Quand Frédéric Encel accuse Israël d’être une « voyoucratie » et que le CRIF cautionne ses propos

[12 janvier 2023]

F. Encel recevant un Prix du Ministère français des Affaires étrangères
F. Encel recevant un Prix du Ministère français des Affaires étrangères

Cher Frédéric,

Tu me permettras de te tutoyer, en souvenir de notre ancienne amitié, lorsque nous étions étudiants à Paris et que tu n’avais pas encore entamé ton brillant parcours à l’institut de sciences politiques de Grenoble. A l’époque, nous partagions la même passion pour Israël et pour le sionisme, qui nous paraissait alors un idéal lointain. Trois décennies et demie plus tard, nos chemins ont divergé ; tu as mené ta carrière en France, qui t’a mené aux « sommets » de la géopolitique française, tandis que j’ai fait mon alyah et vis à Jérusalem depuis 30 ans.

Si je t’écris aujourd’hui publiquement, c’est parce que tu viens de publier sur le site du CRIF une interview dans laquelle – tout en revendiquant une « géopolitique humaniste » (sic) et en prônant une « Europe puissante » – tu qualifies Israël de « voyoucratie ». Je ne remets pas en question tes compétences de géopoliticien, que tu as prouvées en publiant plusieurs livres intéressants, depuis ta Géopolitique de Jérusalem que j’avais lue autrefois. Non, cher Frédéric, ce qui m’attriste et me choque, c’est la manière dont tu disqualifies le nouveau gouvernement israélien et voues aux gémonies notre petit pays, dans des termes qui conviendraient mieux au Monde diplomatique ou à L’Humanité qu’à un site communautaire juif (lequel aurait été mieux inspiré de ne pas laisser passer ces propos outranciers et insultants).

Car vois-tu, « voyoucratie » signifie, selon le Larousse, le « Pouvoir exercé par des voyous », ou le « gouvernement des voyous ». Est-ce vraiment ainsi que tu considères notre pays, la seule démocratie du Moyen-Orient, comme nous le proclamions alors, lorsque nous militions ensemble dans les rangs du Tagar, mouvement des étudiants juifs de France ? J’ai du mal à le croire. Je préfère penser que tu es, toi aussi, désinformé, à force de lire Le Monde et les autres médias français et que tu devrais venir plus souvent ici, au lieu d’asséner tes jugements à l’emporte-pièce depuis Paris.

Si l’envie te prenait de nous rendre visite, je pourrais te faire rencontrer Betsalel Smotrich, qui n’a selon toi « rien à faire au sein du gouvernement d’un État de droit » (depuis quand es-tu devenu l’autorité morale, habilitée à décider qui a le droit de siéger au gouvernement d’Israël ?) Tu constaterais que c’est un homme très intelligent et qui pourra sans aucun doute t’en apprendre beaucoup sur notre pays et sur notre État, que tu crois connaître. On peut certes ne pas partager ses opinions ou celles d’Itamar Ben Gvir, c’est ton droit le plus strict. Moi-même, en tant que traducteur et disciple de Jabotinsky, je peux comprendre ceux qui préféraient le Likoud d’autrefois à celui d’aujourd’hui. Mais je ne m’autoriserai jamais à insulter le gouvernement israélien comme tu le fais aujourd’hui.

Quant aux « actes tout à fait répréhensibles aux yeux de la loi israélienne » qu’auraient commis « Smotrich et Ben Gvir » selon toi, je te rappellerai ici quelques faits de notre jeunesse militante, puisque tu te permets de juger et de condamner sans appel les ministres du gouvernement de notre État. Quand nous étions tous deux militants du Tagar, branche étudiante du Betar, certains notables de la communauté nous qualifiaient aussi de « voyous ». A l’époque, tu savais bien que la justice était de notre côté, quand nous sifflions Robert Badinter au Vel D’Hiv, quand nous taguions « Arafat assassin » sur les murs, ou quand nous défilions fièrement avec le drapeau d’Israël dans les rues de Paris. Cela faisait-il de nous des « voyous » ?

