Soirée et ciel clair contre nuit et brouillard

Marche blanche M Knoll 2018-03-28 at 18.51.02.jpgPar Liliane Messika

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Mais ils n’étaient pas nus et tremblants. Ils défilaient, hier, réunis par une envie d’être ensemble, par le besoin de chaleur, de solidarité et pour manifester leur indignation devant la mort atroce qui a frappé une vieille dame pour la seule raison qu’elle était juive.

On ne connaît pas leur nombre : exceptionnellement, ni celui des « organisateurs » ni celui de « la préfecture de police ». La seule chose que l’on sait, c’est qu’ils étaient des milliers et qu’il n’y a pas eu un seul casseur.

Une manifestation à l’appel du CRIF ?
On ne prête qu’aux riches. Le CRIF, conseil représentatif des institutions juives de France, doit forcément l’être (les Juifs, vous savez ? Clin d’œil complice).

Pour autant, la plupart des gens qui sont venus n’avaient pas le moindre lien avec cette institution. Ils avaient été avertis par des mouvements de jeunesse, par des clubs du troisième âge, par leur synagogue, leur église, par leurs copains, par leurs voisins…

Tout un monde venu se recueillir ensemble et se distancer de l’autre France, celle qui hurle sa haine, qui menace les kouffars, les blancs, les Juifs, les autres, qui casse dans les manifs et qui tue les plus vulnérables – et/ou ceux qui les protègent.

Marche blanche M Knoll 2018-03-28 at 19.08.19Manifester, pas SE manifester
Cette manifestation aurait dû se dérouler dans le calme et le recueillement, selon la formule consacrée. Mais si les Juifs, aux dires des antisémites, sont tout-puissants et détiennent la totalité des médias de la planète, le Crif, lui, est nul en communication.

Alors le Crif a appelé à manifester, MAIS… Mais les antisémites, ou ceux qui sont soupçonnés de l’être n’étaient pas les bienvenus, a-t-il précisé, en citant des noms.

Il y a des moments où ce qui va sans dire va effectivement beaucoup mieux en ne le disant pas.

Du chiffon rouge au torchon qui brûle
Quelle position offrait donc le Crif à ceux qu’il stigmatisait ainsi ?

Ne pas venir ? Dans ce cas, s’ils n’étaient pas ce qu’on les soupçonnait d’être, ils avouaient quand même leur culpabilité. Et s’ils l’étaient, cela démontrait la justesse de leur préjugé : les Juifs sont tout-puissants, ils disposent de l’espace public comme bon leur semble.

Donc ils sont venus, ils étaient tous là, même la fille de celui qui comptait six millions pour un détail, même le fils maudit, qui veut que le Sud ait la peau du Nord.

Marche blanche M Knoll 2018-03-28 at 19.36.07
Du monde , et du beau…

Le judaïsme enseigne la responsabilité individuelle
On n’est pas ce qu’on naît, on est ce qu’on fait. Les preuves abondent dans la Bible : Caïn et Abel, l’un coupable, l’autre victime, Ruth la moabite, née non juive qui, devenue veuve, suivit sa belle-mère et enfanta les ascendants du roi David, le roi Salomon, fils de David et sage d’entre les sages…

On est ce qu’on fait. C’est pourquoi les descendants des déportés ne peuvent pas pardonner aux bourreaux de leurs parents : seuls l’auraient pu les morts.

C’est pourquoi le Crif n’est pas habilité à décider qui est bienvenu et qui ne l’est pas à une marche blanche en souvenir d’une femme assassinée pour ce qu’elle était.

On est ce qu’on fait, pas ce que son père a fait
Nombreux étaient ceux, hier, à cette marche, qui estimaient que Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon n’y avaient pas leur place.

L’intime conviction de beaucoup (dont l’auteur de ces lignes) était que la pomme ne tombant jamais bien loin de l’arbre, la fille de l’antisémite partageait le péché de son père.

Mais nous n’avons aucune preuve. Rien, dans ce qu’elle a dit ou fait, ne soutient cette accusation.

Mais on aurait été plus confortables sans elle.

Mais on aurait été entre nous, sans celle qui nous dérange, donc on aurait agi comme on la soupçonne de vouloir le faire…

Oh la la ! Que c’est dur, la responsabilité !

De la différence entre intime conviction et preuves
Le cas de Mélenchon est plus clair. Il n’est pas antisémite, Mélenchon. Il ne veut pas tuer des Juifs parce qu’ils sont juifs.

Il veut juste qu’un seul peuple au monde n’ait pas droit à son État. Bon, d’accord, il se trouve que c’est l’État juif.

Mais même temps©, il ne veut pas tuer tous les Juifs qui y habitent, il veut juste en donner les moyens à leurs ennemis. Pour cela, deux axes :

  1. reconnaître leur État à eux sans qu’ils aient à faire la moindre concession, comme par exemple reconnaître le droit à l’existence de leur voisin, l’État juif.
  2. noyer lesdits voisins juifs sous la démographie en offrant aux 5,4 millions de descendants des 750 000 réfugiés palestiniens de 1948 le droit au retour… en Israël, pas dans l’État palestinien !

Aux yeux de Mélenchon, le peuple palestinien a une parfaite légitimité à être un peuple depuis 1967, contrairement aux Juifs qui n’ont que 5000 ans d’histoire à leur actif.

Marche blanche M Knoll 2018-03-28 at 19.12.58Pourquoi étaient-ils tous là ?
Ils ne pouvaient tout simplement pas ne pas y être !

Marine Le Pen est fortement soupçonnée d’antisémitisme, Mélenchon a largement donné les preuves de son antisionisme automatique, mais si tout le monde allait à la manif, ils font partie de « tout le monde », donc ils allaient à la manif.

Après tout, à la marche du 11 janvier 2015 après les attentats contre Charlie ET CONTRE L’HYPER CASHER, tout le monde était venu, y compris Mahmoud Abbas qui, là où il est au pouvoir, emprisonne les journalistes et salarie les terroristes qui tuent des Juifs.

Nous, on était venus, on était tous là
Pour dire qu’on savait depuis longtemps que des Juifs se faisaient tuer en France parce qu’ils étaient juifs et pour nulle autre raison, et cela, que la circonstance aggravante d’antisémitisme soit retenue ou pas :

Sébastien Selam (2003), Ilan Halimi (2006) Jonathan Sandler, ses deux petits garçons et la petite Myriam Monsenego (2012), Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab et François Michel Saada (2015), Sarah Halimi (2017) et la dernière en date, la douzième, Mireille Knoll (2018).

Logo Liliane MessikaPour dire que si on veut éviter le retour de Nuit et Brouillard, il faut ouvrir les yeux, et ne pas être dupes de ceux qui les ferment. LM♦

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s