Vus de Mars, la Terre est bleue et les humains foireux

Planète-Mars.jpgAvant de débarquer au Spatioport de TFP (Terre-France-Paris) en provenance de Mars, le voyageur interstellaire se fait toujours injecter, sous le troisième œil, le Guide Marsichelin/Système Solaire (obligatoire, comme les vaccins). Dès son arrivée, il suit donc les consignes : lire la presse en priorité. Notre voyageur est alors frappé par l’importance qu’occupe Israël dans les médias français.

Un Terrien trouverait cela normal, puisque les Juifs possèdent tous les médias et toute la finance mondiale. Le Terrien en question ne trouverait pas anormal, en revanche, que des gens aussi puissants soient aussi maltraités par leurs employés. C’est là une des principales différences entre humains et Martiens. Les habitants de la planète rouge possèdent, eux, une logique incompréhensible aux humains, qui se fonde exclusivement sur des faits et des chiffres.

Du coup, pour ce voyageur, un pourcentage d’occupation de l’espace médiatique doit être corrélé à l’importance du pays dans un domaine ou un autre.

Qu’est-ce qui fait de l’État juif le Juif des États dans les médias ?

Est-ce l’importance territoriale et démographique ? Vérification faite, il n’en est rien : la Terre est pratiquement sous l’eau, sauf 26,3% (134 millions de km2), qui sont habitables et habités. Quid de l’État juif, là-dedans ? 20.770 km2. Ah, 0,00015%. Bizarre…

La démographie, peut-être ? La Terre abrite 7 milliards et quelques d’humains, dont 8,5 millions en Israël, soit 0,0011% de la population mondiale. Inversement proportionnel à la présence dans l’espace médiatique. De plus en plus bizarre.

Le Guide décrit Israël comme « l’État juif ». Donc peut-être faut-il considérer le nombre de Juifs sur la planète et pas seulement dans leur pays ? Presque 14 millions. 0,002%. Mauvaise pioche (expression également martienne, car les habitants de la planète rouge adorent jouer au rami).

L’avance technologique des Martiens par rapport aux Terriens est telle qu’il leur suffit de penser « Glogogle » pour obtenir les informations désirées directement sur la rétine de leur choix (ils ont trois yeux chacun et chacun des trois est indépendant des deux autres).

La désinformation est, en soi, une information

Un beau jour, un voyageur, appelons-le Sherlockghflbmhlkbzherg par commodité, constatant ces incongruités et cherchant à les comprendre, transmet donc aussitôt à son esprit (*Glogolge-Israël-quotidien-de-référence terrien-français*). Glogogle a bien compris « quotidien de référence », aussi envoie-t-il une avalanche d’articles : « Israël : Même réélu le 9 avril, Netanyahou ne sera plus ‘’l’intouchable’’ qu’il a été. », « Soupçons de corruption et de faveurs sexuelles contre Effi Naveh, l’avocat le plus influent d’Israël », « Israël affirme avoir découvert tous les tunnels du Hezbolalh à la frontière libanaise », « Un ancien ministre israélien plaide coupable d’espionnage au profit de l’Iran », « Cerné par les enquêtes, Netanyahou accélère son offensive électorale contre la justice », « Un Palestinien tué par des tirs israéliens à la lisière de la Bande de Gaza et d’Israël » et « La Syrie et la Russie accusent Israël d’avoir mené des frappes aériennes en Syrie. »

Pfff, c’est tout sauf engageant, ces corruptions et ces agressions… Bon, manifestement cet Israël doit l’importance que lui accordent les médias au fait d’être l’État le moins démocratique de cette planète. Sauf que « manifestement » n’est pas une preuve en martien dans le texte.

NB : une caractéristique étrange des Martiens consiste dans leur incapacité à prendre les apparences pour argent comptant : Ils VÉ-RI-FIENT[1].

Ce qui ne veut pas dire qu’ils ont assez de patience pour tout lire. Sherlockghflbmhlkbzherg cherche donc un résumé de la situation.

C’est rigolo, sur Terre, la vérité est mouvante et plurielle !

Puisque ces Israéliens agressent leurs voisins, il pense (*Vérité sur les conflits d’Israël*). Il a pensé « vérité » au singulier, car le mot est invariable en Martien. Mais Glogogle-Terre lui livre dix vérités pour le prix d’un seul conflit : celui de l’État juif avec les Palestiniens.

