Les complotistes ou la nouvelle Inquisition

Complot.jpgÀ la fin du XIXe siècle, Sir Arthur Conan Doyle faisait dire à son héros Sherlock Holmes que pour trouver la solution d’une énigme, « une fois éliminées toutes les impossibilités, l’hypothèse restante, aussi improbable soit-elle, doit être la bonne. »

Mettant en scène un détective au QI surdimensionné, l’auteur du Chien des Baskerville n’a pourtant jamais imaginé son héros aux prises avec des puissances supérieures, ou face à des complots à l’échelon gouvernemental : il écrivait des romans policiers, pas des Tweets !

Les complotistes d’aujourd’hui, que les insalubrités qu’ils répandent sur la toile laissent supposer nantis d’un QI sous-dimensionné, ont dû prendre cette citation à la lettre, en omettant le plus important : « une fois les impossibilités éliminées ».

C’est ainsi qu’à l’occasion du dernier attentat terroriste qui a frappé la France, hier soir (11 décembre 2018) au Marché de Noël de Strasbourg, les allumés du bocal électronique s’en sont donné à cœur joie, proposant des hypothèses ahurissantes qui en disent long sur leurs fantasmes, à défaut de donner des indications sur le tueur réel.

Chez eux, tout fait sens, du moment que c’est insensé

« REGARDEZ TOUS AVANT QUE CELA NE SOIT CENSURÉ photo prise sur l’écran BFM, Annonce du préfet de rester chez soi pour l’attentat à court à Strasbourg heure de publication 11h47, alors ?! On annonce l’attentat avant qu’il ne soit en cours ? C’est clair non ?? C’est grave, sidérant, urgent ! Manipulation de masse aux prix de vies humaines ! », clame un message publié (avec les fautes d’origine) sur la page Gilets jaunes tous à Paris.

Sherlock Homes ferait certainement remarquer à ce bas-de-plafond qu’un mauvais réglage de l’ordinateur d’où est partie la consigne est plus vraisemblable que l’organisation d’un attentat meurtrier « pour instaurer l’état d’urgence pour empêcher les gilets jaunes de faire la révolution, on sait tous que le gouvernement organise ça » selon une autre perle relevée sur la même page.

« Plein de gens se disent que l’attentat à Strasbourg a un timing trop parfait… » suggère un autre, qui est approuvé par 208 émoticons, commenté 68 fois et partagé 29 fois. Il est incontestable qu’un attentat sur le marché de Noël effectué en plein mois d’août aurait eu un timing moins adéquat…

Les pépiements les plus appréciés sont ceux qui accumulent le maximum de fautes d’orthographe dans le minimum de mots « Étrange cette (sic) attenta (re-sic) le lendemain de l’élocution (et re-re-sic) de Macron… », 569 émoticons, 525 commentaires, 83 partages.

Et celui-ci : « Sa y est ils ont qualifier l’acte comme terroriste. Ils ont sûrement trouver la carte d’identité du tireur (clin d’œil d’émoticon). Le parquet qui s’occupe des affaire terroriste (au singulier) s’est emparée (au féminin) du dossier »

Faut-il vraiment le QI d’un Sherlock Holmes pour qualifier de terroriste l’attaque de civils faisant leurs achats de Noël par un radicalisé islamiste qui crie « Allah hou Akbar » avant de tirer ? Et comment qualifier la matière molle qui barbote entre les oreilles de ces théoriciens de la conspiration ?

Tous les exhibitionnistes ne montrent pas leur sexe. Certains dévoilent leur Q…I

Un génie (qui fait bouillir quiconque est doté d’un minimum de bon sens) soumet ses divagations avec l’aplomb de qui se sait lu par plus débile que lui : « Dites-vous bien que le mec qui veut faire un attentat vraiment, il attend pas qu’il y ait 3 personnes dans une rue le soir à 20 heures, il va au milieu des Champs-Élysées quand il y a des millions de personnes et il se fait exploser. » L’auteur de cette démonstration ignore que le Marché de Noël de Strasbourg est couru chaque année par des millions de touristes et qu’à 20 heures, ceux qui grignotent les spécialités locales sur les nombreux stands rejoignent ceux qui font leurs achats. Il ne tient pas compte non plus du fait que les récentes attaques contre notre mode de vie occidental n’ont pas été des attentats-suicides. Qu’importe la réalité, du moment qu’on peut jouir de ses fantasmes et les exhiber.