Mais sans doute cette lettre est vaine, car tu évolues aujourd’hui dans des sphères bien différentes de celles que nous fréquentions jadis. Peut-être est-ce pour cela que tu te crois désormais autorisé à décider qui doit siéger dans le gouvernement israélien… et qui a la « compétence dans les domaines sécuritaires et/ou militaires » (quelles sont les tiennes pour écrire cela ?)

J’ai appris que tu avais été nommé Chevalier de l’ordre du mérite et que tu avais reçu un « Grand Prix de géopolitique » décerné par le ministère des Affaires étrangères et que t’a remis le ministre en personne ! Je me suis laissé dire que tu entretenais des réactions très amicales avec M. Le Drian, ce même ministre du quai d’Orsay qui « mettait en garde Israël contre le risque d’apartheid » » (« Oï a broch » aurait dit ma grand-mère).

Bien entendu, ceci ne justifie pas cela. On peut faire carrière en France, sans pour autant renoncer à ses convictions et à son passé. Il n’est plus nécessaire, comme à l’époque de Heine, de se convertir ou de renoncer à son identité pour être un bon Français. Qualifier Israël de « voyoucratie » ne t’apportera aucune distinction et aucun honneur (à moins que tu ne brigues le poste de ministre des Affaires étrangères ?) Je te prie donc, cher Frédéric, au nom de nos engagements et de notre lointaine amitié, de relire tes propos et de réfléchir à leur sens. L’erreur est humaine, mais comme tu le sais bien, « perseverare diabolicum ».

Je terminerai par le salut traditionnel du Betar, dont tu n’as peut-être pas oublié le sens, celui de Yossef Trumpeldor, de Jabotinsky et des autres héros de notre jeunesse, Tel-Haï ! PL

Pierre Lurçat, Vu de Jérusalem


PS : À Monsieur Yonathan Arfi, président du CRIF,

Est-ce vraiment le rôle du CRIF de publier des propos qui incriminent Israël et son gouvernement, surtout lorsqu’ils sont ceux d’un géopoliticien juif, considéré (à tort ?) comme pro-israélien ? Comment pourrez-vous encore protester quand les médias français insultent Israël et le qualifient de «démocratie illibérale » ou de « démocratie illusoire », si le CRIF lui-même cautionne le qualificatif de « Voyoucratie » apposé à l’État juif ? Et comment pensez-vous être accueilli par un ministre du gouvernement d’Israël lorsqu’il saura ce que vous publiez sur votre site ? 

Verbatim – les propos de F. Encel sur le site du CRIF

« Sur l’État hébreu, ce qui me préoccupe plus que la droitisation et le nationalisme – après tout, un nationaliste fervent, Begin, fit la paix avec l’Égypte, et un autre, Sharon, évacua toute la bande de Gaza – c’est la voyoucratie. Smotrich et Ben Gvir ont tenu des propos et commis des actes tout à fait répréhensibles aux yeux de la loi israélienne et, en outre, n’ont strictement aucune compétence dans les domaines sécuritaires et/ou militaires qu’ils prétendent révolutionner. Ces individus objectivement extrémistes n’ont à mon sens rien à faire au sein du gouvernement d’un État de droit, et pas davantage un Arié Derhy déjà lourdement condamné dans l’exercice de ses fonctions ministérielles et à nouveau mis en examen ! Jamais nulle part la voyoucratie n’est positive. »
Source : L’entretien du Crif – Frédéric Encel, géopolitologue et essayiste :  » Aux Européens d’avancer vers l’Europe puissance ! » | Crif – Conseil Représentatif des Institutions Juives de France

F. Encel à la tribune d'une conférence du Tagar, 1992
F. Encel à la tribune d’une conférence du Tagar, 1992
Publicité

4 commentaires

  1. Bien joué, monsieur Lurçat, de rappeler à Encel d’où il vient et ses positionnements et agissements passés. C’est d’ailleurs également très utile à vos lecteurs qui ignoraient tout cela de ce géopoliticien très présent dans nos médias et dont la parole était jusqu’ici respectée.
    En tout cas, personnellement, je l’écouterai avec prudence et circonspection.
    J’en profite pour vous remercier pour tous vos papiers, toujours judicieux, mesurés, enrichissants.

