Plutôt mourir à genoux que subir, debout, l’aide israélienne !

israel doctors.jpgPar Liliane Messika*

Catastrophe naturelle et stupidité surnaturelle
En novembre 2017, un tremblement de terre, évalué à 7,3 sur l’échelle de Richter, a frappé le nord de l’Irak, près de la frontière iranienne. Les victimes du séisme étaient pourtant plus nombreuses du côté iranien (autour de 530 morts, des milliers de blessés et autant de disparus) que de l’autre côté de la frontière, où l’on comptabilisait une dizaine de morts et plus de 500 blessés.

Si « Médecins sans frontières » se dit « French Doctors » en anglais, il n’en demeure pas moins que le pays possédant la plus grande expertise en termes de réactions aux catastrophes, naturelles ou autres, est Israël.

Les médecins israéliens n’ont pas eu le choix : champions du monde des attentats (côté victimes), ils sont également champions du monde des réponses à y apporter. Et bien qu’ils aient le choix de garder pour eux les connaissances ainsi acquises, ils n’hésitent jamais à les partager, que ce soit en termes de solutions médicales et de suivi psychologique ou de logistique.

C’est dans cet esprit qu’Israël a contacté la Croix-Rouge pour offrir son aide humanitaire, infrastructures de sauvetage et personnel soignant aux sinistrés, mais la proposition a été rejetée immédiatement par le régime iranien.

La stupidité est innée, la culture est acquise.
Les ayatollahs ont refusé, mais ils avaient leurs raisons, la principale étant que le chaos du monde hâtera la venue du Mahdi.

Les musulmans attendent le Mahdi comme les Juifs attendent le Messie.

Comme les Juifs ?

Non, très différemment, en fait. Les Juifs sont des benêts dont le Messie est plus symbolique que charnel. S’ils se conduisent moralement, s’ils font le bien autour d’eux et respectent les dix commandements, le Messie, alias la concorde universelle, finira par venir les rejoindre. De vraies gonzesses ! Tellement nuls qu’ils laissent leurs femmes piloter des F16, c’est dire !

L’islam n’est pas une religion de femmelettes. Non, l’islam est une religion de mecs couillus et poilus (sauf au-dessus de la lèvre supérieure), pour qui les femmes ne sont que des trous avec du poil autour (et éventuellement au-dessus de la lèvre supérieure).

La destinée des femmes dans la sharia, entre les repas et le repos des guerriers, est d’enfanter un maximum de djihadistes. Si les « bons musulmans » convertissent un maximum de mécréants et tuent le reste de l’humanité, en commençant par les Juifs, suivis de près par les chrétiens, le Mahdi les rappellera au paradis où ils pourront goûter chacun à 72 vierges pour l’éternité.

Les religions ne réalisent pas toujours les rêves des croyants
Étrangement, jusqu’à présent, malgré leur supériorité religieuse, jamais les pays arabo-musulmans ne sont sortis victorieux de leurs guerres contre Israël. Ce sont les femmelettes juives des deux sexes qui sont toujours venues à bout des légions d’Allah.

Résolutions ONU 2016-2017.jpg
Condamnations de l’ONU en 2016-7

Pourtant, les prophéties sont claires : l’islam est la meilleure de toutes les religions, ses adeptes sont la quintessence de l’humanité et le monde ne sera pas parfait tant qu’ils n’en auront pas fait un Dar-al-islam, un monde de l’islam pur et dur, avec l’aide d’Allah et de son prophète.

Cette contradiction entre la théorie et la pratique est insupportable, même s’ils l’expliquent par la duplicité des Juifs détenteurs d’une puissance démoniaque, de la finance mondiale et des médias qu’ils manipulent.

Il n’aura en effet échappé à personne qu’avec un peu plus de 13 MILLIONS DE JUIFS contre un peu moins de 1 MILLIARD QUATRE CENTS MILLIONS DE MUSULMANS, les forces en présence sont inégales.

Guerre asymétrique et force disproportionnée
La richesse des Juifs est bien connue, elle les a sauvés des ghettos, des pogroms et des camps de concentration nazis… A se demander pourquoi ils atteignent à peine aujourd’hui le nombre qu’ils étaient à la veille de la deuxième guerre mondiale…

En tout cas, les pauvres théocraties pétrolières, elles qui ne possèdent que la quasi totalité de l’or noir mondial, font figure de petits pauvres face à eux.