C’est curieux, ça : sur Mars, quelque chose est vrai ou faux. Il n’y a pas « dix vérités » disponibles sur un sujet donné. Il cligne (pour accéder à une information, les Terriens cliquent, les Martiens clignent) et apprend que « Le conflit israélo-palestinien n’est pas une guerre entre deux puissances comparables. Il s’agit en réalité d’une puissance coloniale, Israël, qui réprime des indigènes, les Palestiniens. » Cela entraîne les citoyens occidentaux protecteurs des droits de l’homme à manifester. Parfois, ces manifestations dégénèrent : « Si l’essentiel des manifestants sont des citoyens responsables et engagés, les manifestations ont néanmoins été troublées par une minorité d’individus venus pour donner libre cours à leur violence et à leur stupidité. La plupart sont des jeunes désœuvrés qui trouvent dans les manifestations une scène pour exister, quitte à verser dans un antisémitisme provocateur et de façade qui ne repose sur aucune base idéologique. » Les seuls violents, qui sont majoritaires dans leur communauté, sont les Juifs. Encore eux ! « La Ligue de Défense Juive (LDJ), impliquée dans les principaux troubles qui ont émaillé les manifestations à Sarcelles et à la rue de la Roquette près de Bastille, est un groupe sans existence légale mais qui semble vivre au-dessus des lois. (…) En interdisant les manifestations, la France plie face à la LDJ (Mediapart). »

Ah, décrypte Sherlockghflbmhlkbzherg, un antisémitisme qui ne repose sur aucune base idéologique est critiquable, mais compréhensible. Le même avec une base idéologique est justifié, donc normal. CQFD.

Drôle de planète, pense-t-il. Peu engageante, mais puisque je suis là… Allez, une petite dernière pour la route et je file voir ailleurs si les indigènes sont plus fréquentables. Et de penser in petto : (*Israël abrégé vidéo*). Il reçoit quelques liens. Le premier est ainsi résumé : « Massacre à Gaza, Israël – Palestine : pourquoi on vit un moment historique dans le conflit israélo-palestinien. Pourquoi Israël a tué 60 manifestants SANS ARMES, dont 8 enfants, et blessé plus de 1300 autres par balles ? Les clefs d’Osons Causer pour comprendre un tournant historique dans l’histoire d’Israël et la Palestine en 5 minutes (Youtube). »

« Si c’est illogique, c’est sûrement Terrien » (Proverbe martien)

Sherlockghflbmhlkbzherg (ne pas confondre avec son cousin et presque homonyme Sherlockghflbmhlkbzstezn, qui est dans la chaussure) estime que si un pays représentant 0,00015% de la surface planétaire et 0,0011% de sa population réussit à occuper la plus grande surface médiatique de la rubrique « Politique étrangère » dans un autre pays, en l’occurrence la France[2], c’est qu’il doit avoir quelque chose de spécial. Il faut donc investiguer.

Pour se téléporter, il envoie mentalement la commande (*Waze-Whoozz-Capitale-Israël-Terre*) et se retrouve aussitôt… à Jérusalem.

Pourtant, il a bien lu dans les médias français que la capitale de l’État juif est Tel Aviv. Il a aussi vu que les Américains (*autre groupe malfaisant à enquêter*), note-t-il dans son agenda mental) cherchent à provoquer une guerre mondiale en soutenant les Juifs, qui ont décidé de décider eux-mêmes quelle est leur capitale. Brusquement et out of nowhere[3], comme on dit sur Mars, ils ont choisi la définition du dictionnaire : « la capitale d’un pays est la ville où se réunit le gouvernement ». Sauf que leur gouvernement se réunit depuis le jour de la création de l’Israël moderne dans le troisième lieu saint de l’islam (*vérifier s’il existe des contours précis à cette idéologie politico-religieuse*).

Le logiciel martien de téléportation est vérifié tous les jours et cela fait 27 siècles qu’il n’a pas commis d’erreur. Cela ne prouve pas qu’il est infaillible, mais sous réserve de (*vérifier dernières statistiques de Téléportation.mars.info*), Sherlockghflbmhlkbzherg penche plutôt pour une erreur d’identification des médias français. Selon les données martiennes, il a bien été téléporté au bon endroit. Les Français doivent être nuls en géographie.

Le nez en l’air, les trois yeux grands ouverts…

L’explorateur martien se promène à Jérusalem. Il constate que cette ville est habitée par des humains de toutes sortes et de tous âges, avec, quand même, une surreprésentation des plus âgés. Que dit le Guide Marsichelin/Système Solaire, qu’il consulte tout en marchant ?

L’espérance de vie des citoyens d’Israël est l’une des plus longues de leur système solaire : 82,7 ans. Ce n’est pas grand-chose par rapport à Mars (275 ans), mais à l’échelle de la planète bleue, c’est mieux que la France (82,4 ans). Le tout petit pays des Juifs est bien classé, talonnant la Suisse (83 ans), elle-même séparée du n°1, le Japon, par un écart d’une année pleine (84 ans).

