L’Iran au seuil du nucléaire

Source : Debka
22 novembre 2021

L’Iran sur le point d’obtenir l’arme nucléaire ? De sources américaines : « Cela va changer radicalement la situation géopolitique au Moyen-Orient ».

Le député Tzachi Hanegbi, qui était à la tête de la commission des affaires étrangères, de la défense de la Knesset et très proche de Benjamin Netanyahu, durant son mandat de Premier ministre, a déclaré il y a quelques jours, qu’il restait à Israël entre trois et cinq mois pour tenter d’empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire. Le New York Times a publié lundi 22 novembre une évaluation d’experts nucléaires américains, selon laquelle il ne reste que trois semaines à quelques mois avant que l’arme nucléaire fabriquée par l’Iran, ne change les considérations géopolitiques dans tout le Moyen-Orient.

Lors d’une conférence aux États-Unis le dimanche 21 novembre, Yossi Cohen, l’ancien chef du Mossad, qui dirigeait jusqu’à récemment les opérations pour arrêter le programme nucléaire iranien, a déclaré qu’Israël, à lui tout seul, possède les capacités d’atteindre gravement le programme nucléaire iranien, comme il l’a fait en Irak (au début des années quatre-vingt) et en Syrie (en 2007). Toutefois, dans ces deux pays les programmes nucléaires étaient loin de l’état d’avancement de l’Iran aujourd’hui. Le New York Times note dans son article de lundi, que les responsables israéliens insistent sur le fait qu’Israël a développé des munitions (bombes) capables de pénétrer en profondeur et de faire sauter des installations souterraines et s’affranchir, par là même, de l’aide américaine.

Yossi Cohen a déclaré encore, que pour stopper l’enrichissement d’uranium à 60 %, Israël doit endommager l’installation nucléaire de Fordow, qui est une installation souterraine, et le centre nucléaire de Natanz. Lundi 22 novembre, le chef de la Commission de l’énergie nucléaire de l’AIEA, Raphaël Grossi, est arrivé à Téhéran. Auparavant, il avait informé les Américains

« que son agence devient aveugle en Iran ».

Il explique cet état de choses par le fait, que les équipements de surveillance de l’agence installés dans les installations nucléaires iraniennes ont été soit sabotés, soit mis hors d’usage par les Iraniens eux-mêmes. De plus, ils refusent de les réparer ou de placer de nouveaux équipements.

Bien que les Iraniens aient accepté de reprendre les pourparlers nucléaires le 29 novembre, pas un seul expert nucléaire sérieux ni aux États-Unis ni en Israël ne croit que la reprise des négociations conduira à une percée entre Washington et Téhéran.

Raphaël Grossi arrive à Téhéran, et en même temps les Iraniens déclarant être possession actuellement, d’environ 25 kilogrammes d’uranium enrichi à 60 pour cent.

« Ce niveau d’enrichissement est

uniquement atteint par les pays en état de produire des munitions nucléaires »,

a déclaré Raphaël Grossi.

Les experts nucléaires américains et israéliens avertissent que le passage de 60 pour cent d’uranium enrichi à 90 pour cent, qui est le taux d’enrichissement permettant de produire une bombe nucléaire, nécessite une période extrêmement courte., à savoir quelques semaines, puis pour construire une bombe nucléaire, quelques mois seulement.

En d’autres termes, toutes les déclarations des Américains et des Européens, de ne pas permettre à l’Iran de devenir un État aux capacités nucléaires, étaient et ne restent que des bavardages sans intérêt. L’heure de vérité approche, car il ne faut pas compter sur un changement d’attitude de la part de l’Iran, à moins d’un miracle. Son soi-disant accord de reprise des négociations n’est que de la poudre aux yeux des bien naïfs Occidentaux. EG

Édouard Gris, MABATIM.INFO
Traduction et adaptation

Un commentaire

  1. Massada ne tombera pas une deuxième fois.
    La lachete des occidentaux est une des données de base de cette équation et Israel se prépare a la résoudre depuis le premier jour sans aucune illusion.
    Biden/obama ou le fantasque et imprévisible Trump auront eu sur ce sujet la même attitude fondamentale même si les actes furent différents.

    J’aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s