Œuvres volées, destins brisés

Oeuvres volées destins brisésde Melissa Müller, Monika Tatzkow et Marc Masurovsky
Beaux-Arts Editions 2014

Par Roger Chemouni

Trois auteurs se penchent de nouveau sur un sujet embarrassant, délicat et pénible : le vol de biens juifs durant les années 30 et 40 par les nazis.

n°48 Juin 2014
n°48
Juin 2014

Ce travail d’enquête, on ne peut plus complet, détaille la façon dont ces derniers s’attribuèrent les oeuvres et objets d’art appartenant à de grandes familles juives (Les Rothschild en France), lors de la montée des périls et de l’invasion progressive de l’Europe par Hitler. Cette fabuleuse collection sera en partie soit détruite, soit cédée pour un laisser passer, ou confisquée et revendue pour alimenter les caisses du IIIème Reich.

Le trio d’enquêteurs dénonce l’impressionnante organisation des nazis dans une Europe chaotique, et le combat pas toujours positif des survivants et des descendants pour récupérer leurs biens.

Restitution pleine de difficultés et de désagréments de la part de musées notamment peu prompts à restituer les tableaux volés, invoquant de façon sibylline Roger Chemounides problèmes juridiques. Le livre aussi touffu qu’émouvant, doté d’une iconographie riche, nous interpelle en soulignant que soixante-dix ans après la Shoah il demeure une identité juive séquestrée dans maints pays et musées, que l’Histoire, les hommes et les sociétés n’ont pas libérée. RC

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s