Média israélien : L’insulte faite à l’Arabie

J’ai traduit et résumé une interview de Mordekhai Kedar1 que je trouve particulièrement intéressante. Le titre de mon article est celui que lui a donné Kedar : l’insulte faite à l’Arabie.

Cet article traite de deux évènements récents dont l’un au moins est à peu près passé inaperçu mais est aussi important que le premier, en tout cas pour nous.

Le premier, c’est la visite de Joe Biden en Arabie.

Pourquoi ? Biden est arrivé blue eyes en Arabie, persuadé d’être en terrain ami. Ce qu’il n’avait apparemment pas intégré c’est le fait que les Saoudiens ont la mémoire longue et n’ont pas oublié ce qui est pour eux une trahison et une offense :

Il y a deux ans, Biden a déclaré publiquement que l’Arabie était responsable (et en particulier MBS personnellement) du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi2 à Istanbul et a dévoilé pour le coup les résultats des enquêtes des services secrets américains. En agissant ainsi, il leur a fait honte publiquement et une telle honte est restée en travers de la gorge des Saoudiens. De plus, les Saoudiens se souviennent de Biden, alors vice-président du gouvernement Obama en 2015 au moment de l’accord avec l’Iran et des milliards transférés aux Iraniens alors que tout le monde savait que cette argent servirait aux terroristes pro-iraniens et en particulier aux Houthis du Yemen qui bombardent régulièrement l’Arabie, à tel point que les journaux saoudiens de l’époque avaient écrit :

Les Américains nous ont jetés sous les roues d’un autobus.

Il faut comprendre que se trouvent face à face deux mondes complètements différents l’un de l’autre. Voici par exemple ce qu’écrivait à ce sujet en 2015, Bandar ben Saoud, qui fut pendant 30 ans ambassadeur aux USA. Il se souvenait de ce qui lui avait confié Henry Kissinger des années auparavant : Kissinger avait déclaré :

Les ennemis des USA devraient avoir peur de l’Amérique mais leurs amis encore plus.

C’était une phrase de mise en garde de la part d’un homme qui avait compris que chaque culture fonctionne différemment.

Les Américains, comme tous les Occidentaux, sont adeptes de la realpolitik et quelles que soient leurs déclarations d’amitié, personne n’est dupe3. Comme le dit Kedar, les Saoudiens fonctionnent encore avec la culture du désert, qui oblige tous les membres d’une même tribu à une loyauté sans faille, car tout est danger autour d’eux, aussi bien la nature que les hommes. Cette conception de la loyauté est tellement ancrée en eux qu’ils considèrent très sérieusement que certaines choses ne se font pas entre alliés et ceci bien qu’ils soient eux aussi adeptes quand cela les arrange d’une certaine realpolitik !

Or, que vient faire Biden ?

Il vient quémander. Lorsqu’il demande aux Saoudiens d’augmenter leur production de pétrole pour en faire baisser les cours sur le marché, il le fait essentiellement pour que les élections du Mid-Term en novembre prochain ne soient pas catastrophiques pour les démocrates et donc pour lui. Mais qu’est ce que les Saoudiens ont à y gagner ? Économiquement rien, et de plus toute augmentation de la production du pétrole rapproche l’Arabie du moment où les pompes saoudiennes seront vides, alors que pendant le même temps, les Américains se montrent conciliants avec l’Iran. encourageant les Houthis à harceler l’Arabie : ils se souviennent de l’attaque des réservoirs de pétrole de l’Aramco, attaque qui n’a pas fait sourciller les USA mais causé des dommages économiques importants aux Saoudiens.

Biden est donc rentré chez lui sans accord, Les Saoudiens ont dit qu’ils verraient ça avec l’OPEP et que l’OPEP décidera, comme si personne ne savait que le pays le plus influent de l’OPEP était l’Arabie !

Chez nous, il s’est passé un incident de bien moins grande importance mais qui monte à quel point cette élite auto-proclamée agit de manière contre-productive partout où elle sévit, y compris ici en Israël.

Le sourire imbécile d’un irresponsable ; photo Israel-infos

Il y a quelques semaines, la chaîne 13 de la télévision israélienne a produit le reportage d’un de ses journalistes, Gil Tamari. Gil Tamari a cru de bon ton d’aller à la Mecque, déguisé, se faisant passer pour un musulman. Il s’est filmé, selfies en tous genres, pour montrer au monde entier quel héros il était d’avoir dupé la police saoudienne.

Il faut se souvenir que la Mecque est une ville sainte et interdite aux non-musulmans4.

Je ne suis pas l’avocat de l’islam, dit Kedar, des critiques contre l’islam, j’en ai depuis mon bureau jusqu’à la Mecque et en tant qu’orientaliste je serais ravi de pouvoir y travailler à des recherches, mais de quel droit ne pas respecter les croyances des autres. Comment voulez-vous que les Saoudiens respectent les nôtres si nous méprisons les leurs.

