« Versailles : La haine et une association n’ont rien à faire dans la journée des associations ! »

Quelques objets exposés

Témoignage d’un versaillais  en colère

Reçu et vérifié par la rédaction

Samedi dernier 10 septembre 2016, je fais mon jogging hebdomadaire dans le parc de Versailles. Sachant qu’il y avait la Journée des Associations, j’ai fait le détour en passant par le devant du château et j’ai parcouru les allées. J’ai alors aperçu un stand avec un drapeau palestinien.

Tiens donc, quel rapport entre la Palestine et la journée des associations organisée par la mairie de Versailles ?

Après avoir pris quelques prospectus, mon épouse et moi prenions le chemin du retour vers la maison. En marchant, tout en feuilletant un ou deux de ces livrets,  j’ai vu des lignes à propos de l’appel au boycott d’Israël. J’ai d’abord continué mon chemin, me disant que j’informerai la Mairie de Versailles avec un courrier en joignant ce document. Je sais que plusieurs décisions de justice ont condamné les appels au boycott. Je pense aussi que soutenir ce boycott contribue à importer ce conflit en France et à attiser la haine. L’assassin de Toulouse se revendiquait de cette haine.

Puis je me suis dit que je devais avoir une discussion avec les personnes du stand, leur dire qu’ils se trompent de méthode pour faire émerger la paix, vu que soit disant, ils disent œuvrer pour. J’y suis donc retourné et j’ai pris un des fascicules exposés, sur lequel il y avait les arguments concernant le fameux boycott. J’ai simplement dit : « Vous comprenez  pourquoi je reviens, c’est pour le mot écrit là – BOYCOTT. C’est pour ce mot. Si vous voulez aider les palestiniens, changez de méthodes et d’organisation. BDS* et AFPS**  ne sont pas pour la paix mais diffusent des messages de haine au lieu de tisser des liens et amener la confiance. Le jour où les israéliens n’auront plus peur de vous, il y aura la paix…. »
Un à un, les interlocuteurs ne voulaient plus discuter faute d’arguments. Je leur ai parlé des civils poignardés dans les rues de Tel Aviv, des voitures béliers qui foncent dans la foule, des bus civils qui explosent, des milliers de roquettes envoyés de Gaza avant l’intervention Israélienne. Pourquoi ne pas parler des projets de coopération pour l’eau, des associations qui rapprochent et construisent la confiance ?

afpsEnsuite j’ai voulu prendre d’autres documents, et là, un jeune homme posait sa main pour m’en empêcher. Il y avait plusieurs tas sur la table et j’ai pu facilement prendre un petit livre où des soldats israéliens sont en couverture. Il me dit de le rendre prétextant qu’il était payant. J’ai regardé les pages de couverture et n’y voyant aucun prix, j’ai alors dit que je le prenais quand même. Il a alors bondi de derrière le comptoir pour venir me faire face. Dans une posture d’intimidation, il a fait le geste de prendre mes lunettes de soleil. Je lui ai demandé s’il voulait en venir aux mains… Une personne d’un autre stand, déguisé en mousquetaire est alors intervenue pour nous séparer. Je suis parti en gardant le fascicule. J’ai vu la haine dans leurs yeux, pas un simple échange d’arguments, une volonté de s’imposer par la force et de nuire.

Je suis donc décidé à écrire personnellement au maire pour lui signifier que cette organisation, sous couvert de défense du peuple palestinien, bien légitime quand on sait les souffrances que lui inflige ses gouvernants, diffuse de la haine dans notre société et est clairement un frein au vivre ensemble. J’irai jusqu’à dire que le conflit, qui n’a aucune raison de se manifester en France, semble n’être ici qu’un prétexte pour exprimer autre chose.

Oui, mais quoi ?… ♦LR

Boycott Désinvestissement Sanctions : mouvement, interdit en France, de boycott des produits, des manifestations et des personnes originaires d’Israël. Les organisations qui s’en réclament sont systématiquement condamnées par la Justice (NDLR).

