L œil de TA : « Au risque d’être présomptueux »

Après quelques mois d’absence, le retour de mon œil acéré s’adresse à notre président de la république ; au risque d’être présomptueux…

M le Président, j’ai écouté attentivement, en bon citoyen que je suis, votre éloquent discours sur le séparatisme et vos observations bienvenues sur les risques mortels qu’il fait courir à notre chère république laïque.

Je n’ai pas entendu, par contre, de très larges analyses sur les causes de ce terrible malaise, et encore moins, du coup, de décisions convaincantes et résolues pour en venir à bout.

Aussi, au risque d’être présomptueux, je me permets de revenir sur quelques faits troublants :

Mme Halimi, médecin, juive, retraitée, est massacrée chez elle par un islamiste qui a
passé des mois à la menacer avant de passer à l’acte. Ce meurtre est commis devant
23 policiers armés qui oublient d’intervenir :

  • Votre juge d’instruction refuse la reconstitution qui démontrera facilement la volonté meurtrière de l’assassin, et elle déploie des trésors d’inventivité pour finalement absoudre ce tueur de toute peine et escamoter le procès.
  • Chacun des 23 policiers doit être poursuivi pour non-assistance à personne en danger, mais évidemment, il n’en est rien.
  • Question 1 : où est la loi ? question 2 : où est la république ?

Deux Jeunes filles innocentes sont égorgées comme des moutons devant la gare st Charles par une personne étrangère condamnée de nombreuses fois, qui ne devrait plus être sur notre territoire depuis des mois, malheureusement, le tueur n’est ni expulsé, ni emprisonné.

  • Les responsables de ces manquements gravissimes devraient être placées devant leurs écrasantes responsabilités et poursuivies devant les instances populaires, mais, comme d’habitude pas de son, pas d’image, et la poussière part sous le tapis.
  • Question 1 : où est la loi ? Question 2 : où est la république ?

Deux bandes rivales s’affrontent à Dijon pendant 2 journées entières, transformant un quartier de cette ville en zone de guerre, terrorisant les habitants sans que la police républicaine ne daigne venir rétablir l’ordre. Cet ordre sera finalement rétabli à la mosquée locale lors d’une rencontre qu’on suppose placée sous l’autorité des imams locaux ; supposer est le terme adéquat, car, bien évidemment, à ce jour, le citoyen que je suis ignore tout de ces conciliabules.

Question 1 : où est la loi ? Question 2 : où est la république ?

J’arrête ici la terrible litanie qui pourrait s’étaler sur des dizaines de pages, mais je me permets, M le président, avec tout le respect dû à votre fonction de vous suggérer une solution simple courte et efficace :

Puisqu’il m’a semblé que votre discours essayait, enfin, d’effleurer ce sujet sérieux qui nous préoccupe tous à ce jour, à savoir, notre sécurité,

APPLIQUEZ LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE !!! Appliquez-les de suite ; appliquez-les partout ; appliquez-les à tous ; appliquez-les sans aucune exception, sans haine mais surtout sans faiblesse.

Au risque d’être présomptueux… TA

Thierry Amouyal, MABATIM.INFO

2 commentaires

  1. La loi de la République ,quelle République ? Réponse la République islamique en marche !
    C est le choix fait par le locataire de l Elysee et de ses illustres prédécesseurs !
    Ils ont choisi la loi du nombre ,qui est désormais la loi du plus fort !
    Trop tard la France !

    J'aime

Répondre à Jg Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s