Une histoire prescrite

— Qu’y a-t-il, tu es livide ?!

— Les casques bleus sont envoyés contre Jérusalem !

— Ah, c’est donc maintenant l’heure du Dieu jaloux contre les nations !

— Le Dieu jaloux qui s’est adressé à Moïse dans le feu d’un buisson ? j’ai pas aimé ; pas très moral !

Le jugement est peut-être trop rapide ; Le texte hébreu signifie « un embrasement » en image de la couleur produite sur le visage lors d’une forte émotion. On y voit « l’ardeur et le zèle » également et cette expression est utilisée à l’occasion de l’Alliance entre Dieu et son peuple, Israël. Au Sinaï, Moïse convoque le peuple, sorti de l’esclavage en Égypte et Dieu donne les dix mots (les dix commandements) qui rendent le peuple libre et c’est là que le Dieu libérateur dit être jaloux et demande au peuple de s’écarter des idoles et autres dieux pour garder leur liberté :

« Je suis l’Éternel qui vous a libérés ».

Il s’agit d’un accord conclu entre deux parties consentantes. Le peuple a dit :

« Tout ce que l’Éternel dit, nous le ferons » ;

le peuple a eu son mot à dire dans la conclusion de l’accord et les termes du texte signifient davantage qu’un accord légal entre les deux parties ; ils expriment un lien d’amitié, de bienveillance.

« L’option de foi qu’a choisie Israël est son secret, son moteur, son passé et son avenir. »(L. Rozenbaum).

Quel rapport avec la morale ?

La Qin’ah, ou jalousie est ici liée à la volonté de ce Dieu de protéger le peuple qu’il a libéré des craintes superstitieuses qui hantaient les arbres, les collines ou les plaines… des dieux qu’il fallait satisfaire, souvent de manière épouvantable… Le Dieu sauveur rejette tous les dieux ! Le Dieu qui a arraché ce peuple de l’esclavage veille jalousement à ce que celui-ci reste libre et qu’il partage avec le monde ce qu’il a reçu, dont les dix commandements. Le peuple s’engage :

« Tout ce que l’Éternel dit, nous le ferons ».

Le Judaïsme a servi au développement éthique de l’humanité et particulièrement de nos sociétés occidentales. Le Juif a présenté au monde les exigences de son Sauveur, il est devenu son « porte-parole » et n’a cessé de rappeler aux hommes ce qu’ils devaient devenir pour être vraiment des hommes. Mais qui peut être à la hauteur des dix mots ?

« - Ni nous, ni les Juifs non plus ! »

Nous nous en sentons incapables, mais nous en reconnaissons la valeur. D’où la haine et le rejet des Juifs et de l’Écriture qui mettent en évidence une image insupportable de nos défaillances nous qui revendiquons à tue-tête « nos valeurs ».

Mais quelle haine avons-nous ? Et quel sens cela a-t-il avec l’intervention des casques bleus ?

Depuis l’antiquité, supprimer le Juif, le dénaturer, le dénigrer, le déprécier, l’humilier… des millénaires de violences sauvages, de Pogroms, les camps de la mort et jusqu’à la Shoah c’est pour supprimer l’acte qui nous dénonce. En fait, la Shoah, les camps de la mort, impliquant les politiques et les religions ont encore abaissé d’avantage le seuil de l’humanité jusqu’à l’état de bestialité. Aujourd’hui toujours, l’antisémitisme déborde encore de toutes parts dans nos sociétés. Fait unique dans l’histoire de l’humanité, toutes ces terreurs ont été annoncées, prescrites ! Tout a été un incroyable accomplissement ! Aucune autre nation, aucune autre culture n’a été ainsi prescrite.

« Les prophéties sont le contraire des Oracles »

dit George Steiner,

« elles répondent avant que la question ne soit posée ».

Les Juifs sont un peuple qui a lu et relu les textes des prophètes avec leurs prédictions et ils ont espéré la venue de la compensation . Les manuscrits de la Mer Morte, datés de quelque 200 ans avant l’ère chrétienne, sont les témoins de leur ancienneté. On y trouve de nombreux témoignages du livre d’Esaïe. Voici ce qu’annonce Esaïe : « 

A-t-on jamais entendu dire, a-t-on jamais vu chose pareille ? Un pays naît-il en un seul jour ? Une nation naît-elle d’un seul coup ? C’est pourtant le cas de Sion » (Esaïe 66:8).

« C’est Moi qui suis l’Éternel, et hors Moi, il n’y a pas de sauveur. C’est Moi qui ai annoncé, sauvé, prédit, ce n’est point parmi vous un dieu étranger » (Es. 43,11-12).

Ézéchiel dit de même :

« Transmets-leur donc cette promesse que Je leur fais, Moi, Le Seigneur Dieu : Je vous rassemblerai hors des peuples dans lesquels Je vous ai dispersés et Je vous rendrai le pays d’Israël ». (Ézéchiel 11:17).

Il ajoute encore :

« Je vous conduirai dans le pays d’Israël, que J’avais promis de donner à vos ancêtres » (20:42)… « Ces ossements, c’est toute la maison d’Israël. Voici qu’ils disent : nos os sont desséchés, notre espérance s’est évanouie, nous sommes perdus ! Eh bien, prophétise ! Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : voici que j’ouvre vos tombes, Ô mon peuple, et je vous fais revenir sur le territoire d’Israël » (Ez 37:11-12).

