Arte France plus royaliste que le Reich ?

Logo ARTE vertical.pngPar Liliane Messika*

Arte est une télévision franco-allemande, qui a tendance, quand l’info n’est pas sur mesures, à devenir germano-française, beaucoup germano et si peu française qu’il faut aller chercher les sous-titres en français sur le site d’un quotidien allemand…

Un récent exemple est celui d’un documentaire sur le nouvel antisémitisme, un reportage commandé en 2015 et réalisé par deux journalistes allemands. Aie ! Les journalistes découvrent ce que les Juifs de France et tous leurs voisins savent déjà : le nouvel antisémitisme ne se porte plus à l’extrême droite, mais à l’extrême gauche, du côté des nouveaux damnés de la terre, les musulmans et de leurs idiots utiles, les palestinolâtres.

Oh la la, mais ce n’était pas du tout ce qu’espérait Arte France…

Arte France adore les Juifs morts et déteste les antisémites. Être antisémite, c’est d’extrême droite et c’est très mal.

En revanche, Arte adore les Juifs morts
et adore les antisionistes…

Quand on ne fait pas attention, on peut croire qu’antisémite et antisionistes ne sont pas une seule et même pathologie, mais dès qu’on regarde d’un tout petit peu plus près, on a du mal à voir la différence : les antisémites n’aiment pas les Juifs et veulent qu’ils « retournent chez eux », les antisionistes ne supportent pas qu’ils soient chez eux et veulent qu’on les en chasse. Dans tous les cas, il s’agit de détester les Juifs et de souhaiter s’en débarrasser.

censuré.png

Alors quand Arte France a vu que le documentaire allemand allait lever cette ambiguïté et appeler un chat un chat et un antisioniste un antisémite, Arte a déprogrammé le documentaire.

En Allemagne, cela a fait scandale, au point que Bild, le quotidien le plus lu outre-Rhin, a mis en ligne le documentaire pendant 24 heures gratuitement et Causeur a publié le texte en français.

Scandale en Allemagne, silence en France !

Arte a mollement protesté de son innocence : la chaine n’a pas gardé le docu parce qu’on lui a livré un produit différent de ce qu’elle avait commandé, rien à voir avec une ligne éditoriale antisioniste.

Bon, d’accord, Arte passe son temps à faire de la propagande antisioniste, mais c’est une coïncidence, pas une ligne éditoriale !

L’ambassadrice d’Israël en France s’est fendue d’une lettre à la Présidente d’Arte, lui faisant valoir que « au nom de nos valeurs de démocratie et de liberté d’expression, et conformément à ce que représente Arte, il est fondamental de diffuser ce documentaire »

Logo Liliane Messika.JPGEn attendant qu’elle se décide, et à défaut de voir le film lui-même, vous pouvez toujours lire le commentaire qui l’accompagnait. La VF est ci-dessous (sous-titres réalisés à partir de la traduction du site Causeur). LM♦

D’autres points de vue :
Times of Israël : Antisémitisme : pourquoi des chaînes européennes refusent-elles de diffuser le documentaire qu’elles ont commandé ?

Le Figaro : Antisémitisme : le documentaire refusé par Arte diffusé en Allemagne

Slate : Quand Arte cache cet antisémitisme en Europe qu’on ne saurait voir

* Liliane Messika est écrivain (http://www.lili-ecritures.com/)

Publicités

4 commentaires

  1. J’ai sursauté en découvrant ce titre….Je n’ajouterai rien d’autre à ce qu’a écrit Jean Charles Goldberg.

    J'aime

    • Cher Jean-Charles,

      Quel dommage que vous ayez lu mon article trop vite ou alors avec un a-priori ! En effet, que dit mon titre ? Qu’Arte France se conduit encore plus mal que feu le Reich. Le Reich n’existe plus, heureusement et le corps de l’article exprime bien qu’Arte Allemagne à été exemplaire dans cette histoire. L’expression « plus royaliste que le roi » s’emploie toujours aujourd’hui même si la république est bi-centenaire. Je regrette que vous soyez si vite monté sur les grands chevaux d’une indignation qui n’avait pas lieu d’être. Aujourd’hui, l’Allemagne se conduit de façon parfaitement démocratique, Arte Allemagne en est la preuve, alors qu’Arte France se comporte comme un Reich au petit pied.
      Bien cordialement shalom,
      Liliane Messika

      J'aime

  2. Chère Liliane, je viens de lire votre article qui arrive à propos pour dénoncer un scandale, la censure d’ un documentaire dénonçant le nouveau visage de l’antisémitisme.
    Je ne peux que louer cette réaction et les arguments employés.
    Par contre etait il utile de faire référence au mot  »Reich » et de l’utiliser dans le titre?
    À mon avis – non. J’en suis choqué et j’ai même un sentiment de honte car il fait référence à un passé qui n a rien à voir, ni avec l’Allemagne d’aujourd’hui, ni les nombreux amis allemands avec qui j’ai des liens d’amitiés très forts depuis mes années d’études dans ce pays, ni la population dans son ensemble.
    D’autant que le pays a réagit et que le documentaire passe finallement sur une autre chaine nationale à la plus grande heure d’écoute, après qu’un journal à très fort tirage ait alerté le pays, et pris le risque de publier sur son site le documentaire.
    C’est la France qui n’a pas encore réagit à cette censure. Pourtant c’est bien ce mot allemand que vous utilisez. Il n’est pas à sa place ici.

    Bien à vous,

    Jean Charles Goldberg

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s