D’autant que les institutions internationales et les médias, eux aussi, favorisent l’État hébreu de façon outrancière : en 2015, l’ONU avait voté 23 résolutions, 20 contre Israël et 3 contre le reste du monde.

En une seule journée de novembre 2017, NEUF condamnations devaient être votées contre… Allez, devinez ? Ouiiiii ! Contre Israël, « dans le cadre de son rituel annuel de promulgation de vingt résolutions parrainées par les nations arabes pointant du doigt l’État juif », comme l’a justement formulé UN Watch, l’ONG qui surveille l’ONU et ses satellites.

Dans des circonstances aussi défavorables, on comprend que le Président Rohani préfère laisser ses concitoyens mourir sous les décombres plutôt que de les en sortir grâce aux salauds d’Israéliens. Et puis, les morts seront surclassés comme « martyrs » quand le Mahdi sera venu. Depuis le temps que la propagande officielle présente les Juifs comme des assassins sadiques assoiffés du sang des petits enfants, il en a peut-être même convaincu sa population. Qui sait si les Iraniens ne feraient pas le même choix que leur Président et leur guide suprême ?

Les Iraniens ont des catastrophes naturelles, les Rohingyas une catastrophe politique
La Birmanie est le pays qui a le plus grand nombre de prêtres au prorata de la population totale, des bouddhistes, de surcroît, ceux dont le nom et la robe orange sont associés à la paix, aux offrandes, aux statues géantes en or et aux colliers de fleurs.

C’est pourtant le pays où s’est produit le pire génocide depuis celui du Rwanda en 1994.

Cette fois-ci, il s’agit des Rohingyas, la minorité musulmane.

Les survivants réfugiés au Bengladesh sont déjà 650 000.

Ils n’ont eu droit qu’à des vœux pieux de la part des 57 États musulmans. Ce génocide n’a décidé aucun d’entre leurs pays frères à rompre les liens avec Myanmar. Ce n’est pas l’aide symbolique envoyée par une poignée d’entre eux qui va empêcher les réfugiés rohingyas de mourir de faim et de maladie.

L’ONU n’a pas eu le temps de s’occuper de leur cas. Le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale font face à une véritable urgence : leurs sessions extraordinaires sont consacrées à condamner la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le Président américain.

Dès la fin de la trêve des confiseurs (pas celle des attaques contre les Rohingyas), ils s’activent à préparer les 20 résolutions anti-israéliennes qu’il sera indispensable de voter en 2018.

rohingyas
Israël ausi, mais…chuuut !

Les Juifs sont masochistes
En dehors des Pakistanais, les seuls qui ont manifesté de l’empathie pour les Rohingyas sont les Israéliens.

Comme ils n’ont pas de relations diplomatiques avec le Bengladesh, ils sont passés par l’intermédiaire d’un pays tiers pour proposer nourriture, médicaments et assistance médicale. On les a remerciés poliment mais fermement : pas question d’accepter l’aide du petit Satan, et tant pis pour les Rohingyas.

Mais enfin, de quoi se mêlent-ils, ces Juifs ?

Le Bengladesh ne fait pas mystère de proposer son aide à l’Iran pour lancer des missiles nucléaires contre Jérusalem et, au lieu de se concentrer sur leur propre sécurité, ils envoient de l’aide humanitaire à des musulmans, chez leurs ennemis séculaires ! Ils veulent les narguer ou quoi ? Ils n’auront pas volé la bombe atomique qui leur pend au nez !

Une de leurs femmes médecins s’est rendue dans les camps de réfugiés rohingyas et a témoigné des tortures que l’armée birmane impose à sa minorité musulmane.

Cela ressemble étrangement aux faits d’armes contre des « colons » nouveau-nés, pour lesquels l’Autorité Palestinienne salarie de « courageux héros palestiniens ».

La doctoresse a été si choquée qu’elle a bouleversé son auditoire. Du coup, les Israéliens cherchent d’autres pistes pour venir en aide aux Rohingyas. « On ne peut rester insensible à cette tragédie », a déclaré un officiel israélien.

Logo Liliane MessikaEncore une que son mec aurait mieux fait d’enchaîner à sa cuisinière, ce médecin ! LM

* Liliane Messika est écrivain (http://www.lili-ecritures.com/)

Publicités

Un commentaire

  1. Le refus d’assistance à personne en danger était passible de sanctions, par la grâce de l’islamisme, c’est devenu l’interdiction de porter assistance. Et, bien sur, l’ONU ne bronche pas. M.N.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s