Qu’est-ce qu’elle dit l’Arabie saoudite ? Elle dit : « Merci Israël ! »

Arabie Saoudite non musulmans.jpgPar Liliane Messika (avec l’aide sportive de Serge Skrobacki)

Ce mois-ci (août 2018), l’Arabie saoudite a félicité Israël de faire ce qu’elle disait (mais ne faisait pas) et de ne pas dire ce qu’elle faisait. Ce n’est pas clair ?

Bon, alors le ministre du culte, qui supervise le pèlerinage à La Mecque (le Hajj en V.O.), a remercié Israël d’avoir facilité les choses pour les Israéliens musulmans et pour les Palestiniens désireux de se rendre dans le saint des saints. En Arabie saoudite, les religions autres que l’islam sont interdites (le christianisme est toléré à condition d’être discret) et les non musulmans n’ont pas le droit de se rendre à La Mecque pendant le Hajj.

À propos de « saint des saints », premier, deuxième et troisième du nom…
Notre caste médiatique ânonne automatiquement Jé-ru-sa-lem-troi-sième-lieu-saint-de-l’islam chaque fois qu’elle évoque la capitale israélienne. On rêve qu’elle remplace le réflexe par la réflexion. Tout le monde y gagnerait.

Troisième lieu saint de l’islam ?

Dépassionnons le débat : parlons de n’importe quel autre pays que l’État juif.

Par exemple les trois plus grandes villes de France : Paris a 2,2 millions d’habitants, Marseille, la deuxième en a 855.000 et Lyon, 500.000, soit moins du quart de la capitale.

Dans un autre univers, celui du sport, le Ballon d’or 2011, 2012 et 2015 était Messi et Ronaldo était son dauphin. En 2013, 2014, 2016 et 2017, c’était l’inverse : Ronaldo Ballon d’or, avec Messi comme dauphin.

En revanche, le troisième a été différent chaque année : 2011 Xavi, 2012 Iniesta, 2013 Ribéry, 2014 Neuer, 2015 Neymar, 2016 Griezman et 2017 re-Neymar.

Il y a loin du 1er au 3ème
C’est la conclusion qui devrait s’imposer à tous ceux qui ne récitent pas le Coran la tête en vrac, shootés à l’idéologie. Le troisième peut se situer à des années-lumière du ou des deux premiers et sa qualification ne s’impose pas nécessairement avec la même certitude.

Que l’on en juge, concernant la capitale d’Israël.

Il y en a beaucoup que ça énerve, mais ce titre est un fait depuis Salomon (le roi, pas les skis), dont le règne a duré presque 40 ans, de 970 à 931 avant Jésus-Christ.

Les héritiers de Salomon ont été moins sages que le constructeur du temple : ne parvenant pas à s’accorder, ils ont régné simultanément sur Royaume de Juda (capitales Jérusalem puis Hébron) jusqu’en 586 avant notre ère et sur le royaume d’Israël (capitales Sichem, voisine de l’actuelle Naplouse, puis Samarie) jusqu’en -720.

Israël a été envahi par les Perses, les Grecs, les Romains, les Ottomans et finalement les Européens, qui l’ont confié aux Anglais pour qu’ils y installent un Foyer National Juif. Les Britanniques en ont filé les ¾ à l’émir Abdallah et l’État juif n’a été créé sur la moitié du quart restant qu’en 1948.

De 586 avant Jésus-Christ jusqu’à 1948 de notre ère, Jérusalem a été une bourgade poussiéreuse dans « un pays affligé (…) une étendue lugubre et silencieuse… » (Mark Twain, en 1867. Oui, celui des Aventures de Huckleberry Finn.)

Jérusalem 2ème lieu saint du christianisme. D’où sort sa 3ème sainteté ?
1, 2, 3 nous irons aux fois :

Un-Jérusalem capitale des rois juifs d’Israël pendant près de 1000 ans. Deux-Jérusalem, lieu de la crucifixion de Jésus de Nazareth. Trois ?

4, 5, 6, cueillons des surprises…

Mahomet est né à La Mecque en 571 après Jésus-Christ. C’est la raison pour laquelle la capitale saoudienne est le premier lieu saint de l’islam. Quand les mecquois se sont lassés du petit berger qui leur disait être un prophète, ils l’ont chassé et il s’est enfui à Médine. Médine est le deuxième lieu saint de l’islam. Pourquoi nos médias sont-ils si enthousiastes à l’idée que Jérusalem soit le troisième, bien qu’elle soit absente du Coran (600 apparitions en vedette dans la Bible) ? L’islam ne nomme la capitale d’Israël que pour dire qu’Allah « en a fait don aux Juifs jusqu’au Jour du Jugement » (sourate 5 verset 21), et que « les Juifs sont les héritiers d’Israël » (sourate 26 verset 59).

