Édito : La Lettre « En Vérité »

image-lettre-en-vérité-logo-rougeLe but de cette lettre est d’apporter sur Israël et le conflit du Proche Orient, à un public pas forcément réceptif, des éléments de réflexion basés sur des faits avérés.

Mais pas seulement ! L’état quasi pré insurrectionnel de certaines zones de non droit sont un souci permanent pour les Français que nous sommes. Des livres paraissent, dont personne ne parle, comme « la France soumise » sous la direction de Georges Bensoussan, qui avait dirigé il y a quinze ans « Les territoires perdus de la République », le même Georges Bensoussan qui se voit intenter un procès pour islamophobie, de même qu’Eric Zemmour qui se voit gratifié d’une incitation au terrorisme[1], ou encore aussi grave : un clientélisme qui bafoue la laïcité, dont la Mairie de Paris, épinglée par la Justice[2], est l’exemple le plus emblématique.

Que dire enfin de l’extravagante position diplomatique de notre pays, la France, il y a encore quelques décennies « Fille ainée de l’Église », qui brade littéralement l’héritage bimillénaire de la chrétienté (et celui trimillénaire du judaïsme en même temps !) en acceptant de s’associer aux honteuses résolutions accordant les lieux saints de Jérusalem à l’Islam ? Comment les zones de non droit de France et de Navarre recevront-elles ce type de messages ?

C’est l’ambition de quelques juifs de Versailles que de tenter modestement d’apporter des éléments de réflexion factuels, et c’est la vocation de cette Lettre et de son contenu de parvenir également à des yeux et des oreilles non juives. Alors s’il vous plaît, aidez-nous à le faire en la transmettant à vos amis, vos connaissances, vos groupes Facebook ou Twitter, et pourquoi pas votre député ou votre maire (certains hommes politiques la recevront). D’avance, merci ! EV♦

Inscription à la lettre

logo-en-verite-gravatar[1] Le Parquet de Paris a procédé à un classement sans suite de cette plainte (Janvier 2017).
[2] Cour administrative d’appel de Paris, 6ème Chambre, 26/10/2015, n°14PA03125 Voir aussi : Dreuz Info : Revers pour la mairie de Paris le bail emphytéotique de l’Institut des Cultures d’Islam annulé par le tribunal administratif

Publicités

2 commentaires

  1. Je découvre cette histoire de brigands et la fantaisie du droit administratif quand la ville de Paris le transforme en droit politique. Le but du bail emphytéotique est de consentir un bail à bas prix dans le but de profiter de l’amélioration du bien à l’expiration du bail., et de rendre un service (à l’agriculture, pour l’origine, maintenant pour l’habitat social).
    Si Dreuz.info ne s’est pas trompé,le bien serait tombé dans le tablier d’une association qui n’était pas de nature à favoriser la laïcité. Cette spoliation invraisemblable témoigne de la séparation grandissante entre le politique et le droit dans notre pays.
    M. Fillon déclare, après M. Berlusconi, que le vote populaire établirait son innocence.
    Devons-nous glisser vers le nouveau Droit, fondé sur la décision politique, la jurisprudence politique et la doctrine politique?

    J'aime

  2. Félicitations pour cette analyse synthétique qui décrit l’historique et la situation des chrétiens d’Orient

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s