« Le tiroir » de Véronique Lévy Scheimann

commode Véronique Levy
Illustration Véronique Lévy

Dans « Au delà de la porte », son dernier recueil de poésie, il y a des textes douloureux et sensibles et aussi plein d’espoir.

« Véronique crie sur la solitude de ses frères humains. Elle les regarde. Elle leur apporte la compassion, la compréhension et aussi un peu de légèreté, d’humour et surtout beaucoup d’amour. On est d’abord interpellé par ses textes…puis réconforté ».
Muriel Lidzborski

Le tiroir

Couverture Véronique Levy

« La jeune femme soupire.
Le tiroir est bloqué.
Elle a beau tirer,
Il résiste.
Meuble usé,
Serrure verrouillée,
Clé inaccessible.
Elle donne un coup sec.
Il la nargue.
Peut-être l’huiler ou lui parler.
Poussière infernale.
Le tiroir grince,
Reste impassible.
Elle crie,
Le heurte.
Il ne veut rien entendre.
Borné.
L’amadouer ?
Elle attend,
Cherche une faille.
Sans désespérer.
Elle écrit un mot,
Une phrase
Sur un papier
Qu’elle glisse dans le tiroir.
La nuit passe.
Il a lu le message.
Le tiroir s’ouvre. »

Acheter le recueil http://levy.scheimann.org/
NDLR : Véronique Lévy a collaboré à h@keshet (devenu M@batim)

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s