    Aimé par 1 personne

  2. Quelques remarques a la veille de la manifestation a Tel-Aviv:
    Smotrich : intelligent ? Sans aucun doute 🙂
    Quels ont été ses premiers actes comme Ministre des Finances?
    Annuler la taxe sur les boissons sucrées et sur les produits de consommation tels que assiettes en plastique… utilisables qu’une fois
    Cela va nous aider avec les diabétiques (énorme probleme en Israel) et l’environnement.
    Si ce n’est pas une connerie, c’est que je ne comprends rien a rien
    Ben Gvir: il n’a pas été accepté dans l’armée car il était considéré comme trop dangereux par l’armée. C’est lui qui tient la securite intérieure avec son ami Smotrich
    ״ממשלה עבריינית״
    Il y a une petite différence en Hebreu, on parle moins de voyous que d’escrocs, criminels (dans le sens d’avoir accompli un acte malhonnete et non pas d’avoir tué quelqu’un).
    c’est un gouvernement dont les figures principales B.Netanhyou et Dehri sont face a la Justice:
    – Bibi pour corruption est depuis plusieurs années en proces, et grace a ses reformes, il pourra continuer tranquillement son poste.
    – A. Dehri a signé une deposition déclarant qu’il ne rentrerait pas en politique en echange de ne pas etre jugé pour une 2eme condanation (il a passé quelque temps en prison).
    6 mois plus tard, il est de nouveau Ministre grace a une loi faite pour lui votée a la Knesset, faisant fi de son jugement.
    Sans Shas, il n’y avait pas de Gouvernement de Droite.
    Le signal que cela donne a la population, c’est que c’est tout a fait legitime d’effectuer des escroqueries. Si vous etes proches du pouvoir, ces escroqueries vous permettront d’obtenir une promotion.
    Je met de cote les voix francaises et la politique interieure Judeo-Francaise…Etant Israelien, je suis heureux de ne pas avoir a affronter ce dilemne de laver son linge sale en public.
    Je regarde plutot toutes les personnes ici en Israel qui craignent la fin d’Israel, la fin d’un pays democratique remplacé par un groupe d’escrocs au dessus de la loi.
    2030: Royaume en Israel ?
    Ce soir il a un grande manifestation a Tel-Aviv, j’imagine que vous n’y serez pas.

    J’aime

  3. On ne sauve pas sa peau en flattant le déni de ses proches voisins …
    La vieille Europe ne supporte pas trop ses Juifs même si le Christianisme croit se survivre en flattant le sous-texte islamiste Enfin la haine de soi hélas finit toujours par effacer son locuteur

    Aimé par 1 personne

  4. Vous trouverez ci-dessous le texte du message transmis par moi à Encel ce 11/1/2023 via le Crif :
    A Monsieur Encel.

    Parler de voyoucratie pour des hommes politiques élus dans un pays démocratique est insultant a fortiori lorsqu’on a osé dans le passé reprocher à Netanyahu de ne rien faire pour résoudre le conflit israélo-palestinien sans oser accoler le terme de voyou à ceux qui le sont réellement à savoir les dirigeants palestiniens. Enfin, reprocher à Netanyahu de ne pas avoir fait appel à Ganz alors qu’il fait partie de ceux qui l’ont boycotté, c’est faire preuve de mauvaise foi ou pire pour un géopoliticien. Netanyahu trahirait ses électeurs, comme Benett précédemment, en changeant d’alliés après les élections.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s