ONU : lièvre contre les juifs, tortue pour les criminels

[8 janvier 2023]

Dans un mariage juif, on casse un verre pour rappeler la destruction des deux Temples, celui construit par Salomon en 957 avant J-C et celui reconstruit par Hérode en 352 de la même avant-ère. Pour les religieux et demi, ce deuil se commémore au début de chaque mois. C’est le cas du ministre israélien de la sécurité nationale, Itamar Ben Gvir qui, pour ce faire, a décidé un pèlerinage express sur le Mont du Temple.

L’ONU a un sens des priorités bien à elle

L’eusses-tu cru, kippa pointue, 24 heures plus tard, l’ONU réunissait en naqba (catastrophe) son Conseil de sécurité pour condamner l’État juif, coupable du crime impardonnable d’exister, cette fois-ci traduit en onusien dans le texte par : « perturbation du statu quo ».

24 heures, c’est huit fois moins que les huit jours qu’il a fallu à la même ONU pour rassembler ce même Conseil afin de regretter l’invasion russe de l’Ukraine (24 février-4 mars 2022).

Depuis le 16 septembre 2022, date de la mort de Mahsa Amini et du début des manifestations réprimées dans le sang par le régime des mollahs iraniens, l’ONU n’a pas trouvé le temps de prévoir une réunion dudit Conseil. Pourtant, le bilan des émeutes s’élève à 458 morts, dont près de 50 enfants et adolescents. Deux personnes arrêtées lors des manifestations ont déjà été exécutées en public. Au moins une douzaine d’autres ont été condamnées à mort (Géo). ONU, ma sœur ONU n’entend pas intervenir.

Au Nigéria, 11 000 à 12 000 chrétiens ont été tués entre 2015 et 2020 (catch.ch). On cherche en vain une intervention du Conseil de sécurité… Rien, même pas un petit goûter.

Ces morts, cette invasion, cette violence, c’est de la bibine, à côté d’un ministre juif qui visite le lieu le plus saint du judaïsme, en territoire israélien.

L’ONU, toujours en retard pour les morts et en avance d’un apartheid

Itamar Ben Gvir a accédé au Mont du Temple par la seule entrée non musulmane, respectant ainsi l’apartheid mis en place par l’administrateur depuis 1967, le Waqf jordanien. Sa visite a eu lieu pendant l’horaire réservé par le même apartheid aux visiteurs juifs.

Il n’a pas prié, ce qui eût constitué un crime passible d’intifada. Rien, en treize minutes, pas le moindre incident. Un non-événement.

La réunion du Conseil de sécurité l’a regretté : « Bien que cette visite n’ait pas été accompagnée de violences… » Violences au-delà des Pyrénées : apathie de l’ONU, balade en deçà du Mur (des Lamentations), branle-bas de combat.

Deux hypothèses :

  1. L’urgence à réunir le Conseil de sécurité est inversement proportionnelle à la gravité de l’évènement. Cette conjecture est renforcée par l’absence de réaction ou le retard à l’allumage pour des événements ayant résulté en centaines de morts cités plus haut ;
  2. Le théorème d’Abba Eban : « Si l’Algérie présentait une résolution à l’ONU déclarant que la terre est plate et que c’est Israël qui l’a aplatie, elle serait approuvée par 164 voix pour, 13 contre et 26 abstentions ». Probabilité très forte, étayée par les 93 dictatures plus ou moins brutales qui votent à l’ONU comme un seul antisémite. La majorité automatique, riche de 132 votes sur 193 fait mouche à tous les coups, car les Résolutions de l’Assemblée Générale sont votées à la majorité des 2/3, soit 128. Ce fonds de pension est constitué des 120 membres du Mouvement des Non-Alignés et des 12 membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui ne sont pas aussi membres du précédent.

Un statu quoi ?

À la demande de la Chine et des Émirats arabes unis, deux démocraties exemplaires, appuyées ensuite par la France et Malte,

« le Conseil de sécurité s’alarme d’actions du Gouvernement israélien susceptibles de perturber le statu quo autour des Lieux saints de Jérusalem(ONU). »

Vite, vite ! Le coupable est un Juif croyant, qui a déjà dit des choses politiquement incorrectes ! Allez savoir s’il n’a pas en tête de prononcer d’autres blasphèmes !

« Le 3 janvier,… le nouveau Ministre de la sécurité nationale d’Israël, M. Itamar Ben Gvir, s’est rendu, entouré d’un important dispositif de sécurité, dans le périmètre de l’esplanade des Mosquées,…Bien que cette visite n’ait pas été accompagnée de violences, le Sous-Secrétaire général pour le Moyen-Orient, l’Asie et le Pacifique au Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix (DPPA) l’a qualifiée de « particulièrement incendiaire », compte tenu des plaidoyers passés de M. Ben Gvir en faveur de modifications du statu quo. »

Tu quoque, statu ?

Le statu quo d’origine, avant celui signé par Dayan et Hussein de Jordanie (MABATIM. INFO), c’est Salomon dans son temple et l’islam dans les limbes, à 1600 ans de sa future création.

Ceux qui ont rompu ce statu quo sont les différents occupants successifs, dont les plus célèbres sont les Romains. La résistance acharnée des Juifs à leur colonisation les a tellement énervés qu’ils ont changé le nom du pays en Palestine et celui de sa capitale en Ælia Capitolina.

Le statu quo, en réalité « statu quo ante », c’est « l’état précédent ». Donc chaque fois qu’un nouvel occupant a colonisé Israël, il a modifié l’état précédent : les Grecs ont remplacé les Romains, puis sont venus les Byzantins, suivis par les Ottomans, puis les Anglais, mandatés par la SDN, pour y favoriser la création d’un Foyer national juif. Les derniers en date étaient les Jordaniens (1948-1967) qui ont annexé Jérusalem et en ont interdit leurs lieux saints aux Juifs, mais l’ONU n’a pas dérangé son Conseil de sécurité pour si peu.

La seule solution pour conserver un moral imperturbable, c’est de lire la presse iranienne : on y apprend que les Juifs possèdent les médias et les banques, qu’ils dirigent la politique dans le reste du monde et que l’ONU leur obéit au doigt et à l’œil.

Bonne année ! LM

Liliane Messika, MABATIM.INFO

3 commentaires

  1. Lire que les médias iraniens reconnaissent que les Juifs dominent le Monde financièrement, politiquement, et Onunullement , cela remonte le moral.
    Si l’ Iran reconnaît notre suprématie on comprend les votes mesquins de l’ ONU…

    J’aime

  2. […] * Les trois articles de Mabatim:https://mabatim.info/2023/01/07/israel-un-juif-viole-t-il-le-statu-quo-en-se-promenant-sur-le-mont-du-temple-a-jerusalem/#more-24498https://mabatim.info/2023/01/08/onu-lievre-contre-les-juifs-tortue-pour-les-criminels/https://mabatim.info/2023/01/08/israel-le-mont-du-temple-et-les-peuples/#more-24510* La Porte des Mougrabim ou Porte des Maghrébins (également connue sous le nom de Porte Rambam et Porte Hillel) est une porte du complexe du mont du Temple, située sur le côté sud du Kotel. Aujourd’hui, c’est la seule porte des portes du mont du Temple qui permet aux visiteurs non-musulmans de pénétrer sur le mont du Temple. […]

    J’aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s