Élections françaises : Un aller sans retour

La réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la France est d’abord et avant tout, une défaite cuisante du français nationaliste et l’apothéose du multiculturalisme, du progressisme, de la diversité et de l’immigration massive. Ce que les Français connaissaient déjà leur sera servi en continuité.

La crainte de la montée de la Droite radicale a poussé les français à opter pour une alternative qui leur est déjà familière et moins spéculative que celle de Marine Le Pen. Erreur ou non, l’avenir nous le prouvera sans doute.

Le monde entier est en ébullition et le changement radical qui s’est opéré au sein des populations a trop progressé pour pouvoir être ignoré et/ou restreint. C’est le véritable pronostic de la politique actuelle qui embrasse toutes les démocraties. Depuis les puissants USA jusqu’à l’état miniature d’Israël.

Ces démocraties ne veulent plus de limites, de frontières, qu’elles soient raciales, tribales, théologiques, ou autres… C’est un monde nouveau qui refuse la nationalité, l’identité, le genre… et le travail de sape a déjà été amorcé dans les institutions éducationnelles, à commencer par les écoles primaires où l’on enseigne le choix du genre :

« Aux États-Unis, l’éducation sexuelle à l’école divise plus que jamais
Les États-Unis sont actuellement fracturés par une véritable guerre culturelle autour des discussions sur l’homosexualité avec les enfants.
Ne pas parler d’identité de genre ou d’orientation sexuelle en classe, interdire les livres abordant ces sujets dans les bibliothèques… Aux États-Unis, les projets de loi limitant les discussions sur l’homosexualité ou la transidentité avec les enfants se multiplient, relançant la guerre culturelle qui fracture le pays. Les écoles, miroirs d’une Amérique divisée, sont depuis des mois le théâtre d’affrontements sur l’enseignement du racisme, de l’histoire ou de la sexualité ».
Le Point international.

Que veulent exactement les démocraties ?

Elles cherchent à créer un homme nouveau auquel ni la nation, ni l’identité, ni la foi, ni le genre ne doivent être pris en considération. C’est en quelque sorte un robot destitué complètement de tout réflexe identitaire, émotionnel, patriotique, qui généralement définissent les causes principales des conflits habituels.

Le cinéma nous en donne quelques indices à ce sujet.

Mais est-ce possible ? Dans un programme de fiction, il l’est. La réalité est tout à fait différente, à moins de déconstruire l’être humain par l’usage d’une combinaison de traitements médicaux et psychologiques.

Un aperçu nous a été donné durant les deux dernières années de pandémie du Corona, lorsque la majorité de la population du monde entier s’est vue assujettie au port du masque et à l’inoculation de vaccins qui n’en sont pas. Toutes les autres alternatives ont été démises, ignorées, écartées. Le monopolisme pharmaceutique a prouvé son efficacité et l’être humain, sa tendance et candeur jaugées – celles qui paveront le chemin vers sa complète subordination.

La récente réélection de Macron, est aussi une preuve du changement qui s’est opéré en l’être humain en ces récentes décennies. Il manque d’envergure, s’en fout pas mal de son identité, de sa nation, de ses territoires, de ses emblèmes. Il veut vivre dans l’ignorance totale de tous ces éléments… Vivre pour vivre, seulement. Un billet aller sans retour. TZ-D

Thérèse Zrihen-Dvir, Blog de Thérèse


Lire également : Que sera l’homme de demain ?
Dans Humanisme2006/3 (N° 274),

4 commentaires

  1. Ajoutons que l’Illusion Lyrique dans laquelle le Homo contemporaneus soi-disant Démocrate, vit; n’est qu’un trompe-l’oeil qui va vite se révéler ce qu’il est: un suicide assuré face aux guerriers envahisseur de tous acabits!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Jacques Borekjak Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s