Israël : Révolution bolchévique, Révolution de couleur ou Révolution de pacotille ?

[21 janvier 2023]

Benny Gantz appelle les citoyens « à faire trembler le pays » et il brandit la guerre civile comme épée de Damocles. Yaïr Golan, l’ancien député psycho-rigide du parti d’extrême « gauche » Meretz, qui a propension à nazifier ses adversaires politiques, réclame, lui « une rébellion civile de grande envergure », Moshé Yaalon appelle les policiers à la désobéissance, quant à Yaïr Lapid, il invite (chez lui) le président des Syndicats de la Histradout à déclencher une grève générale. Rien que ça !

Et si l’on y ajoute les Ehud Barak et Tzippi Livni, on est forcé de constater que l’on assiste, là, à la révolte des has beens et des vaincus des dernières élections ainsi que d’autres plus anciennes, lesquels, tels des voleurs criant au vol, ont de plus le toupet de dénoncer « le coup d’État » qu’ils sont les seuls à vouloir fomenter !

Ce n’est pourtant pas la première fois que la gauche perd, puisque Netanyaou en est à son 4ᵉ mandat. Mais tant que l’édifice mis en place par la gauche ces dernières décennies depuis l’époque Rabin-Péres restait intouchable, ma foi, la gouvernance, de droite ou de gauche, importait peu.

Les médias pouvaient continuer à mépriser le peuple, chaque année plus à droite et le Haaretz à parler d’Israël comme d’un pays d’apartheid. L’idéologie du wokisme-LGBT s’imposait dans les écoles et des chirurgiens étaient sollicités pour couper les seins d’adolescentes embobinées. Les Falestiniens pouvaient continuer à grignoter effrontément la Zone C et à y construire illégalement, y compris sur des sites archéologiques. On parlait de sanctionner l’Autorité falestinienne pour son soutien aux terroristes, mais on ne le faisait pas. Les députés arabes ne se gênaient plus pour dire leur haine d’Israël, ne manquant pas une occasion de le signifier même lors de l’investiture à la Knesset (refus de se faire photographier devant le drapeau israélien). À l’université de Tel Aviv, on pouvait laisser manifester avec le drapeau falestinien certains étudiants et en empêcher d’autres d’allumer des bougies à la mémoire des victimes d’attentats terroristes (tel celui d’Ariel).

N’était-ce pourtant pas là le rôle d’une Cour dite « Suprême » que de mettre fin à ces « anomalies », et de faire respecter l’intégrité d’Israël ?

Bien sûr que oui ! Sauf qu’elle n’avait pas été conçue pour cela, mais précisément pour permettre à la gauche de continuer à imposer ses vues même lorsqu’elle était perdante.

C’est-à-dire à perpétuer l’illusion d’obtenir la Paix contre des territoires, à délégitimer peu à peu le judaïsme, avant de l’effacer pour faire advenir « l’État de tous ses citoyens », négation de l’État Juif pour lequel un pour cent de la population juive a donné sa vie en 1948-49, sans parler des autres guerres, etc., etc.

Cette Cour dite « Suprême » est effectivement le pilier central non pas de la « Justice », mais de l’édifice mis en place par la gauche israélienne depuis 3 décennies sous le haut patronage d’Aaron Barak, qui y fit son entrée en 1978 puis qui fut désigné par ses collègues en 1995 pour en devenir le président durant… onze années.

Et rien ne signifie mieux le pouvoir exorbitant de cette Cour dite « Suprême » que le salaire que perçoit sa Présidente actuelle Esther Hayut : il est exactement le double de celui du Premier ministre : 100 000 !!! Hormis l’indécence de gens qui se veulent « à gauche » dans un pays où plus d’un million de personnes se trouvent sous le seuil de pauvreté, il y a ce scandale absolu où un Juge dit « suprême » se voit doté d’une valeur marchande et symbolique deux fois plus élevée que celle d’un Premier Ministre qui, lui, a la responsabilité d’Israël et ce dans un contexte international de plus en plus compliqué et dangereux.

Formatée par son anti-bibisme, une grande partie des manifestants n’en a même pas conscience ! Et tel des fauves blessés, les leaders s’emballent, tentant d’échapper au verdict des urnes, et de rattraper par la rue ce qu’ils ont perdu par les urnes, comme lorsque Lénine dissolut le nouveau parlement où il était minoritaire en novembre 1918.

Coupant l’herbe sous les pieds de ces leaders irresponsables, le nouveau Chef de Tsahal, Herzi Halevi, vient de les prévenir : Tsahal agira selon la volonté du gouvernement légalement élu. Israël continuera donc, malgré le poids anormal des ex-gradés dans la vie politique, à être une démocratie parlementaire, et ceux qui voudront débattre de la Réforme de la Justice devront le faire au sein de la Knesset.

