Belgique : le Manneken-Pis et Elio Di Rupo

Manneken-Pis.jpgEn Belgique, je connais deux personnages qui n’ont aucun point commun et pourtant, ils sont bien belges tous les deux : le Manneken-Pis et Elio Di Rupo.

Question vestimentaire, pour commencer, la différence saute aux yeux : le premier est nu comme un ver, alors que le second est toujours sapé comme un prince. Mais la différence ne s’arrête pas là.

Question caractère, le premier fait montre d’un esprit primesautier, d’une grande indépendance d’esprit et d’un solide sens de l’humour, et le second reprend les poncifs qui traînent un peu partout pour les transformer en vérités premières.

Di Rupo, socialiste grand teint, est arrivé au pouvoir après une longue vacance de ce dernier – exemple auquel les Israéliens feraient bien de réfléchir. Il évolue maintenant en qualité de ministre-président du gouvernement wallon, au sein d’une coalition entre socialistes et écolos, autant dire la pire des configurations.

Il n’y a donc rien d’anormal à ses prises de position anti-israéliennes, si ce n’est qu’elles ne font pas honneur au Manneken-Pis. PG

gaip Tel Aviv AzrieliPierre Gaillaud, MABATIM.INFO

https://fr.timesofisrael.com/aucun-officiel-ne-voyagera-en-israel-avec-des-entreprises-belges-en-decembre/

Un commentaire

  1. Je suis belge, non juif, et j’observe qu’une certaine presse, à la suite d’élus, surtout à gauche, attisent l’antisémitisme en Belgique.
    Après de sombres années, nous avons proclamé, conduits par la gauche, « plus jamais ça! », nous avons espéré et construit le sens de l’universalité, le sens de la fraternité de chaque être humain. Aujourd’hui, comme hier, c’est au détriment des Juifs et du Sionisme qui lui est assimilé. Nos sociétés revendiquent des valeurs humanistes, pourquoi est-elle sélective dans ses prises de positions ? Elle porte bien un idéal, mais elle le trahit manifestement en fustigeant le judaïsme et bien évidemment Israël parce que Juifs. C’est un véritable indicateur de l’état de santé d’une société. Que sont devenues nos belles constructions humanistes ? Est-il possible de se poser la question « pourquoi? ». Les tropes anti-israéliens diabolisant unilatéralement l’Etat juif sont en définitive le nouvel habillage d’anciens sentiments antisémites qui n’ont cessé de nous accompagner depuis deux millénaires.
    Vous présentez Elio Di Rupo, il est vrai qu’il est l’auteur du « Je suis Charlie, je suis Juif, je suis Palestinien », prononcé après les attentats de Paris. Puis, qu’après le kidnapping de Guilad Shalit, en 2006, Di Rupo est apparu à l’occasion d’un communiqué de presse en affirmant « qu’Israël s’était saisi de ce prétexte pour lancer une guerre contre le Liban ». L’ambassade israélienne a répondu en faisant remarquer que le PS n’avait jamais condamné les attaques à la roquette depuis Gaza contre les citoyens de Sderot. Di Rupo a déclaré un peu plus tard qu’il poursuivrait sa ligne politique contre Israël, « malgré une lettre arrogante de l’Ambassadeur d’Israël ». D’ailleurs, ces lettres de l’ambassade israélienne ne méritaient pas de réponse,
    Lorsqu’il était Premier Ministre de la Région Wallonne, Di Rupo a déclaré « qu’il n’avait pas connaissance de l’existence de Juifs pauvres »…
    Di Rupo a critiqué le gouvernement fédéral en l’accusant de mener une politique favorable aux plus riches et de faire du pays « une Belgique des diamantaires anversois »… Cette expression ne manquera pas d’associer les Juifs à l’argent dans la mesure où dans l’imaginaire belge le diamant est toujours associé et bien à tort aux Juifs…
    Le jeudi 22 janvier 2009 il affirme: « qu’Il y a eu des milliers d’enfants, des milliers de femmes, des milliers d’innocents, des milliers de civils qui ont été tués. » Monsieur Elio Di Rupo, était l’invité de l’émission « Questions Publiques » de la RTBF…. D’où tient-il ces chiffres absolument fantaisistes qu’il avance avec aplomb sur une radio publique à une heure de grande écoute.
    Il est possible qu’il arrive à monsieur Elio Di Rupo d’avoir quelques ressentiments du type antisémites envers les Juifs et Israël (mais le ressenti ne ment-il pas?). Et quel est la responsabilité de nombre de nos médias et de certains de nos politiques (et étonnamment pas chez ceux qu’on se plaît à peindre en noir) dans la présentation d’Israël et de ses habitants, toujours à charge avec très peu d’objectivité concernant la réalité du terrain? Est-il possible de parler de ce pays avec justesse? Certains médias et quelques politiques, ne sont-ils pas à pointés du doigt face à la recrudescence de l’antisémitisme dans nos provinces ainsi que du danger de voir partir des Juifs vers des horizons plus accueillants?

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s