** Association France Palestine Solidarité, Elle se dit oeuvrer pour une paix juste au proche-orient mais passe son temps à vouloir diaboliser Israel. Elle ne s’intéresse pas aux Palestiniens tués en Syrie (plus de 3.500 ces dernières semaines), ni au blocus de la frontière fermée par l’Egypte entre l’Egypte et Gaza. L’AFPS Versailles est domiciliée à la Maison des Associations de la ville de Versailles, aux frais des contribuables Versaillais (NDLR).

 

Publicités

6 commentaires

  1. Réponse au Versaillais en colère: Je suis ahurie et révoltée en lisant cette description d’une scène dont j’ai été témoin par hasard, attirée, inquiète, par la voix agressive et bruyante d’un monsieur s’agitant devant le stand d’AFS, tenu par des personnes tranquilles et dignes. Elles essayaient de répondre, de dire quelque chose – mais il n’y avait guère de lacune dans la tirade du monsieur.

    J’ai vu aussi que ce même monsieur inquiétant a saisi un livre, sans réagir à l’invitation polie de le payer. Il s’est enfoui avec, sans écouter de nouveau.

    Ce monsieur, c’était peut-être vous ? Si c’est le cas, il s’agit bien de « trouble à l’ordre public » de votre part.

    J'aime

    • Il n’est pas permis à une association de se livrer à une activité commerciale telle que la vente : elle devient une société de fait et doit payer les charges sociales et les impôts correspondants. Avant de faire état de sa « révolte » (pas de son « indignation » ?), la commentatrice courageusement anonyme ferait bien de se renseigner sur les règles légales en vigueur. Quant au « trouble à l’ordre public », il ne résulte que de la présence de l’AFPS et de ses activités illégales : Qu’attend la Mairie de Versailles pour en tirer les conséquences ?

      Danielle KHAYAT

      J'aime

  2. Le Maire de Versailles est parfaitement au courant de la situation : un dossier dûment argumenté et étayé de documents lui a été remis il y a plus de six mois, et il n’est, à l’évidence, nullement affecté par l’incongruité de ladite situation puisqu’à ce jour, il n’a daigné y donner suite.
    Pourtant… Pourtant, Officier de Police judiciaire en qualité de Maire, et participant à la rédaction des lois en tant que Député, il sait pertinemment que :
    le mouvement B.D.S. (que l’A.F.P.S. promeut et auquel elle participe activement) est illégal, que ses actions sont condamnées par les juridictions pénales françaises (approuvées par la Cour Européenne de Sauvegarde des droits de l’Homme), et qu’apporter une aide à ses activistes ne constitue rien moins qu’une complicité par fourniture de moyens ;
    il est interdit à une collectivité locale de fournir une aide financière directe ou indirecte à une association ayant une activité politique, et, plus généralement, une activité étrangère à l’intérêt de la collectivité locale en cause ;
    le règlement de la Maison des Associations de la Ville de Versailles exclut expressément les associations politiques, ce qui est le cas de l’A.F.P.S.

    Comment veut-on que les lois de la République soient respectées par tous lorsqu’un tel exemple est donné par un élu, officier de Police judiciaire et membre de l’Assemblée Nationale ? Les adversaires de nos lois peuvent donc continuer à les fouler aux pieds …

