France 2019 : comment ne pas être antisioniste ?

action-anti-sioniste.jpgJ’ai lu récemment que 44% des Gilets jaunes croyaient à un complot mondial sioniste, aussi je ne voudrais pas rater l’occasion de féliciter chaudement les 56% qui n adhèrent pas à cette idée.

En royaume de Macronie, s’il existe un domaine où l’on peut déceler une stabilité sans faille, c’est bien dans la diabolisation délirante d’une microscopique démocratie moyen orientale ; en cela la Macronie suit les traces de la Hollandie qui elle-même suivait la Sarkozie, la Chiraquie etc. ….

Ouvrez un des manuels d’histoire imposé par l éducation nationale au chapitre de l’histoire du moyen orient (programme de première je crois ) vous y trouverez une logorrhée totalement fantaisiste évoquant à demi-mots le martyr du pauvre « peuple palestinien », voilà un bon début dans l’éducation de nos chers enfants.

Descendez dans les rues de Paris, vous verrez des syndicats défiler avec des drapeaux « palestiniens », faites un tour place du Chatelet le samedi après-midi, vous y rencontrerez le rassemblement hebdomadaire antisioniste protégé par la police et prônant : je cite : « La séparation du CRIF et de l’État. »

Si vous restez dans ces rues un peu plus longtemps, vous croiserez certainement un défilé d’un parti de gauche français constellé de keffiehs, et y entendrez des revendications sociales bien de chez nous comme « mort aux juifs » ou « khaybar » en arabe qui revêt à peu près le même sens, le tout sous l’œil débonnaire de policiers un peu durs de la feuille.

Allumez votre TV, vous découvrirez une bien étrange unanimité pour fustiger les crimes ignobles d’une armée juive qui occupe une partie importante de la planète ; on y organise régulièrement de beaux débats entre des experts en tout et en rien qui savent par contre tout de la méchanceté congénitale du juif israélien et de sa propension naturelle à assassiner le petit enfant palestinien.

Inutile d’acheter un journal français car l’étrange unanimité y sévit aussi grâce aux dépêches de l’AFP, une agence d’État( un peu comme en URSS ou en Syrie) qui diffuse la bonne parole obligatoire aux « journalistes » en mal de copies pré remplies.

Pas d’autre son de cloche du coté de la diplomatie française qui multiplie les contacts chaleureux avec les mollahs pendeurs d’homosexuels, les émirs du pétrole et autres gentils démocrates, mais heureusement ne rate jamais une occasion de déverser un flot de réprobation envers certains juifs bâtisseurs suspects qui construiraient bien trop de villes sur le sable pour être vraiment honnêtes.

Quant à nos dirigeants ; ils évitent soigneusement de visiter l’empire juif tentaculaire et génocidaire et préfèrent naviguer d’un palais des mille et une nuits à l’autre, vendant au passage quelque menue quincaillerie militaire qui, dans ces pays de rêve, ne sera utilisée que pour défiler au soleil, promis juré !!!

Bref, vous l’avez compris, la vision de ces millions de français simples et modestes qui continuent à ne pas affirmer que le problème du monde réside dans l’occupation illégale de trois arpents de sable par une poignée de juifs m’émeut profondément et me fait penser qu’il ne faut vraiment pas désespérer de l’intelligence humaine. TA♦

dahlia amot taThierry Amouyal, mabatim.info

Publicités

7 commentaires

  1. :)) bravo. La France est défigurée par ces meme « conscience du bien universel »
    Robert Jospin était un précurseur.

    Mais la France éternelle vaincra !
    Vive la France, vive Israël

    J'aime

  2. Aliocha Wald Lasowski annonce une nouvelle défaite de la pensée. L’auteur présente le nouvel essai J’accuse ! 1898-2018. En ouverture de son livre, Alexis Lacroix, à la fois journaliste et essayiste, éditorialiste proche du terrain et intellectuel engagé dans la réflexion du temps long, insiste sur l’urgence avec laquelle il faut revenir sur «les configurations de la barbarie antijuive». Alexis Lacroix met la gauche face à ses contradictions et lui demande de s’interroger sur son histoire où Sartre dénonçait le climat de haine qui intoxiquait la vie politique française des années 1920, le poète et dramaturge Oscar Mandel écrit au milieu des années 2010, dans Être ou ne pas être juif, qu’«un jour ou l’autre, une tornade de violence peut de nouveau s’abattre sur les Juifs […], la vieille haine continuera à engendrer les vieilles persécutions et les vieilles humiliations»… La barbarie demeure. Elle est au cœur de notre société. Le dépôt de haine, raciste, antisémite, est toujours là. Ce qui fait dire à Pierre-André Taguieff, philosophe, politologue et historien des idées, auteur de plusieurs livres sur la question, que «nous sommes entrés dans un nouvel âge de la judéophobie».
    La croissance inquiétante de l’antisémitisme en Europe ne doit-elle rien aux médias et aux politiques en Europe?
    Après toutes les horreurs du XXième siècle envers les juifs et Israël comment en sommes-nous revenus là, avec toutes ces choses dans nos coeurs et dans nos pensées? J’ai honte.

    J'aime

  3. La question est comment répondre à tous ces ignares qui traite Israel de colonisateur et d’ opresseur de ce pauvre peuple palestinien

    J'aime

  4. Très bon article.
    Et c’est plus ou moins la même chose dans de nombreux pays démocratiques et pire encore dans les dictatures.
    Qui est plus coupable , celui qui incite à la haine ou celui qui passe à l’acte en se basant sur les mensonges et/ou double standards des médias et des politiques ?
    Il faut démasquer et sanctionner les hypocrites et les pompiers pyromanes.

    J'aime

  5. Merci de cet article plein d’une ironie salutaire. Je partage votre empathie et votre émerveillement amplement justifiés pour ces millions de Françaises et de Français que, ma foi, leur bon sens et leur cœur ont préservés de l’atteinte de ce phylloxera mental qu’est l’antisionisme. Un certain bon goût aussi, car les visages tordus par la haine, comme celui de ce charmant Benjamin apostrophant Finkie en plein Paris est à lui seul à vomir de dégoût. Mais on ne peut pas demander à tous les citoyens et encore moins à leurs présidents de posséder ce précieux mélange de bon sens, de cœur et de bon goût qui font la renommée de la France!

    J'aime

    • La France est malade de ses elites devoyées , c est le petit peuple qui durant la guerre sauva son honneur , en 2019 c est encore le cas

      J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s