Ukraine : Les récidives anti-israéliennes de Zelensky

Après son intervention vidéo à la Knesset le 20 mars, j’avais réagi à « chaud. »1

Cette fois, après une semaine, mon indignation est restée intacte.

Après avoir sermonné Israël devant les députés de la Knesset et les étudiants de l’université de Jérusalem, il y a quelques mois, et plus récemment, le 1ᵉʳ septembre, lors de son premier entretien téléphonique avec Lapid, après avoir exhorté Israël à entrer dans le club piloté par les USA des sanctionneurs de la Russie, Zelensky a remis le paquet ce dernier vendredi 24 septembre.

Cette fois filmé par la chaîne internationale française TV5, il se dit « outré » par le refus d’Israël de lui envoyer ses « Dômes de fer », ne reculant même pas devant l’accusation de malhonnêteté à l’encontre de ses dirigeants qui seraient coupables de duplicité2.

Le geste réflexe d’un premier ministre d’Israël qui se respecte n’aurait-il pas dû être, au minimum, d’interpeller l’ambassadeur ukrainien ? Or il est triste de constater qu’il n’en a rien été. Le premier ministre le plus faible de toute l’histoire d’Israël, à la tête d’un gouvernement fantôme, et dont les jours sont désormais comptés (28 exactement), s’est tu, alors qu’il venait de se montrer si loquace durant l’Assemblée générale de l’ONU, allant jusqu’à offrir un État aux Falestiniens qui chaque jour tuent des Juifs, et ce de plus en plus avec des armes à feu.

Vivement donc qu’Israël se dote d’un gouvernement patriotique fort correspondant aux vœux de la grande majorité de son peuple juif.

Quant au donneur de leçons ukrainien, qu’il me soit permis de m’interroger sur son arrogance, son effronterie, et pour le dire d’un seul mot, sa khutspa, à l’endroit d’Israël.

De quoi, en quoi Israël devrait lui être redevable ?

– Quand Israël recevait 4000 missiles de Gaza, a-t-il jamais condamné le Hamas et le Djihad islamique ? Jamais.

– Quand Amnesty international condamna Israël pour « apartheid », la contredit-il ? Jamais.

– Quand les diverses commissions de l’ONU, notamment des Droits de l’homme, condamnaient systématiquement Israël, a-t-il voté contre ? Jamais.

– Courageusement, il s’abstint, lorsque 129 pays votèrent « pour » la résolution niant le lien entre le Mont du Temple et Israël !

Mais il y a quelque chose de plus insupportable encore, c’est son utilisation démagogique, insistante et scandaleuse du signe « juif ».

Zelensky qui a procédé au baptême chrétien pour ses deux enfants, et qui il n’y a pas si longtemps, avouait que l’identité juive était le cadet de ses soucis, veut désormais confondre Israël pour son manque de solidarité … juive ! Sauf que sa rhétorique relève de la caricature antisémite identifiant le Juif à la pingrerie de l’usurier :

« Israël ne nous a rien donné. Rien, nada !… Israël fournit [des défenses aériennes] à d’autres pays. Ils peuvent vendre et exporter ! C’est pourquoi je suis outré. ».

Israël ne donne rien, elle vend !

Chassez le naturel, il revient au galop…

« Nauséabond » comme disent les traqueurs de discours dits « d’extrême-droite » mais qui restent de glace lorsque de tels discours proviennent du camp du « Bien ».

Tout aussi honteuse est son utilisation démagogique, du signe « shoah », visant à identifier les Ukrainiens aux Juifs exterminés, et les Russes aux nazis, eux qui ont donné près de 30 millions d’hommes pour écraser « la bête immonde »…

Israël devenant dans ce jeu de rôle, le kapo !

Bravo Zelensky de vous inspirer de la rhétorique falestinienne dont la figure du renversement est devenue un classique : nazifier Israël pour s’identifier aux… Juifs !!!

« C’est un homme qui a le sens de l’histoire » ose, sans rire, l’iconiser son porte-parole français Bernard Henri Lévy alors que manifestement il n’est que l’ombre portée de l’habile parrain américain prêt à faire la guerre à la Russie jusqu’au dernier Ukrainien.

A quoi BHL ajoute avec l’emphase qu’on lui connaît :

« L’Ukraine a été un des théâtres de la Shoah par balles ; mais le travail a commencé. Y a un Mémorial à Babi Iar… La société ukrainienne est travaillée par tout ça… Et le résultat c’est quoi pour un pays de longue tradition antisémite ? C’est le premier pays au monde après Israël qui a un président et un premier ministre juifs… Et pas un Juif par la bande, hein… un Juif d’affirmation »3

BHL a la mémoire qui flanche. En 2019, après son élection comme président, voilà ce que dans une interview de deux heures4, Zelensky répondait à l’activiste au complet noir :

« Le fait que je sois Juif arrive à peine en vingtième position dans ma longue liste de défauts »…

C’est ce que BHL appelle un « Juif d’affirmation » !

À l’opposé du déni de BHL qui en profite pour continuer à faire ce en quoi il excelle, se mettre en scène sur le dos de peuples en guerre5, il y a heureusement encore des veilleurs, qui en matière de nazis savent de quoi ils parlent, tel l’avocat Arno Klarsfeld dans la continuité du travail de ses parents Serge et Beate Klarsfeld, chasseurs de nazis depuis des décennies.