Alors, que vient faire Jérusalem dans cette histoire ? C’est l’histoire d’un rêve. Mahomet, l’a fait, le Coran l’a raconté sous le nom de « Voyage nocturne ». Allah aurait accordé au prophète le miracle d’un voyage sur une monture magique, al-Buraq : le corps d’un cheval, les ailes d’un aigle et la tête… d’une femme (sans commentaire). Après le voyage terrestre, une ascension au paradis au moyen d’une échelle (beaucoup plus prosaïque). « Il est exempt d’imperfection Celui qui a fait voyager de nuit son esclave, de la Mosquée « Al-Haram » jusqu’à la Mosquée « Al-Aqsa ». (Coran sourate17 verset 1).

Hajj.jpg

On ne se lancera pas dans une exégèse du Coran, des gens bien plus qualifiés s’en sont déjà chargé. L’historien et géographe al-Waqidi, auteur de Kitab al-maghazi (Chronique des campagnes du Prophète), par exemple : « Il y avait deux lieux de prière à al-Gi’ranah, village situé entre La Mecque et Ta’if : l’un était « la Mosquée la plus proche (Al-Adana) », et l’autre, la « Mosquée la plus éloignée (Al-Aqsa) », où Mahomet priait lorsqu’il n’était pas à La Mecque ».

Comment « la mosquée la plus éloignée », d’où Mahomet s’est envolé vers le ciel dans son rêve, aurait-elle pu être celle de Jérusalem, dont la première pierre a été posée en 637, cinq ans après sa mort, par le deuxième calife, Omar ibn al-Khattab ?

Revenons à 2018 et au ministre saoudien qui félicite Israël
Abdul Latif Al-Sheikh, le ministre en question, interviewé sur Al-Jazira, a avoué sa surprise devant le comportement éthique de l’État juif : « Ce qui a étonné, c’est que l’État d’Israël, dont nous connaissons beaucoup de choses, n’a pas empêché les pèlerins musulmans de venir au Royaume pour exécuter leur ordre, mais l’un des pays musulmans a empêché les gens de venir. »

Voilà une phrase qui n’est pas passée inaperçue. Le ministère des Affaires étrangères israélien a publié sur son site en arabe la vidéo d’Abdul Latif louant Allah et « l’État d’Israël qui a facilité le pèlerinage sacré pour plus de 4000 musulmans » à l’occasion de l’Aïd al-Adha, qui marque la fin du Hajj.

On ne sait pas exactement ce que recouvrent ce « beaucoup de choses » connues par l’Arabie saoudite sur Israël, mais on a de multiples preuves que le pays musulman qui empêche ses citoyens d’accomplir le pèlerinage est le Qatar.

« Je voudrais souhaiter aux musulmans et aux Druzes un Aïd al-Adha béni (…) Je suis fier qu’en Israël, nous garantissions la liberté de culte à tous : musulmans, Druzes, chrétiens, Bahaïs, Juifs – tous », a déclaré le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, dans une vidéo en hébreu, sous-titrée en anglais et en arabe.

Juste pour rigoler : Israël, État d’apartheid ?
Le 23 août 2018, ont été publiés les chiffres de l’INSEE israélien, le Bureau central des statistiques. En Israël, les musulmans représentent 17,8% des citoyens israéliens. 60% des musulmans sont diplômés du secondaire (66% des Juifs israéliens), 44,3% sont diplômés de l’enseignement supérieur (60,8% des Druzes et 71,9% des chrétiens).

5,1% des Arabes israéliens sont chômeurs. C’est 1% de plus que les Juifs (4,1%), 0,6% de plus que les chrétiens (4,7%) et 0,2% de plus que les Druzes (4,3%).

Le taux de croissance chez les musulmans est de 2,5%. C’est le plus élevé d’Israël : celui des Juifs est de 1,7%, celui des Chrétiens de 2,2% et celui des Druzes de 1,4%.

C’est à Jérusalem que se trouve la plus forte concentration de musulmans : 329.000, soit 21% des musulmans d’Israël et 36,5% des hiérosolymites (oui, c’est ainsi qu’on appelle les habitants de Jérusalem… en français).

D’après un sondage commandé par le journal Israel Hayom et conduit par le New Wave Research Institute à l’occasion de la publication du dernier recensement, 73% des Arabes israéliens se disent citoyens de l’État hébreu et 60% sont fiers de l’être.

Logo Liliane MessikaDes journalistes français viennent de s’évanouir.

Y a-t-il un médecin dans l’auditoire ? LM&SS♦

25 août 2018

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s