Coopération israélo-japonaise pour la production d’oxygène et de métal à partir du sol lunaire

Source : Merav Arad, News 1
20 juillet 2021

Pour la première fois dans l’histoire, de nouveaux produits seront élaborés sur la Lune. Le lancement aura lieu avec l’aide du propulseur Falcon 9 de SpaceX, appartenant à Elon Musk. Jonathan Geifman, PDG de l’entreprise israélienne Helios déclare :

« La possibilité d’une production indépendante d’oxygène sur la surface lunaire est une clé pour établir des infrastructures fixes sur la Lune »

Un accord israélo-japonais a été, pour la première fois, signé, lundi 19 juillet 2021, pour une coopération technologique dans une mission spatiale vers la Lune. Cette signature a eu lieu à l’ambassade du Japon en Israël. Le projet prévoie de produire de l’oxygène et du métal à partir de matières primaires lunaires. Ce sera la première fois dans l’histoire, qu’un nouveau produit sera élaboré sur la lune.

L’oxygène est l’un des composants les plus importants et les plus lourds des vols spatiaux. Il atteint jusqu’à 70 % du poids de la fusée au lancement. Un vaisseau spatial lunaire consomme des centaines de tonnes d’oxygène pour faire fonctionner ses moteurs. Une partie de cet oxygène est destinée à l’usage personnel des astronautes. Environ 40 % de la masse de la surface lunaire est constituée d’oxygène, lequel peut être extrait du sol lunaire, en utilisant la technologie développée en Israël par la société Helios, sans qu’il soit nécessaire d’amener l’oxygène depuis la Terre.

Selon Jonathan Geifman, fondateur et PDG d’Hélios, la possibilité d’une production indépendante d’oxygène sur la Lune est essentielle à la construction d’infrastructures durables sur notre astre nocturne. Cette indépendance est incontournable pour le lacement de missions spatiales longues et complexes, car elle réduit la dépendance à l’égard des matières premières apportées depuis la Terre. Aujourd’hui les coûts de lancement depuis la Terre, non seulement vers la Lune, mais surtout vers les autres planètes sont énormes. Cela se chiffre en millions de dollars par kilogramme de poids utile. Dans l’avenir, l’énormité de ces coûts ne pourra être supportée que par une association de plusieurs pays. La collaboration internationale entre des entreprises à la pointe du progrès permettra une notable percée technologique. En tout cas, c’est la toute première apparition d’une technologie de production de ressources nécessaires à l’homme, depuis les matières premières de la Lune.

Selon le plan prévu, Helios sera intégré aux deuxième et troisième vols d’Ispace vers la Lune, qui devraient avoir lieu, le premier Extractor 1 fin-2023 et le deuxième Extractor 2 à la mi-2024. Pendant les séjours sur la Lune, la société israélienne mettra en œuvre un dispositif de fonte du sable lunaire, qui, par électrolyse décomposera les minéraux et les oxydes en oxygène et en métaux. La production d’oxygène sera pilotée en temps réel, en vue d’une amélioration continue du dispositif et où le sous-produit métallique sera coulé dans des moules. Ce sera le premier élément artificiel produit sur la surface de la Lune. Ispace, une société opérant au Japon, en Europe et aux États-Unis, devrait lancer la première mission vers la Lune, dès l’année prochaine et elle comprendra des entreprises du Japon, de Dubaï et du Canada. Le véhicule lunaire, actuellement en construction en Allemagne partira depuis les États-Unis, porté par une fusée SpaceX-Falcon 9, développé par les équipes d’Elon Musk.

Selon Takeshi Hakamada, fondateur et PDG d’Ispace, la production de matières premières sur la Lune, inaugurera l’ère de l’industrie spatiale. À terme, l’industrie spatiale aura un impact positif sur la viabilité à la surface de la Terre. Ispace, une entreprise pionnière dans le développement de l’écosystème lunaire, s’honore d’avoir Helios comme partenaire et lance une technologie révolutionnaire sur la surface de la Lune.

Avi Blasberger, directeur de l’Agence spatiale israélienne au ministère d’Innovation, des Sciences et des Technologies déclare :

« retourner sur la Lune et y établir une base permanente, nécessite une coopération de multiples pays et entreprises ».

L’Agence spatiale israélienne salue cette association de la société japonaise Ispace et de la société israélienne Helios et espère qu’elle débouchera sur une coopération fructueuse entre les agences spatiales des deux pays. Le retour sur la Lune créera d’importantes opportunités commerciales, dans les industries mondiale et spatiale. Les entreprises Helios et Ispace, sont exemplaires et représentent un facteur clé du développement des industries spatiales. L’Agence spatiale israélienne soutient et promeut les entreprises spatiales israéliennes, afin de booster la croissance de l’économie spatiale mondiale et par la même faire profiter l’économie israélienne.

Mizushima Koichi, ambassadeur du Japon en Israël, qui a accueilli la cérémonie de la signature, a déclaré qu’il espérait que l’importante coopération entre Israël et le Japon contribuerait à l’exploration spatiale mondiale et ouvrirait la voie à des liens économiques et scientifiques plus étroits entre les deux pays. Helios possède des filiales à Tzur Yigal à 30 km au Nord-Est de Tel-Aviv et à Orlando, en Floride. Le développement du projet est réalisé par l’Agence spatiale israélienne avec l’appui du ministère de la Science et de la Technologie, du ministère de l’Énergie et de l’Autorité d’innovation, ainsi que d’un certain nombre d’investisseurs privés. Parmi les consultants techniques, qui accompagnent le projet, figurent William Larson, ancien chef de projet d’exploitation de ressources spatiales à la NASA, le professeur Bartil Anderson, une sommité scientifique européenne, et Yoav Landsman, ingénieur senior systèmes spatiaux et chef adjoint de la mission “Genesis” (programme de véhicule lunaire israélien, qui devrait se poser sur la Lune en 2024). EG

Édouard Gris, MABATIM.INFO
Traduction et adaptation

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s