N’en déplaise à Raviv Druker, ce journaliste qui vient d’appeler de ses vœux à ce « que le sang coule », précisant même qu’il ne parlait pas de façon métaphorique, et à Esther Hayot, la présidente de la Cour suprême, qui a encore perdu une occasion de sanctionner ce nouvel appel à la guerre civile et à la délégitimation de l’institution suprême dans un pays démocratique : le Parlement, ici la Knesset.

N’en déplaise aussi à l’establishment démocrate américain qui fait feu de tout bois pour contrer le nouveau gouvernement israélien, qui multiplie les mises en garde et ses voyages à Jérusalem, et dont l’un de ses représentants, le chroniqueur du New York Times, Thomas Friedman, implorant Biden de « sauver Israël », va jusqu’à reprocher aux électeurs israéliens qui ont donné à la coalition de Netanyahou une nette majorité à la Knesset d’être « hostiles aux valeurs américaines1 » !!!

Cette convergence de motivations et de subversion civile, soutenues par des forces extérieures, et probablement par des fondations américaines issues de la CIA (Freedom House, CANVAS, Soros, et notamment la NED, National Endowment for Democracy2, dont le budget dépasse les 100 millions de dollars),

cela ne vous rappelle-t-il pas ces révolutions dites de « couleur » qui ont consisté à annuler le verdict des urnes et à y substituer des fantoches, dits « nouvelles élites » ?

Fondées avant-hier sur deux bombes atomiques lancées contre un peuple vaincu en 1945, hier sur un bombardement intensif de près de 2 mois de Belgrade qui fit plus de 2000 victimes en 1999, sans parler de la guerre d’Irak sur la base d’un autre fake-news3, ces « valeurs américaines » fondées aujourd’hui sur l’idéologie wokiste-LGBT, ne sont pas les nôtres, surtout lorsqu’elles ont le statut d’une anti-phrase qui appelle à la subversion d’un Parlement et d’un gouvernement librement élus.

Leur invocation devrait plutôt nous inquiéter, car c’est aussi en leur nom que les forces de l’OTAN dirigée par les États-Unis et l’Europe font en ce moment la guerre à la Russie via la chair à canon ukrainienne évaluée entre 100 et 300 000 victimes.

C’est aussi en leur nom que l’ambassadeur d’Ukraine en Israël Yevgen Korniychuk, qui, comme son mentor ne manque pas de toupet4, vient de faire la morale une nouvelle fois à Israël. Dans une interview au site Ynet5, il dévoile l’hypocrisie de la demande d’armes à Israël puisque de toute façon, dit-il, les États-Unis leur en fournissent :

Le message à Israël est le suivant : « nous voulons tous, mon Président veut, qu’Israël soit du bon côté de l’histoire. » !!!

Quelle khoutspa ! Mais de quel droit un pouvoir issu d’un double coup d’État en 2004 et en 2014, un des plus corrompus au monde qui a même réussi à corrompre la famille Biden6 (ah ces valeurs de la belle démocratie américaine, fondée sur « la-séparation-des-pouvoirs »), dont le Parlement vient d’honorer une nouvelle fois le héros national et chef ukro-nazi Stépan Bandera qui participa activement à la destruction des Juifs durant la seconde guerre mondiale et dont les statues sont aujourd’hui répandues dans toute l’Ukraine, oui de quel droit un tel pouvoir qui accepte de sacrifier ses enfants à une guerre voulue et dirigée par les États-Unis lesquels ont l’intention de vaincre la Russie… jusqu’ au dernier Ukrainien, peut-il prétendre donner une leçon de morale à Israël et aller jusqu’à s’ingérer dans sa politique intérieure en décernant ses lauriers à Lapid ?

Que ceux qui ont pris le peuple ukrainien en otage, continuent à vous fournir leurs armes, M. l’ambassadeur ! De toute manière, vous ne les paierez jamais. Elles ne vous coûtent rien. Et en plus vous en faites du commerce : environ 30 % des armes livrées se retrouvent sur le marché noir mondial des armes ! Ce qui inquiète même Interpol7.

Pour revenir à la crise actuelle en Israël, à cause même de sa violence, elle est, je dirais, salutaire.

Elle n’est en fait que le début d’un besoin profond de réforme et pas seulement de la justice, afin de mettre toutes les institutions, à commencer par celles de l’éducation et de l’enseignement supérieur, au diapason de l’État juif d’Israël, avec tout ce que cela doit signifier, à commencer par la nécessité pour les populations arabes d’Israël de choisir définitivement entre la citoyenneté falestinienne et la citoyenneté israélienne.

En somme nous assistons au début de la fin de l’hégémonie de la gauche et « de ses valeurs » sur les appareils idéologiques et politiques de l’État.

