le retrouve aux côtés d’Hitler et d’Himmler, avec pour projet d’exterminer les Juifs du Proche Orient.

Après la renaissance de la nation juive, en 1948, c’est au tour de l’URSS de vouloir sa destruction. En 1964, le KGB invente le « Peuple palestinien » à partir de la masse d’Arabes venue trouver du travail et dont certains ont fui la zone de guerre en 1948.

Toutes les preuves en images. YG♦

Yana Grinshpun, Perditions Idéologiques

7 commentaires

  1. Ion Mihai Pacepa, ancien chef de la « Securitate » roumaine, a écrit dans « The Kremlin Legacy » ::
    « Un jour de 1964, nous avons été convoqués à une réunion conjointe du KGB et de la « Securitate » à Moscou.
    Il s’agissait de redéfinir la lutte contre Israël, considéré comme un allié de l’Occident, dans le cadre de la guerre que nous menions contre lui ».
    Pour séduire « les idiots utiles » d’Occident, il fut décidé de créer l’OLP qui militerait pour la « libération nationale » du nouveau peuple, le peuple palestinien.
    Pacepa explique comment Yaser Arafat fut fabriqué : barbu à la Che Guevara.
    « Il fallait séduire nos militants et nos relais en Europe ».
    D’après un éditorial de Schmuel TRIGANO
    S’agissant de la communauté internationale siégeant à l’ONU, elle affiche d’autant plus le mot « Etat » à côté de « Palestine » que cette « Palestine » non seulement n’en a jamais été un, mais en fait n’a jamais existé.
    C’est comme la confiture, moins il y en a, plus on l’étale.
    Cette appellation du mot hébreu « Pelesteth » signifiant « Terre des envahisseurs » fut reprise sous le vocable « Territoire palestinien » en 1920 par le Conseil suprême des Alliés à la Conférence de San Remo afin de donner un nom officiel au territoire politiquement établi pour le Mandat Britannique, et en 1922 dans le Traité de Sèvres. (Henri-Michel Moyal, Ph.D. «Palestine, le symbole imprononçable»).
    Et d’ailleurs, pourquoi les Arabes auraient-ils donné à ce qu’ils revendiquent comme leur pays, un nom qu’ils sont incapables de prononcer, puisque la lettre ‘p’ n’existe pas en Arabe ?

    J'aime

  2. C’est particulièrement édifiant, ça n’a pas changé. Convergences Révolutionnaires, un groupe trotskyste affilié au NPA de Besancenot écrit : « Les Palestiniens incarnent le sort des damnés de la terre, laissés-pour-compte d’un système capitaliste qui charrie oppressions et misère, face à des nantis et puissants qui sont nos ennemis communs. Leur lutte incarne la révolte de ceux qui refusent de baisser la tête. Les travailleurs du monde entier doivent se serrer les coudes : l’exploitation et les oppressions ne connaissent pas de frontières, nos luttes non plus ! »
    Mais comment oublier que ces Palestiniens « damnés de la terre » ont assassinés depuis le Mufti jusqu’à nos jours les dirigeants syndicalistes, les dirigeants de l’opposition de gauche, jusqu’à Nizar Banat. Ils ont les mêmes techniques que les nazis, les soviétiques et les dictateurs islamistes. On sait à quoi s’attendre s’ils arrivent au pouvoir.

    J'aime

  3. il faut une fois pour toute bannir le mot « Palestiniens ». Les premiers responsables sont les Israéliens, surtout les médias audiovisuels et journalistes du papier. A force de dire qu’ils ne sont pas palestiniens mais seulement arabe, en insistant à chaque occasion, que quelques médias occidentaux, pas tous loin de là, finiront par comprendre que les seuls Palestiniens étaient les Juifs et que la seule Palestine était la Judée-Samarie dont une partie importante à été offerte en cadeau à un chef bédouin par ces FDP d’anglais.

    J'aime

  4. Extrait de mon étude – L’Origine du peuple juif hors du contexte biblique :
    « Sur les écrans et dans les médias trop bénévoles, s’affiche brusquement le faciès du Palestinien avec son keffieh dont se drape l’égyptien Arafat et qui symbolise la périphérie entière de la Palestine – l’Israël historique.
    Comment les Arabes vont-ils fabriquer ce peuple ? Certains accusent le KGB russe d’avoir contribué à sa formation. Tout d’abord, il s’agit de redéfinir la lutte contre Israël et de remplacer la fameuse rhétorique arabe « Jeter les juifs à la mer » par la « lutte de libération nationale », celle, notamment, du peuple palestinien. Après un débat entre Syriens et Égyptiens, l’OLP est établie avec à sa tête Arafat. Ahmed Choukeiry proposé par la Syrie, vaincu, Yasser Arafat des Égyptiens, l’emporte. Ils façonnent Arafat, avec son costume style Che Guevara, sa barbe vieille de trois jours et son keffieh. Les travaux de séduction terminés, ils s’attèlent à la diffusion du nouveau slogan et de la nouvelle effigie du Palestinien. L’Europe, dont l’antisémitisme virulent couve encore sous la cendre, s’en entiche immédiatement.
    Soudain, les arabes de Palestine ont cessé d’être des Arabes et deviennent des palestiniens tous frais, tous neufs, nouvellement sortis du four… Les arabo-palestiniens n’ont aucune histoire, aucun lien, ni vestige archéologique, hormis leur langue qui les relient définitivement aux Arabes.
    Comment vont-ils opérer ? En brandissant d’une main la terreur et de l’autre, la divulgation d’une fausse légende, bâtie sur un cumul de mensonges, de falsification et de distorsion de faits réels et historiques basés sur des documents et des vestiges archéologiques.

    J'aime

  5. La machine de propagande arabe est une realité qui se traduit aujourdhui par une violente campagne de delegitimation d Israel , certes , mais le vrai probleme auquel nous sommes confrontés est la presence de 3 ou 4 millions d arabes hostiles imbriqués dans ce petit territoire de 65 km de profondeur , cette realité survivra a toutes les machines de lavage de cerveau financées par le qatar ou l iran , et c est cette realité qu Israel doit gerer .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s