Du vivre ensemble à la fin de la culture occidentale !?

Vivre ensemble.jpgPar Michel Bruley*

Globalisation et diversité de la population française
En trente ans, la population française a augmenté de ~10 millions de personnes. Ceci vient de différentes causes, dont l’allongement de la durée de vie (~+3,35 millions de personnes), le solde migratoire (~+3 millions), le taux de natalité au-delà du renouvellement (~+2,75 Millions) etc. Dans la même période la globalisation de la société s’est développée, tous les terriens se sont retrouvés en compétition, tous les domaines de l’activité humaine ont été concernés, tout est pris ou en passe d’être pris en compte par l’économie marchande, soumis à la concurrence et aux exigences de profit.

Dans ce nouveau contexte économique et de composition de la société, les conditions de travail, les habitudes de vie, les mœurs, les références culturelles, les valeurs, les pratiques démocratiques sont très fortement impactées. D’autant plus que la forte diminution de la classe moyenne, tend presque à ramener la société à deux classes avec une toute petite classe de très riches. D’autant plus que le solde migratoire positif de 100000 personnes par an (-200000 émigrants et de +300000 immigrants) masque l’arrivée de ~9 millions de personnes soit 13% de la population actuelle.

Réponses des politiques face au nouveau contexte économique et social
Face aux tensions économiques et sociales que ce nouveau contexte génère, les politiques français ont souvent des réponses inappropriées, comme sur le plan économique de dénoncer les riches, et maintenant qu’ils sont en passe de disparaître, à dénoncer les très riches, ou sur le plan social de promouvoir le politiquement correct qui est un totalitarisme qui empêche les personnes de s’exprimer et le vivre ensemble qui est un abandon des valeurs qui font la France.

Si nous ne faisons rien, nous allons passer d’une société d’intégration à une société de communautés.

– Dans une société d’intégration, une culture forte fait partager sa langue, son mode vie, ses règles de droit, ses connaissances, son histoire, etc. Elle n’est pas figée, elle évolue en homogénéisant plus ou moins vite des différences qui viennent de son environnement et de l’évolution de sa composition.

– Dans une société du vivre ensemble, une culture molle, cherche simplement à cohabiter, accepte d’autres langues, d’autres mœurs, d’autres modes de vie, etc. Dans une société du vivre ensemble, les communautés se balkanisent, les plus actives revendiquent de plus en plus de degré de liberté et de différences, de dérogation aux règles. Cela peut aller très loin, la France a connu cela au haut moyen âge où le droit s’appliquant aux individus était fonction de la communauté d’appartenance, il valait mieux être d’origine Franque que Gallo-Romaine.

La balkanisation de la société comme avenir ?
Un proverbe dit « Quand tu ne sais plus où tu vas, retourne-toi et regarde d’où tu viens ». Il y a un siècle la France était un empire, dont il reste quelques traces aujourd’hui avec notamment le deuxième espace maritime au monde. Il ne s’agit pas ici de regretter cette période, mais de constater que comme pour tous les empires, la fin de l’empire français se traduit par une longue décomposition. L’histoire de la fin des autres empires nous montre qu’il y a deux scénarios possibles :

  • un retour à la base d’origine et une continuation de la culture
  • ou une décomposition et une disparition pure et simple de la culture.

Contestée dans sa propre base, l’hexagone, la culture française est aujourd’hui en très grande difficulté. Le vivre ensemble qui à première vue peut paraître sympathique est un chemin sans retour qui mène à la disparition rapide de notre société, la langue largement parlée à l’étranger (> 200 millions) pourrait lui survivre quelque temps. On notera que ce phénomène n’est pas propre à la France, mais la Grande-Bretagne, l’Espagne … et bientôt les États-Unis d’Amérique sont, me semble-t-il, dans le même cas. Est-ce plus généralement la fin de la culture occidentale ?

Michel BruleyPour terminer sur une note d’humour à propos de notre société moribonde, regardez la vidéo de Blanche Gardin (Molière de l’Humour 2018) : Paris est une fête ! MB♦

* cadre supérieur du privé

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s