Le clin d’œil d’Irina : « Pour (ne pas) vivre seul »

Paic citronPar Irina

Ça y est, j’ai les clefs, celles de mon paradis, mon nirvana, de la liberté (oxymore ?), de mon intimité, bref de MON appart. Il est beau, il sent la peinture neuve, et ressemble trait pour trait à la page 47 du catalogue Ikéa. Mais c’est MON chez moi !!

Quand on a son premier appart, on se fait la promesse de le tenir propre même si un obus venait traverser le mur. On sort des réflexions comme : « le trou là ? Non c’est rien, je vais y mettre un cadre en bois patiné et ça donnera du cachet… ».

On se promet que le frigo sera toujours rempli de produits frais et bons.

On se promet que la vaisselle sera faite tous les jours et les cheveux dans la douche ramassés tous les matins.

Qu’il y aura toujours une bonne bouteille si des potes débarquent à l’improviste et on est persuadé que les voisins seront les premiers à venir éponger le sol de la cuisine en cas de fuite d’eau. Que la proximité de la fenêtre de celui d’en face est vachement pratique si on n’a plus de sel.

Bref, tout est bon pour faire de cet appart le nouveau monde.

Mais cette vision est de courte durée…Deux mois environ.

Dépassé ce délai, le laisser-aller commence.

Le frigo se vide de ses produits hors de prix et laisse place aux produits surgelés dans le congélateur. Des produits préparés qui ne nécessitent pour vaisselle qu’une fourchette en plastique (réutilisable ?) car la phobie de l’éponge te hante et la vue du liquide vaisselle te donne de l’urticaire.

épongeAlors les jours où tu te réveilles à 13h avec un mal de crâne à décoiffer un chauve, après le passage improvisé de tes potes, tu te rappelles ta soirée et surtout ton ancienne promesse de la bonne bouteille car de toute évidence, le cubi de rosé pamp’ à 2€ n’est pas ce que le Petit Robert appelle un bon vin… Ta gorge te brûle et crie famine, tu as besoin d’eau alors, tu traînes ton cadavre jusqu’à la cuisine. Et là c’est le drame, ton évier est rempli de vaisselle sale et collante et pas l’ombre d’un verre semi-propre à l’horizon… Mais où est passée ta promesse de la vaisselle ? Ton éponge a l’air d’un caillou mort. L’eau stagnante qui recouvre la vaisselle est jaunâtre, un ami bienveillant y aurait-il versé du Paic citron ? Les bouts de pizza qui y flottent te prouvent le contraire…

Tant pis, tu bois dans tes mains, c’est la seule façon d’éviter d’attraper la malaria.

Tu ouvres machinalement ton frigo et y trouves une conserve de coulis de tomate vieille de deux semaines et un pot de crème fraîche qui pourrait servir de référence pour la datation au carbone 14, bref rien de comestible, encore moins de digérable.

Alors tu te recouches, le ventre vide et la gorge en feu. Tu es prêt à retourner dans les bras de Morphée quand ton voisin du rez-de-chaussée décide d’ouvrir sa fenêtre pour faire profiter à tout le monde du bruit émanant de son quinze mètres carrés occupé par une équipe de foot (remplaçants compris).

La musique folklorique t’empêche de dormir et les odeurs envahissent ton appartement.

TU DOIS DORMIR !!!

Alors tu ouvres ta fenêtre, branches tes enceintes et choisis sur ta playlist un morceau agressif du groupe de rock allemand que ton ami adore. Ça devrait les calmer…pendant un temps…le temps de rejoindre le pays des rêves où la vaisselle brille, le voisin est canon et où l’espace se dilate et permet à tous tes rêves de se loger. IG♦Irina

Les clins d’œil d’Irina
Retrouvez Irina sur son blog : uncaribouaparis.blogspot.fr/

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s