« Sion et les antisionistes » : Tous les maux commencent pas des mots

Ce n’est pas pour rien qu’au commencement était le verbe

Autant les Israéliens sont militairement supérieurs à leurs adversaires, autant leur position à l’international est précaire et leur existence-même, perpétuellement remise en question.

Cela tient à l’impasse qu’ils ont faite pendant des années sur la communication, alors que ce terrain était occupé par des politiciens formés par le KGB, suivis comme un seul mouton par la totalité des idiots utiles du PAM (paysage médiatique mondial).

Forts de leur avance dans ce domaine, les Palestiniens se permettent aujourd’hui, de prendre une distance de plus en plus grande vis-à-vis de faits attestés par l’Histoire et l’archéologie.

Et ils ont bien raison de procéder ainsi, car depuis la guerre du Vietnam (où les États-Unis se sont engagés pour répondre à l’appel au secours du Vietnam du sud contre le bloc communiste), on sait que les guerres ne se gagnent plus par les armes, mais par les opinions publiques motivées par leurs seules pulsions narcissiques.

Le même mécanisme est à l’œuvre dans les démocraties, où l’issue des procès ne se joue plus dans les prétoires, mais sur les réseaux sociaux.

On peut résumer le renversement des situations par un aphorisme :

« les guerres sont perdues par les plus forts au profit des plus bruyants. »

Le ministre français des Affaires étrangères au secours du Hamas

Au grand dam de la rue palestinolâtre française, le Hamas n’a pas rayé Israël de la carte pendant les 11 jours de l’opération Gardiens des murailles. Pour lui remonter le moral, Jean-Yves Le Drian a prononcé le mot qui rassérène : « apartheid ».

Il ne l’a pas attribué à un État qui le pratique réellement, à savoir Palestine.2-Gaza, 100 % Judenrein, ou au futur État qui a juré de le pratiquer dès qu’il aurait été créé, Palestine.3-Cisjordanie. Non, il a accusé Israël d’en courir le risque (Ouest France). Pour les miches du conseilleur, ce n’était pas un gros
risque, bien moindre que la peine de mort qu’il eût encourue dans l’un des deux territoires ci-dessus cités.

Ces nouveaux éléments de langage s’alignent à point nommé, au moment où l’horoscope des galaxies antijuives tend vers le Mossad, oups maussade : l’opposition Mercure/Mars, c’est-à-dire Éloquence contre Armes, est source d’amertume, car les efforts passés ne trouvent plus d’écho favorable. Le quinconce Mercure/Pluton (c’est-à-dire Éloquence/Mort et Enfers) met l’accent sur les modes de communication et il s’agit de reprendre le dessus, car des révélations ont vu le jour, qui sont sources de polémiques.

Parmi les premières, la médaille d’or va à la malencontreuse déclaration du Directeur de l’UNRWA (Office de secours et de travaux de l’ONU pour les réfugiés de la Palestine dans le Proche-Orient) à Gaza, interviewé à la télévision israélienne, qui a étourdiment admis que

« les frappes de Tsahal pendant la guerre de 11 jours du mois dernier semblaient précises et sophistiquées… Ils n’ont pas frappé, à quelques exceptions près, des cibles civiles, mais la violence et la férocité des frappes ont été fortement ressenties.… il n’y a actuellement aucune pénurie de nourriture, de médicaments ou d’eau à Gaza car Israël avait rouvert les points de passage. »

Madame Irma avait vu juste !

Des révélations ont vu le jour, qui ont, en effet, été sources de polémiques.

