LFI : La musique n’adoucit plus les mœurs

[2 décembre 2022]

Karen Erodi

Une députée insoumise n’aime pas la musique militaire, car elle préfère la paix à la guerre. Mais que faire quand on nous déclare la guerre ? À qui faire appel pour nous défendre ?

Marchons, marchons, qu’une musique impure n’arrose pas notre audition !

La Délégation Militaire Départementale du Tarn et l’Académie d’Albi ont organisé, le 22 novembre 2022, un concert de l’orchestre « Musique des parachutistes » accompagné d’une chorale de cent élèves des collèges publics de la région.

Cette opération, qui met en pratique le slogan de l’inclusion et du vivre-ensemble, eût dû, logiquement, recueillir les félicitations de la classe politique, toutes tendances confondues. Que nenni ! Madame Karen Erodi, députée insoumise, y a trouvé une occasion d’exister enfin, conjuguant le verbe en LFIste dans le texte : un « détruire, dit-elle » qui n’a rien à voir avec Duras et tout avec le Moravia du « Mépris ».

« Exister » contre « Résister »

À défaut de réflexion, la députée du Tarn a des réflexes : quand elle entend le mot culture, elle sort son antimilitarisme primaire. Elle a publié un communiqué, dans lequel les élans religieux le disputent à l’ignorance la plus crasse :

« Maudite soit la guerre ! Hélas, nous savons que la paix est un combat bien plus grand et difficile que la guerre.… L’Éducation Nationale doit s’attacher à promouvoir l’universalité des droits humains contre la haine d’autrui et son exaltation guerrière au travers des chants militaires non républicains.… Je dénonce avec la plus grande fermeté l’organisation du concert de l’orchestre d’harmonie musique des parachutistes avec les chorales d’élèves collégiens du Tarn… Évitons d’utiliser nos enfants pour chanter les louanges de Napoléon et de la guerre. »

Elle aurait pu demander le programme

Un slogan est fait pour frapper, pas pour expliquer. Cela tombe bien, car Madame Erodi espère convaincre que la paix fait plus mal que la guerre, sans donner d’explication sur la façon de réagir, si un ennemi vous la déclare. En 1939, elle aurait applaudi à Munich et se serait jetée dans le difficile combat de la collaboration ?

Ajoutons qu’elle aurait pu aussi maudire la maladie et la mort, cela ne mange pas plus de pain et cela l’aurait rendue agréable, à défaut d’utile.

Enfin, achevons-la en suggérant que si elle avait consulté le programme, ça lui aurait évité le ridicule et, à nous, le spectacle de sa mauvaise foi. En effet, en première partie de ce concert, ont été interprétées des musiques de films, Indiana Jones et Harry Potter, entre autres, qui promeuvent l’exploration (colonialiste ?) et la magie (belliqueuse ?), mais pas le wokisme.

En deuxième partie, l’orchestre et les chœurs ont offert au public des œuvres classiques : Faust (Gounod) et Carmen (Bizet). Quant à l’Ode à la Joie de Beethoven, que les chorales ont chantée avant La Marseillaise, on croit se rappeler que l’Union européenne en a fait son hymne (Place d’armes). Moins « non républicains », tu meurs, mais la députée insoumise au réel y voit des louanges qui lui déclenchent des prurits intellectuels.

Intellectuels, intellectuels, est-ce que les députés LFI ont des gueules d’intellectuels ? LM

Liliane Messika, Causeur

Publicité

Un commentaire

  1. Si les con.n.e.s volaient, elle serait cheffe d’escadrille aurait moqué aujourd’hui Monsieur Audiard.

    J’aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s