Vous ne pouvez pas aller en Arabie vous réjouir face à la caméra du fait que vous les avez trompés et espérer qu’ils respecteront Jérusalem et le Mont du Temple5.

Et cette action d’éclat pour quel résultat journalistique ?

Aucun ! Gil Tamari n’a rapporté aucun reportage intéressant. Ce qu’il voulait c’est démontrer à ses copains combien il avait été plus malin que les Saoudiens. Si la chaîne 13 avait vraiment voulu faire un reportage sur la Mecque elle aurait pu y envoyer un de ses journalistes musulmans qui aurait pu y travailler. Mais non il n’en était pas question car nous sommes là dans le domaine du religieux, domaine que les imbéciles de la soi-disant élite balayent de leur pied car il n’entre pas dans leur champ de vision.

L’ennuyeux c’est qu’en Arabie, le politique et le religieux sont intimement liés puisque le roi est le garant des lieux saints (et toute la ville de la Mecque est un lieu saint). Chaque année il investit des milliards dans les infrastructures et sa légitimité vient de ce titre. Pourquoi seulement de ce titre ? Parce que les ibn Saoud ne sont pas de la Mecque mais de Riyad.

En fait, Tamari et ses selfies montrent au monde entier (et surtout au monde arabe) que le roi n’est même pas capable de protéger les lieux saints.

Et ceci à un moment où nous essayons de construire des liens avec ce pays, et ce n’est pas sans de nombreuses difficultés, car ce qui nous rapproche, l’Arabie et nous, c’est notre ennemi commun l’Iran ! Mais là encore rien n’est joué car si les Saoudiens comptent un peu sur notre aide, ils viennent en même temps d’essayer de se rapprocher de l’Iran suite à l’inaction (vue comme une traîtrise) des Américains !

De plus, si Gil Tamari s’était fait prendre, nous aurions dû le sortir de là. Et à quel prix ? Nous aurions dû libérer combien de terroristes, avaler combien de couleuvres. Et il est sûr que toute cette coterie irresponsable aurait manifesté en ce sens. J’entends déjà les slogans de cette chorale : il est des nôtres ! Le gouvernement est obligé !, etc.

Et son chauffeur saoudien, y a-t-il pensé ? J’ai lu qu’il avait été arrêté par la police saoudienne il y a deux jours6.

Gil Tamari devrait présenter ses excuses d’une manière plus appropriée. En 1997, un soldat jordanien avait tiré sur des adolescentes israéliennes en excursion et en avait tué neuf. Pendant la semaine de deuil, le roi Hussein de Jordanie, lui, était venu offrir ses condoléances aux familles endeuillées.

Ne devrions-nous pas au moins retirer sa carte de presse à Tamari et aussi sanctionner le directeur de la chaîne 13, en espérant que les Saoudiens ne nous chercheront pas noise dans quelque temps ?

La seule chose positive pour nous est que, contrairement aux USA, nous ne sommes pas encore des alliés de l’Arabie Saoudite – il n’y a donc pas traîtrise – nous en sommes loin. J’espère que les Saoudiens comprendront que, contrairement à ce qui se passe chez eux, les médias ici, sont totalement libres et que chacun peut s’exprimer même pour dire des bêtises, et qu’ils feront la différence entre la trahison d’un allié et l’imbécilité d’un fâcheux sans cervelle.

À bientôt, HB

Hannah, Boker Tov Yerushalayim
25/7/2022


1-Source en hébreu : YouTube

2-Jamal Khashoggi : Wikipédia

3-Les républicains comme les démocrates fonctionnent selon les mêmes règles. Quant aux démocrates musulmans comme Rashida Tlaib ou Ilhan Omar, elles sont affiliées aux Frères Musulmans ennemis de l’Arabie, donc peu leur chaut

4-Interdiction de la Mecque aux non-musulmans : Pour les musulmans le domaine du sacré est réservé aux musulmans ceci a contrario de la pensée juive. C’est ainsi qu’on peut lire sous la plume du prophète Isaïe : Ma maison sera dénommée Maison des prières pour toutes les nations (Isaïe 56, 7). Les synagogues sont ouvertes à tous et le Temple était lui aussi ouvert aux non-Juifs. il est vrai que les non-Juifs ne pouvaient pas apporter de sacrifices sauf pour Soukot où étaient offerts 70 taureaux pour les 70 nations. Quant aux synagogues, elles sont ouvertes à tous.

5-Sur l’affirmation par le monde musulman que Jérusalem est la troisième ville de l’islam :
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2020/08/18/jerusalem-une-ville-sainte-pour-lislam-1-3/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2020/08/20/jerusalem-une-ville-sainte-pour-lislam-2-3/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2020/08/23/jerusalem-une-ville-sainte-pour-lislam-3-3/

6-Les réactions saoudiennes :
https://infos-israel.news/arabie-saoudite-les-autorites-ont-arrete-le-chauffeur-qui-a-aide-le-journaliste-gil-tamari-a-entrer-a-la-mecque/

Un commentaire

Répondre à jpl47lledo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s