Corona Mic Mac

Masque.jpgBlack and White Mic Mac ou le féminisme et l’antiracisme à la ramasse

Êtes-vous de ceux qui ont vu Black Mic Mac de Thomas Gilou ? Le film a été nominé au César du meilleur premier film et récompensé par le César du meilleur espoir masculin. C’était l’histoire désopilante d’un policier parisien décidé à faire démolir un foyer de travailleurs immigrés pour cause d’insalubrité et aux prises avec les sortilèges d’un marabout africain, tout juste débarqué de son village à la demande de membres de sa tribu, installés dans ledit foyer et bien décidés à tout faire pour empêcher sa destruction. C’était…il y a un siècle… : 1986, ça vous dit quelque chose ? Une époque où être Noir n’interdisait pas de se moquer de soi et de ses avanies et d’en faire rire les autres, façon juive et, alors, également africaine de mettre les rieurs de son côté avec subtilité…

Je vous parle d’un temps que les 30-40 et même parfois 50 ans ne peuvent pas connaître, n’est-ce pas Aïssa, n’est-ce pas Florence ? N’est-ce pas Adèle ? Qu’est-ce qui vous a fait perdre tout sens de l’humour ? Toute pertinence dans la défense du droit des femmes et des minorités ? Toute cohérence dans l’intelligence des situations et, dès lors, toute efficacité – à croire que vous vous foutez de réussir vos soi-disant combats, ne restant que votre muflerie et vos effets de manche pour tenter d’exister malgré votre vide cérébral abyssal ? Être victime, je ne savais pas que ça interdisait d’être fin !

Et les enseignements de vos aînés Martin Luther King et Nelson Mandela qui ont montré de façon éclatante qu’on ne gagne pas contre le racisme en le pratiquant à l’identique contre ses fauteurs mais en se montrant plus grands seigneurs qu’eux et en réconciliant la nation arc-en-ciel ? Ça marche aussi pour le sexisme et toutes les formes de mesquinerie humaine. Essayez… si vous pouvez !

Retournez à l’école, vains dieux, vous nous indisposez grave… comme des brouillons de femmes et d’êtres humains dans lesquels, nous, les vraies féministes et les vraies antiracistes on ne se reconnaît pas et on ne se reconnaîtra jamais !

Corona Mic Mac

Tout ça pour dire que le Corona, nous confinant quelque peu – on se cloître pour éviter les clusters (si, si !) – ne peut pas ne pas faire un effet-loupe sur plusieurs micro-événements, ces derniers temps : la soirée des harpies du cinéma, pardon ! celle des « stars » atteintes de CONnarovirus comme on vient de le voir ; plus de mariages, de messes, de célébrations de tous cultes, de cinémas, de théâtres, de concerts…des supermarchés dévalisés…le Corona met d’accord ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas : ils ont tous peur de manquer. Surviennent des réflexions pascaliennes subreptices du style « tout le malheur de l’homme vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre », le divertissement, quoi… Ça vous rappelle quelque chose ? Je vous donne quatre heures et je ramasse les copies. Il faut donc apprendre à s’occuper chez soi, sans tout le temps demander à sortir comme un chien tirant sur sa laisse pour se retrouver la truffe au vent… Eh oui, contempler sa finitude en se demandant si un reniflage par ci, une gorge qui pique par-là ne seraient pas, éventuellement, signes de… Et puis se tourner et se retourner dans son gîte comme un fauve en cage en pensant à ceux qui sont obligés d’aller travailler « quand même » et aux gugusses qui, parce qu’ils veulent bédéèsser tout ce qui vient d’Israël seront bien niais quand les premiers vaccins anti-Corona en provenance d’Israël débarqueront en France !

J’en ris d’avance…

Et pour ne pas mourir idiots rendez-vous à l’atelier couture, confection de masques de protection, puisqu’il paraît que le tissu est plus efficace que le papier pour nous prémunir contre les postillons chargés du virus… et puis, tant qu’à faire, on peut choisir de jolis tissus et en fabriquer pour tout le voisinage ! Et les doubler de matières imperméables. Quelle créativité ! Je me pose une question : est-ce que les islamistes voilées de pied en cap, type burqa, échapperont au coronavirus ? Est-ce qu’on devrait tous se faire piquer au CORANovirus pour éviter le Corona ? Est-ce que du coup l’islamisme aurait d’ores et déjà gagné sur toute la ligne[1] ?

Mamma mia !

Pour tenter de me rassurer, malgré toutes ces émissions de télé qui nous parlent, soir après soir, de la propagation du virus chinois dans un bled paumé comme Vaumoise, je me mets en mode philosophe : le monde entier est touché et c’est le lot des vies humaines d’être concernées par l’incertitude, on avait eu tendance à l’oublier et voilà que notre vulnérabilité vient nous le rappeler. Et comme dit le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, c’est une bonne occasion de réapprendre le civisme en respectant les consignes de sécurité. En attendant : Remdesevir[2] pour chacun et Inch’Allah pour tous ! NL

lamnNadia Lamm, MABATIM.INFO

[1] Mais Waleed Al-husseini vient de tweeter pour montrer que l’espace autour de la Kaaba à la Mecque était désert ce soir ; il commente : 🏐🏐coronavirus -1, Allah – 0.
[2] Le Remdesevir est un médicament qui s’est montré efficace pour combattre le coronavirus à l’hôpital de Bordeaux nous apprend ce soir, 5 mars, Élise Lucet dans Envoyé spécial.

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s