    Vous avez aimé le Forum des Associations de la Ville de Versailles et son stand A.F.P.S. ? Vous allez adorer la prochaine manifestation qui se tiendra à l’ombre du Château du Roi Soleil. Organisée par le « Collectif Versailles Solidarités Internationales » (qui bénéficie du soutien de la communauté d’agglomération Versailles Grand Parc dont le président est … le Maire de Versailles), la « Semaine de la solidarité Internationale » se tiendra, du 12 au 20 novembre prochain, à la Mairie ainsi qu’au marché Notre-Dame, avec le soutien de partenaires prestigieux dont le Conseil Régional d’Ile-de-France. Cette fois, l’A.F.P.S. cède la place au « Secours Islamique France » (S.I.F.). Fondé en 1991 par Rachid Lahlou, à la demande de Hany El-Banna, co-fondateur d’Islamic Relief Worldwide (IRW), le SIF affirme avoir pris son indépendance, en 2006, par rapport à IRW : ce qui ne l’a pas empêché de lui faire don de la modique somme de 2, 1 millions de US $ en 2013…
    Ceux qui seraient intéressés à en savoir davantage sur IRW, dont les liens avec les Frères Musulmans et la mouvance islamiste radicale n’ont pas besoin d’être soulignés, se rendront utilement sur le site de l’Observatoire de l’Islamisme Politique et des Frères Musulmans dénommé « Ikhwan » à l’adresse suivante : http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/7092

    Le noyautage continue, et nous, nous dansons sur un baril de poudre.

    J'aime

  3. N.B. : je rappelle en passant que parmi les acteurs de paix qui oeuvrent sur le terrain israélo-palestinien, figure depuis plusieurs dizaines d’années, une amie versaillaise qui participe aux efforts de paix du village Nevé Shalom-Wahat al Salam. Ce village créé par le père Bruno Hussar, dominicain, et un groupe de jeunes israéliens, juifs chrétiens et musulmans au début des années 70, organise des séminaires fréquentés par des lycéens, des universitaires, des jeunes actifs des deux communautés et est devenu un lieu de rencontres très prisé par de nombreuses associations de paix….

    Aimé par 1 personne

  4. Sans compter le déficit d’information que ce groupe AFPS entretient avec les palestiniens qui eux-mêmes redoutent et condamnent le BDS qui nuit à leur développement économique ! ex : les licenciements d’ouvriers palestiniens non-israéliens auxquels la direction de Sodastream a dû se soumettre au cours de l’année écoulée … Au final, si l’économie israélienne semble la première « victime » du BDS parce que la première visée, ce sont les palestiniens qui en subissent les plus graves conséquences. Quand on veut agir pour la Paix, il me semble qu’il faut d’abord vouloir positiver et ce, dans tous les domaines ! C’est l’orientation qu’ont choisi de plus en plus d’associations tant israéliennes que palestiniennes pour développer une politique du mieux vivre-ensemble par une meilleure connaissance de l’autre dans tous les aspects de la vie courante : us et coutumes, histoire, littérature, cuisine, domaine artistique … Partout des associations permettant aux deux communautés de se retrouver et de s’entr’aider, voient le jour. Je suppose que les membres qui soutiennent BDS ignorent totalement – ou ‘semblent’ ignorer – le soutien et l’ouverture (non négligeable) qu’apporte le milieu médical hospitalier israélien aux familles palestiniennes jusqu’à leurs plus hauts dirigeants …
    Lors de la soirée d’information de France-Palestine à Versailles, il y a deux ans, à l’occasion de la présentation d’un film sur les femmes palestiniennes, j’avais remercié la réalisatrice pour la qualité de son travail. Puis j’avais également souligné le parti pris systématique de ce groupe qui refuse de reconnaître les actions constructives pour la Paix qui existent depuis plus de 40 ans et qui persiste à qualifier certains villages de  »camps de réfugiés » alors que partout dans le monde les véritables réfugiés sont accueillis, aidés, et au final respectés universellement comme tout citoyen doit l’être.
    Je me place au niveau humain et non politique. Traditionnellement une fête des associations ne devrait pas inclure dans une rencontre de ce type, de groupe politique …
    D’ailleurs, il semble qu’il n’y en ait pas eu d’autres, car si cela avait été, on imagine l’ambiance totalement à l’opposé de la convivialité et de la bonne humeur habituelles, reflets du si bon-vivre à Versailles !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s