Analphabète comme ses pieds

La culture, c’est comme la confiture : ça colle !

Nous avons un jeune président, qui se sent tellement homme du monde, qu’il n’admet pas que nouzautres soyons attachés à notre terroir, à notre territoire, à notre histoire, à nos grimoires.

Pour lui,

« il n’existe pas de culture française. Il y a une culture en France et elle est diverse (YouTube). »

Comme quoi on peut atteindre le plus haut niveau de l’État et n’y rien comprendre. Normal, il a fait l’ENA, dont on dit que les élèves y apprennent tout, mais ne comprennent rien. En tout cas, il se trompe, le bébé président : il y a une culture française, enrichie par celles de tous ses immigrants, comme il y a une culture dans tous les pays qui sont aussi des nations.

La culture, la langue, l’histoire, le sentiment d’appartenance… C’est cet ensemble qui fait la Nation, c’est quand on se sent profondément mouton parmi les moutons, que l’on peut être un citoyen mouton productif, voire exemplaire.

Être patriote ne dépend pas du lieu où l’on est né. Patriote n’est pas le synonyme de chauvin et, même si De Gaulle a un jour déclaré le contraire, nationaliste n’est pas celui de xénophobe : c’est aimer son pays d’amour et les autres d’amitié.

« Le patriotisme, c’est soutenir son pays en toute occasion et son gouvernement quand il a raison »,

disait Mark Twain. Être patriote, c’est donc, a fortiori, être choqué quand quelqu’un accuse votre pays d’un méfait qu’il n’a pas commis.

Les attaques contre la France sont légion, venues de l’extérieur et de l’intérieur. Nous serions des Dupont-Lajoie aigris, des islamophobes, des colonialistes de l’intérieur, des racistes systémiques.

Les colonies, justement… L’Algérie, qui est traitée, depuis son indépendance, avec la plus grande générosité, ne tarit pas d’insultes à notre égard.

Et nous, et nous et nous ?

« J’ai aimé cette terre où je suis né, j’y ai puisé tout ce que je suis et je n’ai jamais séparé, dans mon amitié, aucun des hommes qui y vivent, de quelque race qu’ils soient. Bien que j’aie connu et partagé les misères qui ne lui manquent pas, elle est restée pour moi la terre du bonheur, de l’énergie et de la création »,

a écrit un de ses enfants, Albert Camus, l’année avant son Prix Nobel1. Du côté d’Alger la blanche, on ne montre pas la même générosité.

Algérie Supercherie et France Repentance, un beau couple

Il n’est pas question d’amour entre elles, uniquement de complémentarité et mon tout est le sadomasochisme. L’une cogne et l’autre chante

« Fais-moi mal, Abdelmadjid, Madjid, Envole-moi au ciel… zoum ! Fais-moi mal, Abdelmadjid, Madjid, Moi j’aim’ l’amour qui fait boum !2 »

Pour éteindre les éventuels scrupules d’Abdelmadjid T., son homologue hexagonal, Emmanuel M., lui avait fait écrire, par son Cyrano personnel, une missive brûlante, intitulée Mémoires de la colonisation et de la guerre d’Algérie, dans laquelle il nous accusait (et si ce n’est nous, c’est donc nos pères) des pires turpitudes. La récompense : une fessée, était attendue avec impatience. Elle n’a pas tardé.

Le Cyrano en question n’avait pas, et de loin, le talent de l’original de Bergerac : il s’agissait d’un Benjamin très mineur, dont la prose ampoulée ne peut être décrite comme « un roc, un pic, un cap, une péninsule », mais plutôt comme « une bouse, une fiente, un étron, une merdicule ». LM

Lire la suite ici : https://perditions-ideologiques.com/2021/04/20/analphabete-comme-ses-pieds/

Liliane Messika, MABATIM.INFO

1 Albert Camus, Appel pour une trêve civile en Algérie, 22 janvier 1956.
2 Pour les analphabètes et les moins de xx ans, les paroles de cet inoubliable couplet sont de Boris Vian : https://www.paroles.net/boris-vian/paroles-fais-moi-mal-johnny

2 commentaires

  1. macron est un ignare , il est bien representatif de sa classe sociale (les fils a papa de la financequi ne s interressent qu au fric ) et de sa generation (les moins de 40 ans pour lesquels l histoire de France demarre en mai 68)

    J'aime

Répondre à Pierre montagnier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s