Nelly Ovadia, quinze mois et une école…

ecole-nelly-ovadia2.jpgPar Eva Naccache

Classé parmi les plus beaux villages de France, Tourtour se situe entre les contreforts des Préalpes et la plaine du Var : c’est un site typique entouré d’une forêt de pins, on y entend les cigales.

Bâti en haut de la colline Beausoleil, il se situe à 630 m d’altitude, d’où son surnom « le village dans le ciel » Ses rues sinueuses abritent du soleil et du mistral, elles arrivent à une place centrale avec une fontaine. Des platanes et des oliviers ont remplacé les ormeaux plantés à l’époque d’Anne d’Autriche en 1638, en l’honneur de la naissance du futur Roi Soleil. On peut y visiter un moulin à huile qui fonctionne encore, un lavoir, les restes de deux châteaux, des fortifications…

Portrait nelly-ovadia.jpgDerrière la carte postale apparaît un village vivant, avec une école qui ne portait pas encore de nom. Depuis la rentrée 2017 c’est devenu l’école « Nelly Ovadia ».

La tante de Nelly, Annette Barbut, âgée de 96 ans a présidé à l’inauguration ; elle a dévoilé une plaque montrant Nelly, bébé de 15 mois, joufflue, frisée, tout sourire.

La cérémonie s’est faite en présence du représentant de Yad Vaschem et du maire de Tourtour tendance très à droite. Pour la première fois un monument officiel porte le nom d’un enfant assassiné par les nazis.

Annette appartenait à la Résistance. Quand la Gestapo se rapprocha de ses activités, elle vint se réfugier dans son « pays » encore en zone libre. Le répit ne dura pas, le bruit des bottes arriva à Tourtour. On la recherchait. Sa sœur, son beau-frère, ses parents sont arrêtés ; Annette s’enfuit dans le maquis emportant dans ses bras le bébé qu’elle gardait ce jour-là.

Nelly Ovadia.jpgCes arrestations ne calmèrent pas la fureur de l’occupant. Les « jeunes » du village vinrent lui annoncer que l’occupant avait pris dix otages qui seraient fusillés si elle ne revenait pas. Naturellement, elle décida de se rendre.

Annette a déclaré « J’ai frappé à toutes les portes pour qu’on me prenne le bébé……tout le monde avait peur…. ». Personne ne prit Nelly…Une habitante de Tourtour, enfant à l’époque, se souvient des regrets et des remords de sa mère.

Nelly et toute sa famille furent gazées dès leur arrivée à Auschwitz.

Annette réussit à s’enfuir lors de son transfert à Marseille. Depuis elle va d’école en lycée pour témoigner.

Eva NaccacheLorsque cette inauguration a été relatée à la télévision locale, on a interrogé une toute petite fille qui avait entendu les explications d’Annette Barbut ; son commentaire : « j’aurais pu être amie avec Nelly, j’aurais pu jouer avec elle ». EN♦

Lire également:
Le Figaro
Entre émotion et honte
Var Matin

Publicités

2 commentaires

  1. Encore un beau texte chère Eva. Qui va dans le sens de ce qu a dit Samuel Sandler cette semaine lors du procès des complices de l assassin de ses petits enfants et fils à Toulouse. Prononcer le nom des assassins, c est leur donner de l’humanité.
    Le nom et la cérémonie devant cette école est un bel hommage. Merci Eva.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s