« Si les Ukrainiens veulent faire partie de la famille de l’Union européenne, ils doivent cesser de glorifier les nationalistes ukrainiens présentés comme des héros, et qui ont collaboré avec les nazis et les ont assistés dans l’extermination de dizaines de milliers de familles juives en Ukraine. Une des premières mesures de la municipalité de Kiev après la révolution de 2014 a été de débaptiser la longue avenue qui mène au site de Babi Yar, et qui portait le nom d’avenue de Moscou, pour l’appeler Avenue Bandera, dont les fidèles ont assisté les nazis dans l’extermination de plus de 30 000 juifs, hommes, femmes et enfants dans le ravin de Babi Yar, les 29 et 30 septembre 1941, lorsque les troupes allemandes accompagnées des Einsatzgruppen sont entrées à Kiev…… Il est tout à fait inapproprié que les grandes artères qui mènent au site des massacres et qu’empruntent les dirigeants européens venus apporter leur soutien à l’Ukraine portent le nom de tels monstres… dont la devise était : ‘Tes ennemis sont la Russie, la Pologne et les Youpins’. Il est tout à fait immoral que de tels hommes soient glorifiés. Il est tout à fait anormal que personne n’en parle dans les instances européennes alors que l’Ukraine a demandé son adhésion et que le processus (long, peut-être) a été approuvé. »6

L’Europe, tombeau de 6 millions de Juifs7, prompte aujourd’hui à pourfendre l’antisémitisme lorsqu’il vient de « l’extrême-droite », n’a évidemment rien à dire lorsqu’il vient du monde musulman, et encore moins de cette Ukraine où, comme en témoigne l’image ci-dessous, l’héritage est manifeste… Sans parler des statues Bandera, Petlioura, Khmelnisky, sans parler des marches aux flambeaux pour célébrer ces massacreurs de Juifs.

Mais revenons au sieur Zelensky dans son rapport à Israël.

Plutôt que de faire la guerre à la manière du Hamas, en prenant des populations (russophones) comme boucliers humains, et de faire la leçon à Israël, ne feriez-vous pas mieux de vous inspirer de sa morale de guerre ?

Le 9 juin votre ministre de la Défense Oleksiï Reznikov8 avait parlé de 100 soldats tués quotidiennement et de 500 autres « blessés », et la dernière « contre-offensive » a coûté dit-on environ 2000 soldats, faisant selon divers observateurs monter les pertes globales à plus de 100 000 soldats.

Au lieu d’envoyer vos soldats comme chair à canon, ne pourriez-vous pas vous inspirer du soin d’Israël à épargner autant que faire se peut la vie des siens, chaque soldat tué étant pour elle une tragédie nationale ?

Pour cela, il est vrai, il faudrait être maître de vos décisions.

Et non pas la partie visible du tout puissant État profond obamien9. J-PL

Jean-Pierre Lledo, LPH Info
cinéaste et essayiste
Lundi 3 octobre 2022


1 https://mabatim.info/2022/03/21/limpudence-du-va-t-en-guerre-zelinsky-a-la-knesset-disrael

2 https://fr.timesofisrael.com/zelensky-outre-par-le-manque-de-soutien-en-matiere-de-defense-israelienne/

3 https://www.youtube.com/watch?v=MFmFz1phhAoInterview d’I24 après son nouveau film « Pourquoi l’Ukraine ».

4 https://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/bhl-deux-heures-avec-volodymyr-zelensky-04-04-2019-2305770_69.php?fbclid=IwAR22av3lMWd0w2mkVMDLbB8EXVXSOMpXnhtz7PR0KIXZv0ZimEThTahjxYs

dont on peut lire des extraits dans https://fr.timesofisrael.com/18-choses-a-savoir-sur-volodymyr-zelensky-defenseur-juif-de-la-democratie-dukraine/

5 « BHL a déclaré que le documentaire comportait beaucoup d’images de lui-même parce qu’il estimait que c’était le portrait le plus fidèle de la situation » : https://fr.timesofisrael.com/le-dernier-documentaire-de-bhl-pourra-t-il-conjurer-la-lassitude-sur-lukraine/

6 https://www.lepoint.fr/debats/arno-klarsfeld-l-ukraine-ne-doit-plus-encenser-les-nationalistes-qui-ont-collabore-11-09-2022-2489518_2.php et aussi : https://www.bfmtv.com/international/arno-klarsfeld-favorable-a-l-entree-de-l-ukraine-dans-l-union-europeenne-a-condition-qu-elle-fasse-un-retour-sur-son-histoire-et-cesse-de-glorifier-ceux-qui-ont-collabore-avec-les-nazis_VN-202206170518.html

7 De Jean-Claude Milner « Les Penchants Criminels de l’Europe démocratique », Paris, Verdier, 2003.

8 https://www.tf1info.fr/international/guerre-en-ukraine-100-soldats-tues-et-500-blesses-chaque-jour-l-armee-ukrainienne-durement-frappee-par-la-russie-2222594.html

9 https://mabatim.info/2022/04/11/ukraine-est-il-encore-possible-de-penser-1-un-peu-de-geopolitique/

https://mabatim.info/2022/04/12/ukraine-est-il-encore-possible-de-penser-2-lexportation-de-la-democratie/

https://mabatim.info/2022/04/13/ukraine-est-il-encore-possible-de-penser-3-leffet-balancier/

Publicité

Un commentaire

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s