Sherlockghflbmhlkbzherg, qui s’est doté du logiciel Langues-terrestres.2.8 avant d’entreprendre son voyage, est également surpris d’entendre les passants s’exprimer dans autant de langues différentes : le même Terrien peut en utiliser jusqu’à trois ou quatre en s’adressant à d’autres congénères.

Son guide lui apprend que c’est parce qu’Israël est le pays de la planète qui intègre le plus grand nombre d’immigrants au prorata de ses propres citoyens : en 70 ans d’existence, il a absorbé l’équivalent de 350% de sa population d’origine.

Les Martiens communiquent par la pensée et en images, ce qui ôte toute pertinence à la notion de fossé linguistique, mais ils sont très ouverts sur les civilisations primitives, aussi connaissent-ils ce concept. Sherlockghflbmhlkbzherg prend donc la mesure de ce qu’implique un tel apport d’immigrants, surtout qu’il a vu, pendant son excursion en France, à quel point la société locale en est détériorée. Il a constaté de visu que plus les Terriens de France parlent du « vivre-ensemble », plus celui-ci se dérègle, au point de se réduire à un « mourir face-à-face ». Cela a, d’après l’évidence bien documentée de l’Encyclopédie des SSE (systèmes solaires étrangers), un lien direct avec une immigration bien moindre que celle qu’il a sous les yeux, en Israël. Mais l’EdSSE a défini l’immigration à la française comme « réversible », car les enfants et petits-enfants d’immigrés détestent leur patrie de naissance et cherchent à la détruire.

Un apport allogène de 350% pourrait avoir eu un effet encore plus délétère sur la société israélienne, pense l’explorateur, qui interroge aussitôt Glogogle pour vérifier. Il a bien fait : c’est tout le contraire ! Israël est classé onzième sur 156 pays en termes de « bonheur ».

Que recouvre le concept « bonheur », pour les Terriens ?

Ce classement s’appuie sur les revenus, l’espérance de vie en bonne santé, le soutien social, la liberté, la confiance et la générosité, considérés comme des facteurs déterminants du bien-être. Le rapport annuel 2018, publié par le Sustainable Development Solutions Network de l’ONU, a également ajouté à l’étude de la perception du bonheur et du bien-être de l’ensemble de la population, pour 117 pays sur 156, une sous-rubrique spécifique, qui mesure aussi, isolément, la catégorie des immigrants pour comparer ses perceptions à celle de l’ensemble de la nation. Les onze pays classés premiers affichent les scores les plus élevés en termes de bonheur pour l’ensemble des citoyens et, particulièrement, chez les immigrants.

Le Guide Marsichelin/Système Solaire ajoute que le bonheur est une notion subjective, mais dont l’effet sur les humains est calculé à partir d’éléments chiffrés, donc factuels. Cette précision rassure le Martien, dont la culture, totalement opposée en cela à celle des Terriens, favorise les faits et les chiffres, ou pour le formuler en Terrien dans le texte, le réel et l’objectivité.

La comparaison entre la France et Israël montre que l’immigration en soi n’est pas déterminante : ce qui impacte la société d’accueil est la façon dont elle a organisé cet accueil. Pourquoi les Terriens français, classés 23èmes à l’indice du bonheur, ne demandent-ils pas les recettes de l’immigration réussie et du bonheur à leur voisin de planète ?

Cette question, dont la réponse ne figure pas dans son guide, résume l’attrait des voyages interstellaires pour Sherlockghflbmhlkbzherg. Alors que son cousin Sherlockghflbmhlkbzstezn se contente d’informations virtuelles, il est, lui, physiquement témoin d’attitudes si exotiquement irrationnelles qu’aucun contenu virtuel n’est capable de les expliquer. Quel dépaysement et quelle expérience enrichissante !

Dépaysement culturel

Le système mental martien est inconcevable pour les Terriens et, malgré leur supériorité technologico-sociale, les Martiens, de leur côté, trouvent l’illogisme du système de pensée terrien incompréhensible.

Par exemple, les Terriens français détestent le mérite, la sélection et l’esprit de compétition, mais ils se passionnent pour le sport au point que les supporters en viennent régulièrement aux mains. Dans le domaine intellectuel, l’État ajoute la Légion d’honneur au Prix Nobel, quand il échoit à un Français. Si ce n’est pas de la sélection et du mérite, comment appellent-ils cela ?

