« Delphine Horvilleur contre LDJ » : Le match perdu d’avance

gants boxe2.jpgPar Michel Smadja

A ma gauche, bien sûr, une icône de la réussite féministe en milieu juif ; à ma droite (pas sûr) les méchants, les galeux de la Ligue de Défense Juive, fondée par Méir Kahana et lui-même assassiné par un islamiste en 1992.

L’enjeu de cet affrontement étant la déclaration de Donald Trump sur Jérusalem pour laquelle Delphine Horvilleur exprime son « regret de l’instrumentalisation de cette ville », bien qu’elle déclare qu’ « elle est la capitale d’Israël ». Par conséquent est-ce une « instrumentalisation » que de réclamer cette reconnaissance et de l’obtenir de la part de la première puissance occidentale ?

Bref elle reconnait le fait que Jérusalem est la capitale d’Israël mais est-ce de droit (cela n’est pas précisé) ? De plus elle ne s’étonne pas que le « rapport si particulier de chacun à cette ville » ne commence pas par le refus obstiné de l’ensemble des États à la reconnaitre comme capitale d’Israël, au moins dans sa partie occidentale.

Je me rappelle avoir visité, il y a longtemps, l’hémicycle de la Knesset où se trouvait une stèle arrondie représentant Jérusalem dont la partie orientale semblait détachée. Lorsque ce symbole a été érigé, Jérusalem-Est était aux mains des Hachémites. Gravée dans la pierre, cette séparation avait été entérinée par les dirigeants israéliens de l’époque malgré la douleur exprimée par cette stèle.

Les provocations continuelles du monde arabe ont conduit à une guerre qui a permis la réunification d’une ville qu’aucune nationalité, autre que l’israélienne, ne peut revendiquer comme capitale.

Delphine Horvilleur
Delphine Horvilleur

Encore la même argumentation
Ainsi, sur le fond, la position de Delphine Horvilleur peut être légitimement contestée, mais à quoi bon gaver l’opinion publique d’une énième argumentation sur Israël et Jérusalem. Pour ma part il y a longtemps que je n’écoute ni ne lis les commentaires indignés mais justifiés des auditeurs et des lecteurs juifs et de nos amis non-juifs ; le rapport de force diplomatique étant nettement au désavantage d’Israël quoi qu’il arrive.

Et voilà que le Président des États-Unis fait une déclaration qui bouleverse ce boycott diplomatique. Pour une fois que l’ « instrumentalisation » va dans le bon sens, on aurait tort de faire la fine bouche. Je déguste avec grand plaisir les arguties intellectuelles de ceux qui ne se résolvent pas à cette victoire diplomatique de l’État d’Israël.

Règles des débats à revoir
Toutefois, je trouve qu’il « faudra réfléchir » (pour reprendre l’expression de Delphine Horvilleur) aux conditions des débats au sein de la communauté juive et la restitution qui en est faite dans la presse française.

Les insultes et les menaces n’ont évidemment pas leur place dans un débat démocratique. Sans nier la véracité des accusations de Delphine Horvilleur, elle devrait porter plainte pour savoir de quoi il en retourne.

Mais comment en est-on arrivé là ? Pourquoi par exemple, le mouvement ouvrier a-t-il été tenté par la violence ? Pourquoi les paysans, munis de fourche, se révoltaient ils contre les féodaux ?

Parce que pour un enjeu vital, ils n’étaient ni écoutés,
ni à plus forte raison, entendus.

Or le public juif sent bien que dans ce débat, il en va encore et toujours de la légitimité d’Israël, donc de sa sécurité à long terme. De quel droit les diplomaties étrangères décideraient-elles du choix de la capitale d’un état souverain ? De quel droit des intellectuels se permettent-ils de jouer les Talleyrand de café du commerce ?

LDJPour la presse mainstream, les jeux sont faits
Il est évident que la restitution d’un tel débat dans la presse nationale tournera à l’avantage de la sémillante femme-rabbin qui se plaint d’ailleurs de la presse juive francophone dont les rédactions sont composées pour beaucoup d’originaires ou de descendants d’originaires de pays d’Afrique du Nord. Or ces communautés ont eu une expérience bien sentie du «vivre ensemble » de ces contrées.

Qu’est-ce qu’il lui faut de plus ? Toute la presse nationale lui est favorable !

En ce mercredi 3 Janvier 2018, en consultant le site de la L.D.J., j’arrive à la conclusion que cette organisation n’est pas en ordre de bataille (ils se contentent de proposer un article de Meir Ben Hayoun daté du …30/12/2016) dans une offensive contre Delphine Horvilleur. En fait, j’ai le sentiment qu’il s’agit inversement d’une opération contre la Ligue dont les militants affrontent courageusement les nervis islamo-gauchistes BDS à tous les étages et à l’envers : B comme bannissement, D comme diabolisation, S comme stigmatisation.

C’est la même méthode qui est utilisée depuis cinquante ans
L’évènement fondateur de cette méthode a brisé un brillant politicien britannique, érudit helléniste et latiniste, héros de la deuxième guerre mondiale et membre du parti de Winston Churchill. Au cours d’un discours prononcé en avril 1968, il mettait en garde son peuple du danger d’une immigration de peuplement. Lorsqu’Enoch Powell prononça son discours prophétique qui devait prendre le titre des « fleuves de sang », il obtint un soutien massif de l’opinion publique. La suite devait lui donner raison.

Michel SmadjaAujourd’hui, la glorieuse capitale londonienne est la ville qui subit le plus d’attaques à l’acide au point que les livreurs refusent toute livraison à partir de 20 h même dans des quartiers très huppés. Quant aux tribunaux islamiques, ils peuvent faire respecter la charia au vu et au su de tout le monde. MS♦

Plus :
« Je suis victime d’attaques sur les réseaux sociaux » (i24news)
Delphine Horvilleur victimes d’insultes et de menaces (Times of Israel)

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s