En Esaïe 63,15 intervient l’espérance de la venue de la compensation :

« Regarde du ciel et vois… où est Ton zèle (qin’ah) et Ta puissance ? »

Esaïe présente leur triste situation en s’écriant pour conclure :

« Oh ! si Tu déchirais les cieux et si Tu descendais ! » (v. 19b).

Ce souhait traduit une attente messianique. Esaïe veut éveiller la jalousie de Dieu en évoquant Son œuvre encore inachevée.

Après 4 000 ans d’existence et près de 2 000 ans d’exil, le peuple Juif est revenu sur sa propre terre ! Jamais dans l’histoire des nations et des civilisations antiques cela ne s’est vu ! On ne reverra pas la civilisation de l’Égypte antique, et d’autres civilisations comme les Hittites, les Assyriens, les Mèdes, les Phéniciens, les Scythes, les Sumériens, les Séleucides, etc., refaire surface, se reconstituer et revenir sur leur propre terre, avec leur langue ancienne. Seul le peuple hébreu, a traversé les siècles et est de retour sur sa terre ancestrale. La reconstitution du peuple hébreu à partir des Juifs issus de plus de cent nations !…

Je comprends, il est vrai qu’à l’écoute de nos médias ceux-ci fustigent Israël à l’image des déclarations de nos politiques européens et surtout de l’ONU… Des chaînes publiques et jusqu’à l’UNESCO, réécrivent l’histoire juive et celle d’Israël en taisant la réalité et présentant un contexte mensonger, inversant la réalité sans que personne ne sourcille. Pourquoi toutes ces résolutions contre Israël alors que par exemple pour l’observatoire syrien des droits de l’homme, plus de 55 000 personnes dont près de 12 000 civils et 2 500 enfants ont perdu la vie en 2015 au cours de la guerre civile. Ce nombre n’inclut pas les disparus dans les prisons du régime syrien. Qu’a fait l’ONU ? Elle n’a voté aucune résolution sur la Syrie. Par contre, elle a voté 22 résolutions anti-israéliennes. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a adopté sa seule résolution portant spécifiquement sur un pays en condamnant Israël et en exigeant l’apport d’une « assistance technique sanitaire » à la population du Golan – qui bénéficie pleinement des services de santé israéliens. Une proposition d’enquête sur les crimes de guerre de l’Arabie saoudite au Yémen où près de 2 500 civils ont péri a été retirée en février 2016 lorsque l’Arabie a menacé d’annuler son appui financier aux Nations Unies. Au milieu de ce matraquage politique et médiatique visant à présenter Israël comme symbole du mal, Israël doit s’en remettre à sa propre conscience pour survivre dans un milieu hostile…

Le 18 décembre 2016 le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a reconnu lors de sa dernière allocution devant le Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, que l’ONU s’était montrée injuste envers l’État d’Israël.

« Ces 10 dernières années, J’ai constamment plaidé pour qu’Israël ne fasse pas l’objet d’un parti pris au sein des organes des Nations Unies… des décennies de manœuvres politiques ont créé une quantité disproportionnée de résolutions, de rapports et de conférences critiquant Israël… cette réalité a entravé la capacité du Conseil de l’ONU à remplir son rôle de manière efficace. Pendant tout ce temps, l’ONU a adopté 223 résolutions condamnant Israël, alors que seulement huit condamnent le régime syrien qui a massacré ses citoyens ces six dernières années. C’est absurde »,

a-t-il poursuivi. Aucun journal n’a trouvé utile de relater ce discours sinon parait-il le journal britannique The Independant, un journal pourtant fort hostile à la politique israélienne. Mais en 2018 l’organisme UN Watch a appelé le secrétaire général de l’ONU à « reconnaître l’échec manifeste » et à établir un « plan d’action qui mobilisera les principales parties prenantes de l’ONU, et en particulier celles de ses mécanismes de défense des droits de l’homme, afin qu’elles exercent leurs responsabilités pour condamner et combattre le racisme, la haine ou la violence visant les Juifs dans le monde entier ». Peine perdue, en 2018 Israël a obtenu la médaille d’Or du pays le plus condamné à l’ONU.

Israël est critiquable comme tout autre peuple, mais pas plus. En fait, il est respectable, sans cela il n’existerait plus, car les Juifs n’ont pour eux que leurs fondamentaux ; s’ils s’en écartent ils ne sont plus. C’est ce que leurs ennemis savent et utilisent pour tenter leur destruction.

« Dans l’économie psychique de l’Occident, la diabolisation du Juif a abouti à cette ontologie du mal qui décrète qu’un peuple est ‘’en trop sur la terre’’. Les modalités techniques du massacre (la Shoah) en sont la signature »

dit L’historien Georges Bensoussan. Il poursuit :

« Nous ne sommes pas dans des sociétés qui ont « vaincu le nazisme », mais dans des sociétés post-nazies (Pierre Legendre), comme le montre toute notre évolution contemporaine ».

La tension monte et les nations sont aveuglées dans leur haine.

« Éternel, ta main est levée, ils ne l’ont pas aperçue. Ils verront le zèle (qin’ah) que Tu déploies pour ton peuple ! » (Ésaïe 26,11-13).

C’est la seconde phase, le temps prescrit pour les nations est arrivé. Le Dieu jaloux du peuple juif s’engage dans la défense de son œuvre… comme Il l’a annoncé. CR

Christian Rayet, MABATIM.INFO

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s