Last but not least, l’image qui vaut mille maux avec quelques mots et beaucoup de fautes :twitter.jpg

L’irrationnel jouit de la distance qui le sépare de la raison

Le lendemain de l’attentat, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale a répondu à des questions sur RTL sur les thèses complotistes qu’il a estimées « ignobles ». « Je pense que la pudeur, la mesure, ce sont des qualités que l’on devrait développer un peu plus aujourd’hui. Et quand on ne sait pas, on ne parle pas, tout simplement. Pensons aux familles des victimes, pensons à la gravité de ce qui se passe pour la France et pour le monde ». 

De son côté, Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, interviewé par France Inter, a rappelé que « On avait vu d’ailleurs à d’autres occasions (…) que parfois des thèses complotistes fleurissaient parmi les gilets jaunes ».

Hélas, aucun appel à la raison ou à la décence ne sera entendu, car la jouissance des amateurs de cabales s’exalte dans une toute puissance fantasmée, réduite aux 280 caractères par Tweet et à leur nombre de followers, qu’on espère inversement proportionnel à leur QI (mais on craint fort de n’être pas exaucés.)

Plus c’est gros plus c’est bon

Le complotisme est l’inverse de la gastronomie : foin de la qualité, pourvu qu’il y ait la quantité. Et plus l’excès du complot est invraisemblable, plus est grande la jouissance de le publier. Et de le propager. Exemple : alors que gouvernement, dépassé recherche la négociation avec les Gilets jaunes, survient un attentat. Réflexe du complotiste de base : 1+1=1001 nuits, l’attentat est fomenté par le gouvernement qui n’a pas d’autre alternative pour défier la toute-puissance des révoltés.

Cela rappelle les innombrables théories post-11 septembre : les attentats n’avaient pas eu lieu, les avions n’existaient pas, la CIA avait tout inventé et le Mossad tout organisé.

La logique n’a pas droit de cité, ni un rapport de proportionnalité entre la cause et l’effet : trois morts et des blessés à l’article de la mort pour sauver la face d’un Président, cela ne choque pas les allumés de la complosphère : « ils ferront tout par tout les moyens possible en tuant des gens cela ne les dérange absolument pas ».

Les nouveaux Inquisiteurs

Si les pépieurs amateurs de complots en tout genre avaient entendu parler d’Ignace de Loyola, ils se reconnaitraient probablement en lui : « Quand je pense à ce qui est du monde, je m’y complais beaucoup, mais quand je suis fatigué et que je cesse d’y penser, je me trouve aride et insatisfait », écrivait-il en 1522. C’est contre cette insatisfaction et l’aridité de leur vie sans horizon que luttent les inventeurs des complots, et contre l’inutilité de leur existence qu’ils propagent leurs fantasmes, recherchant des followers comme Ignace recherchait des disciples. S’il avait vécu à l’époque www, peut-être le premier Jésuite aurait-il trouvé dans la Toile de quoi combler son insatisfaction et l’Église aurait perdu un courant qui a joué un rôle important pour son devenir spirituel et temporel.

Ignace de Loyola fut un piètre inquisiteur : l’Inquisition le soupçonnait même d’hérésie à cause de la nouveauté que représentaient ses Exercices Spirituels et parce qu’il pratiquait l’austérité au lieu de se contenter de la prêcher.

C’est en cela qu’il diverge des Nouveaux Inquisiteurs, dont les exercices spirituels sont réduits à des invectives, contre l’esprit et contre tous ceux qui ne souscrivent pas à leurs délires. En revanche, si Torquemada revenait, ils s’entendraient avec lui comme larrons en foire : nul besoin de preuve pour accuser, ni d’aveu pour torturer, le rêve pour un lanceur de bobard abrité derrière son pseudo !

stylo-plume attalLes rêves des Inquisiteurs du troisième millénaire sont les cauchemars de leurs contemporains. Torquemada peut continuer tranquillement à griller en enfer, on n’a pas besoin de lui quand on a autant d’illuminés prêts à le dépasser en cruauté pourvu qu’on leur en donne l’occasion…CA♦

Cécile Attal, mabatim.info

Publicités

2 commentaires

  1. Ne pas oublier non plus les raclures quenellistes (M’bala) et autres négationnistes (Ryssen) qui, profitant du mouvement GJ, ont accusé la juiverie internationale de monopoliser la richesse, augmentant ainsi la masse des pauvres.
    Tout est bon pour instiller la haine des Juifs.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s