Ceux qui manifestent à Tel Aviv doivent ne pas oublier que le 1ᵉʳ novembre la défaite de la « gauche » a été incontestable et cinglante : 36 députés contre 64 à droite ! Mais pour masquer sa déroute historique, cette coalition s’annexe 10 députés anti-Netanyaou qui se réclament des valeurs de la droite (Liberman + Saar), mais aussi les 10 députés arabes antisionistes, pour ne pas dire antisémites ! Ne voit-on pas Mansour Abbas parader près d’Habima, et pourquoi pas bientôt Odeh, Tibi et Cie ? ! Et pourquoi pas avec des drapeaux falestiniens ?!

Le peuple juif ne se laissera pas arracher sa victoire, les Juges cooptés ne doivent plus pouvoir au nom du critère subjectif de la « la raisonnabilité » dicter sa politique à un gouvernement élu par tout un peuple, et il vaudrait mieux pour les députés de l’opposition, qu’ils prennent le plus vite possible, le chemin de la Knesset, et qu’ils y défendent leurs arguments, si le mot démocratie a encore pour eux une signification autre que démagogique. J-PL

Jean-Pierre Lledo, LPH Info


1 Jonathan S. Tobin, rédacteur en chef de JNS (Jewish News Syndicate).
https://www.jns.org/opinion/is-a-biden-netanyahu-brawl-inevitable/

2 https://www.ned.org/

3 Le prétexte déclencheur de l’attaque contre Belgrade (le ‘’génocide serbe contre le Kosovo’’) s’avéra être un fake-news. Et pareillement pour l’Irak, lorsque Le secrétaire d’État américain Colin Powell, à l’ONU, le 5 février 2003, brandit une fiole d’anthrax pour prouver la présence d’armes de destruction massive en Irak… Il s’en excusa par la suite, sauf qu’il y eut 1 million de morts…

4 https://mabatim.info/2022/10/03/ukraine-les-recidives-anti-israeliennes-de-zelensky/

5 https://lphinfo.com/on-ne-gagne-pas-la-guerre-avec-des-pansements-et-des-antibiotiques-la-pique-de-lambassadeur-dukraine-en-israel/

6 Pour le Père : https://information.tv5monde.com/info/etats-unis-de-nouveaux-documents-confidentiels-decouverts-dans-la-residence-privee-de-joe-biden /
Pour Le Fils :https://www.youtube.com/watch?v=w7Bd7G0pxzw
Et l’on verra bientôt pour le Saint Esprit…

7 https://www.tf1info.fr/international/guerre-ukraine-russie-des-armes-envoyees-a-kiev-finiront-sur-le-marche-noir-previent-interpol-2221727.html

12 commentaires

  1. Excellente analyse, Jean-Pierre, bien que très pénible vue la décadence dans laquelle Israël se trouve. La scission du peuple s’est créée avec l’arrivée de hordes athéistes qui cherchent à faire d’un Etat juif souverain, un Etat laïc à l’instar de ces Etats d’où ils ont été chassés, poursuivis, tués. Ces juifs qui se disent juifs, ne le sont pas… et ils insistent à faire d’Israël Sodome et Gomorrhe. L’Europe entière est en voie de se dissoudre, les USA aussi. L’islamisation et le chaos, sont en train de ronger leurs flancs. Les démocraties, prétendues démocraties ont forcé la main à leurs peuples pour les soumettre à d’autres tyrannies. Quant à l’Ukraine, je n’oublierai jamais le répertoire de l’assassinat aveugle des juifs durant la seconde guerre mondiale. Que Zelenski aille se faire foutre ailleurs !!! Nous avons suffisamment de chats à fouetter. Notre résilience passe avant tout…
    Nous devons faire un nettoyage à fond pour éviter de les suivre dans leur chute. Merci pour ton texte Jean-Pierre. Fière de toi.

    J’aime

  2. Voila encore un signe de votre haute morale !
    Profanation de la tombe du pere de Netanyaou
    et haine débilitante !
    »Votre fils est faible et souffre de démence. Dans sa faiblesse, il permet à une bande de racistes, fascistes, homophobes et délinquants récidivistes d’entrainer l’Etat vers une dictature. Nous ne serons plus un peuple libre sur sa terre », peut-on lire dans cette lettre signée par »une citoyenne inquiète ».
    https://lphinfo.com/la-tombe-du-pere-de-binyamin-netanyahou-utilisee-par-des-opposants-au-gouvernement/
    JP Lledo

    J’aime

  3. Philippe Scheimann
    tant que vous n aurez pas le courage de denoncer les appels a la guerre civile de vos leaders
    vous n avez aucune legitimité a mes yeux
    encore moins pour nous faire la morale
    a l instar de l ambassadeur ukrainien en Israel
    pour le reste RDV a la knesset
    et si la decision du peuple
    ne vous sied pas
    preparez vous pour les prochaines elections
    JP Lledo