Justement, ces Prix Nobel, qui sont les plus prestigieux de la planète, sont-ils répartis de façon équilibrée parmi les différents pays, au prorata du nombre de leurs habitants ? Eh bien non, là aussi c’est l’inverse : en termes de nombre de lauréats, Israël, avec ses 8,5 millions d’habitants est classé 12ème (comptant 12 lauréats, soit un Nobel pour 705 000 Israéliens), alors que la Chine, 1,386 milliard d’habitants, est 15ème avec 8 lauréats, soit un Nobel pour 173.250.000 Chinois.

Israël a plus d’orchestres et de musées par habitant que tous les autres pays du système solaire. Il produit aussi largement plus d’articles scientifiques que les autres (109 par 10.000 habitants). Il possède l’un des taux les plus élevés de dépôts de brevets et il est le meilleur de sa planète pour le ratio Diplômés/Habitant. En nombre de publication de livres, il n’est que le deuxième à l’échelle de la Terre.

Le Guide Marsichelin précise que ces éléments sont liés, ce que Sherlockghflbmhlkbzherg avait deviné tout seul.

Et puis Israël est le seul pays au monde à porter le même nom, à vivre sur le même territoire et à parler la même langue qu’il y a 3 000 ans. Pourtant les Terriens français votent dans leur club privé (*regarder cet ONU de plus près à l’occasion*) des résolutions qui érigent en dogme que les Israéliens n’ont aucun rapport historique avec leur histoire.

Les Martiens sont 100% logiques, les Terriens 0%. C’est mortel !

Sherlockghflbmhlkbzherg reprend la première statistique qui avait justifié sa téléportation vers Israël. Les Terriens qui haïssent ce pays ne le nomment pas par son nom, mais « Terre Sainte » ou « entité sioniste ».

Est-ce son amour de la culture et ses nombreuses réussites qui justifient la place accordée dans les médias français au petit État juif (*voir rubrique « en savoir plus » sur cet étrange peuple juif*) ?

Là encore, le Martien doit se défier de son éducation, qui privilégie la logique et les faits, s’il veut comprendre quelque chose aux irrationnels habitants de cette petite planète bleue.

La preuve : les médias font silence sur tous les aspects positifs de la plus ancienne civilisation terrienne encore en activité. Ils ne mentionnent que des données permettant de la critiquer.

Ainsi, la France est au bord de la révolution parce que son gouvernement a voulu augmenter les taxes pour financer des mesures écologiques. Sur la même planète, donc tout près d’elle, 93% des habitats israéliens sont équipés de chauffage solaire pour l’eau et, bien que le pays soit situé dans une zone aride, il recycle assez d’eau potable pour en exporter. Malgré cette circonstance météorologique aggravante, c’est aussi le seul État de la planète qui ait abordé le troisième millénaire avec un gain net d’arbres (plus de naissances que de morts).

Il ne fait pas de doute que la moyenne France (*Terre-région France-Surface ?* => *643 801 km²*) aurait tout à gagner de liens amicaux et de l’aide technologique de son tout petit voisin de planète, au lieu d’entretenir un antagonisme constant, nourri d’incessants reproches fondés sur des impressions et des préjugés !

Les voyageurs en direction du bon sens …

L’alarme mentale de Glogogle rappelle à Sherlockghflbmhlkbzherg qu’il est l’heure de se re-téléporter sur Mars : il ne s’est injecté les logiciels de voyage que pour une demi-journée, aussi s’autodétruiront-ils dans les 15 secondes, sauf s’il paie une deuxième session. Mais il en a assez vu. Le Martien est ravi : il en aura des choses à raconter à son cousin ! Peut-être celui-ci sera-t-il assez impressionné pour l’accompagner lors de son prochain périple…

(*Waze-Whoozz-Sherlockghflbmhlkbzherg-Go-Home*)

Liliane Messika, mabatim.info

[1] Note à l’attention des journagandistes français qui ne manquent pas de lire cette chronique : « Vérifier, verbe transitif du 1er groupe : soumettre quelque chose à un examen, à une confrontation avec des faits, des preuves, pour en contrôler l’exactitude. »
Logo Liliane Messika[2] Par convention intersidérale, les notes mentales des Martiens se transcrivent de la manière suivante : (*De retour à la maison, interroger Prof Marsiwiki : la France produit seulement du vin ou aussi des fake news ? *)
[3] Ex-abrupto en Terrien primitif.

Publicités

2 commentaires

  1. Etre Juif, c’est assumer un choix. Celui d’etre Joseph, dans sa propre famille et au pays de Pharaon. Nulle logique, nulle animosite ni bienveillance ne peuvent eliminer un destin trace et sans cesse memorise depuis la fuite d’un certain Abram.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s