Attaque israélienne en Syrie et au Liban dans la nuit du 24 au 25 août 2019

BreakingNews Debka ENG1.jpgSource TIK-DEBKA, 25 août 2019

Un communiqué de l’armée israélienne annonce que dans la nuit du samedi au dimanche 25 août 2019, des avions et des drones de l’armée de l’air ont effectué des raids près de Damas. Ces bombardements ont empêché une tentative d’attaque sur le nord d’Israël, probablement à l’aide de drones. Ces unités Al-Qods iraniennes, sous le commandement direct du général Qassem Suleimani, devaient réaliser ces attaques. Par ailleurs, le niveau d’alerte de plusieurs autres unités de l’armée de l’air a été augmenté et des batteries du Dôme de fer ont été déployées dans le nord du pays.

Le communiqué poursuit :

« Selon les services de renseignement israéliens, les Iraniens, dans le cas où une première attaque venait à échouer, ont prévu une seconde vague de bombardements sur des cibles israéliennes. Par conséquent, Israël a détruit des bases de terroristes pro iraniens chi’ites, dans le village d’Akraba, au sud de Damas. Ces attaques ont été menées sous la supervision directe du chef d’état-major, le général Aviv Kochavi. Suite à ces actions, Israël anticipe un large éventail de scénarios, susceptibles de se développer, soit de la part des Syriens soit de la part du Hezbollah. »

Par ailleurs, le 14 août dernier, les responsables israéliens ont rendu publique l’information faisant état d’unités du Hezbollah et de la force al-Qods, ayant pris position à 10-15 km de la frontière israélienne et jordanienne. Ce fut une surprise, car Poutine s’était engagé auprès de Netanyahu, de ne pas laisser l’Iran se rapprocher à moins de 80 km.

Toujours dans la même attaque, des sources militaires occidentales rapportent, dimanche 25 août à midi, que cinq combattants du Hezbollah ont été tués.

Les forces de défense israéliennes et les autorités de l’aviation civile ont annoncé dimanche 25 août que l’espace aérien au-dessus des hauteurs du Golan était fermé aux vols civils.

Parallèlement à l’attaque israélienne sur Akraba, le Hezbollah aurait subi une attaque par drones à Beyrouth. Le centre de communications de l’organisation, dans la province de Dahiya au sud de Beyrouth aurait été détruit. Cette attaque aurait fait deux morts du Hezbollah et d’un Iranien.

Aucun responsable israélien n’a commenté l’annonce de l’attaque israélienne à Beyrouth. EG♦

Edouard GrisÉdouard Gris, MABATIM. INFO
Traduction et adaptation, 25/08/2019

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s