    J’aime

  4. A Philippe S. qui courageusement masque son nom…
    Sans doute c est le bruit de la foule qui vous a empeché d entendre les appels a la guerre civile des leaders ds lesquels vous vous reconnaissez
    Qui ment vous ou moi ?
    Moi je donne des references
    Vous de la moraline
    vous etes bien de cette essence de  »gauche » en voie de perdition
    Jean Pierre Lledo

    J’aime

    • Monsieur,
      Est ce que vous etes pour ou contre la demission de Mr Dehri ?
      Est ce que l’armee suit les ordres de Smortrich ?
      Mettez votre haine de cote, l’appel hier est a etre ensemble, a arreter la corruption, pour que Israel puisse continuer a etre une democratie et ne pas pietiner les principes qui sont a la base de la creation d’Israel.
      C’etait le message a Cicar Abima a Tel-Aviv.
      Sans doute le mot corruption n’est pas dans votre vocabulaire, ni celui de fraude, ni celui de tolerance.
      Enfin, comme on dit en Hebreu, portez vous bien
      Philippe Scheimann

      J’aime

      • Philippe, il faudrait peut être arrêter les arguments des campagnes électorales. Elles ont eu lieu, et la dernière a tranché. Désormais, si un projet du gvt ne plait pas à certains citoyens, ce qui est tout à fait légitime, le combat doit se dérouler au parlement et dans les commissions prévues à cet effet, et pas das la rue. Ressasser des arguments aujourd’hui éculés ne sert pas la démocratie que vous invoquez sans cesse. Quand allez vous argumenter au lieu de faire de la morale ?

        J’aime

        • בושה
          la honte
          C’est la reponse…

          je vous suggere a vous aussi de passer en Israel, de venir le samedi soir, d’ecouter toutes ces personnes qui donnent leur vie, qui ont construit Israel, qui payent des impots plutot que de suivre la route:
          tout va bien, ce n’est qu’une petite reforme et tout ira bien.
          Quand quelqu’un en Israel vous dit: tout ira bien, il est temps de douter …

          arguments ecules?
          le gouvernement va passer la loi que 61 deputes peuvent decider ce qu’ils veulent et qu’il n’y a aucune limite a ce qu’ils peuvent decider.

          Quelle est votre reponse?

          Resultats:
          La Cour Supreme ne pourra plus dire:
          Mr Dehri: vous avez promis que vous allez vous retirer de la politique, et comme cela, vous n’irez pas en prison. Vous devez demissioner.

          Les Juges pourront seulement dire: ce n’est pas bien ce que vous faites…

          Les societes hi tech vont faire la greve pendant 2 h dans quelques jours
          Les manifestations vont continuer et se multiplier.
          La resistance civile va se renforcer dans toutes les directions et non pas seulement dans le Parlement.

          J’aime

  5. Cet article fait partie de la meme vague de populisme, trumpiste pleine de haine et de mensonges.
    Par exemple, le chef de l’armee a suivi les ordres du Ministre de la Defense et non pas ceux de Smortrich lors du dernier episode de colonie illegale.
    Bien sur, pas un mot sur la corruption et les fraudeurs mais attaquer lachement et avec haine le Peuple Israelien qui va a la guerre, y perd ses siens et paye ses impots.
    100,000 personnes etaient a Tel-Aviv hier soir, de tout bord, a gauche et a droite. Il y avait aussi l’ancien chef du Mossad qui a appele le Ministre de la Defense et celui de l’Agriculture, avec qui il a combattu, a arrete de soutenir un tel gouvernement.
    Avoir grandi en Algerie ne vous a pas donne des bonnes notions de tolerance.
    Je vous invite a venir pendant tous les samedis soirs des semaines/mois prochains a Tel-Aviv, Jerusalem, Haifa et ailleurs, et ecouter de vos propres oreilles les discours, rencontrer les personnes, discuter avec elles plutot que de cracher ce venin inutile et blessant.
    A reflechir devant le miroir:
    Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain
    Tu ne voleras pas.

    J’aime

  6. Merci Monsieur Lledo pour cette excellente analyse d’une situation qui n’a que trop duré. Israel n’est pas et ne peut pas être un pays comme les autres. Israel est le pays du peuple Juif.
    Il est temps de faire le ménage ! Reprendre ce qui nous appartient tel que le Mont du Temple et La Judée et Samarie.
    Faire de Jérusalem la capitale d’Israel. Tout cela représente nos murailles, et elles sont à défendre à tout prix. C’est à ce prix que nous passerons au travers de tous les malheurs qui vont s’abattre sur ce monde qui va à sa perte.

    J’aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s