Fausses nouvelles vs Libre expression

Big brother Zuckerberg.jpgPar Michel Bruley*

Internet est une excellente source pour trouver des informations, pour les grands et les petits, dans la vie privée ou professionnelle. Mais comme tout le monde peut mettre quelque chose sur Internet, sur Wikipédia par exemple, de partout dans le monde, pour dire quasiment n’importe quoi, de laisser ses propos aussi longtemps que souhaité, ou de les changer régulièrement, tous les sites web ne contiennent pas toujours des informations sûres.

Les manipulations de l’information sont probablement aussi vieilles que le monde, leurs auteurs recherchant un gain politique, financier …, ou un amusement (canular). Ève & Adam ont mangé la pomme après avoir cru sur parole le serpent. Les militaires ont de tout temps utilisé cette arme (Cheval de Troie, Overlord …). Le massacre de la Saint-Barthélemy 1572 a été alimenté par la fausse nouvelle d’un soulèvement protestant près de Paris. Les Protocoles des Sages de Sion sont des faux qui ont été fabriqués en 1903 pour décrire un « plan juif de domination mondiale ». Etc.

Les fakes news sont au centre de l’actualité
Actuellement la société se focalise sur les fausses nouvelles (dans les médias : fake news), cherche à les éradiquer ou à nous faire croire à une possible éradication. La plupart des médias ont développé leur rubrique, voire leur site, de vérification des faits (dans les médias fact checking), une loi inutile et dangereuse va même être votée en France, alors qu’il est absolument illusoire d’espérer supprimer les fausses nouvelles. Mieux, cet objectif a des relents de totalitarisme, dans la lignée du politiquement correct qui cherche à nous imposer sa nauséabonde petite orthodoxie.

Les régimes totalitaires cherchent toujours à avoir un contrôle total des expressions, des opinions et de la conscience du temps. Le passé récent nous a fourni de terribles exemples avec les régimes nazi ou stalinien, et aujourd’hui dans de nombreux pays la liberté d’expression est mise à mal : Myanmar, la Chine, l’Iran …

La liberté d’expression un droit qu’il faut défendre
De Socrate à Erasmus ou Voltaire qui a écrit « Je déteste ce que tu écris, mais je donnerais ma vie pour te permettre de continuer à écrire », en passant par l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, « Toute personne a droit à la liberté d’opinion et d’expression ; ce droit inclut la liberté de détenir des opinions sans ingérence et de rechercher, recevoir et transmettre des informations et des idées par le biais de tout média et indépendamment des frontières « , la liberté d’expression a été recherchée.

Aujourd’hui, le plus souvent la liberté d’expression est définie comme la liberté d’expression politique : droit de critiquer les dirigeants politiques sans crainte de sanctions, commentaires favorables ou défavorables sur les décisions politiques, droit d’être en désaccord avec la majorité, possibilité de dire ce que l’on pense même si ce n’est pas en faveur de la majorité. Mais en parallèle des restrictions sont souvent mises en œuvre pour empêcher de nuire à autrui, pour nous protéger de nous-mêmes, pour protéger le tissu social (moralisme juridique), et suivant les endroits pour toutes sortes d’autres raisons : obscénité, trahison, diffamation, incitation à la violence, violation du droit d’auteur, corruption, menaces, fausse publicité … On notera ici que la France, est un des pays d’Europe avec l’Allemagne, où il y a le plus de restrictions, au contraire de la Grande-Bretagne et de la Hongrie où il y en a le moins.

Il vaut mieux être confronté à quelques fake news que de restreindre la libre expression
Un monde sans manipulation des informations, sans « fausses nouvelles » au sens large, serait un monde sans canular, sans satire, sans parodie … un monde qui modifierait profondément certains métiers (politicien, journaliste, marketer …) un monde sans promesse électorale (?), sans propagande (?), sans publicité (?) … Dans un tel monde, la prochaine étape, après la répression des actes et des propos, serait la répression des pensées.

Au secours George Orwell, aide-nous à nous libérer de ces bobos adeptes du politiquement correct qui cherchent à contrôler notre société. Gardons espoir cependant, et comme les humoristes ne nous laissons pas corseter :

* cadre supérieur du privé

Publicités

Un commentaire

  1. Alors sous pretexte que ca a toujours existe , et sous pretexte que le conformisme et l’intolerance sont aux aguets , le droit a las diffamation , a la calomnie et au mensonge est tout a fait legitime ?
    Je ne sais sur quelle planete de Bisounours vs vivez Mr Bruley, mais vs avez l’air de confondre Liberte et laisser-aller.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s