Parmi les conséquences de l’égarement passager du Directeur de l’UNRWA, téléporté par erreur sur le flanc Réalité du mur du Çon, le gouvernement turc s’est fendu d’un communiqué pour apaiser les aigreurs palestiniennes, par la bouche du porte-parole de son Le Drian national :

« La déclaration du directeur de l’UNRWA, rapportée par les médias, selon laquelle les civils n’ont pas été pris pour cible pendant les 11 jours d’attaques israéliennes contre Gaza, ayant entraîné la mort de 250 Palestiniens dont 66 enfants, et blessé plus de 2000 personnes, est incorrecte, regrettable et extrêmement dangereuse (Ministère turc des AE). »

Le quotidien de référence des antisémites-français-qui-s’auto-proclament-antisionistes, Le Monde, a quand même repris la phrase extrêmement dangereuse, en la noyant dans un océan d’accusations contre l’État juif :

« Autant que je puisse en juger, ils ne visaient pas délibérément des civils, mais ils ont provoqué une fuite massive d’habitants, effrayés (le Monde). »

Pas étonnant que le Schmale directeur ait été chassé de Gaza, où son adjoint et lui sont désormais personæ non gratæ ! (i24news)

La Nouvelle Lune en Cancer resserrera peut-être les liens intra-palestiniens, ce qui pourrait offrir l’occasion d’exprimer que les quatre traités de paix des Accords Abraham vont dans le sens d’une paix plus globale et plus proche.

Hélas, là, Mâme Irma s’est plantée.

Le Premier ministre palestinien ne voit aucun lien entre les Juifs et Israël

Encouragé par le ministre français des Affaires étrangères et par le porte-parole de son homologue turc, le Premier ministre palestinien Muhammad Shtayyeh a expliqué, le 29 juin 2021 à la télévision palestinienne, sa stratégie pour la guerre contre Israël.

Il a demandé à ses troupes d’agir comme l’UE, c’est-à-dire de délégitimer Israël. En Shtayyeh dans le texte, voici ce que ça donne :

« Le point de départ du narratif est important : les Hébreux, les Juifs et les Israéliens, ce n’est pas la même chose. Quant aux Israéliens… Israël est Jacob. Les Israélites sont les fils de Jacob. 1 300 ans séparent Jacob du prophète Moïse. Donc, 1 300 ans séparent les Israéliens du judaïsme. Il n’y a donc aucun lien entre les Israéliens et les Juifs (MEMRI). »

Parce que pour lui,

« la question clé est de savoir qui sont les juifs d’aujourd’hui. La réponse est claire, les juifs d’aujourd’hui sont des juifs khazars qui ont rejoint le judaïsme au sixième siècle ».

Si Israël n’a rien à voir avec le peuple juif, il suffit d’expulser les Juifs hors du Moyen-Orient et de transformer Israël en 58 État musulman pour que les Palestinolâtres soient heureux : sans le drapeau bleu et blanc, la paix universelle descendra sur la planète bleue. Amen ! LM

Liliane Messika, MABATIM.INFO

2 commentaires

  1. Les Juifs ne sont en rien responsables de l’antisémitisme et les Israéliens ne sont en rien responsables du double standard et des mensonges colportés par la plupart des médias à l’encontre d’Israël.

    J'aime

    • LES CHIENS GALEUX ABOIENT ET LA CARAVANE PASSE TRANQUILLEMENT SON CHEMIN TRACE PAR LE TOUT PUISSANT. LE PETIT DAVID A EU RAISON DU GRAND GOLIATH, TOUT COMME LE PETIT ETAT A EU RAISON DE SES MILLIERS D’ENNEMIS. LAISSONS DIRE ET, SI LE DRIAN S’IMAGINE QU’EN BAISSANT SON FROC DEVANT LES BANLIEUES, IL PENSE QUE LA FRANCARABIA VA S’EN SORTIR, IL SE MET LE MAJEUR DANS L’OEIL, OU PLUTOT DANS LE C. CAR COMME DISENT LES BICS, « AVEC LES VAGINS DES FRANCAISES NOUS METTRONT AU MONDE DES MILLIONS DE PETITS MOHAMED » LE GRAND REMPLACEMENT, N’A JAMAIS AUTANT ETE D’ACTUALITE

      J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s