Les Végans ne sont pas sensibles au cri de la carotte

cri-de-la-carotte.jpgIl existe de multiples formes et motivations d’être végétarien

Nombreuses sont les personnes qui ne distinguent pas toutes les subtilités du végétarisme, végétalisme, véganisme, et ne savent pas parfaitement différencier les fruitariens, les végétariens, les lacto-végétariens, les ovo-végétariens, les lacto-ovo-végétariens, les Végans. Il faut dire que malgré leur très grande diversité, à eux tous ils sont peu nombreux, moins de 3% de la population aux États-Unis par exemple. Peu nombreux, mais agressifs et parfois très violents, s’attaquant aux boucheries, charcuteries, poissonneries, fromageries, incendiant des abattoirs, attaquant des fermes d’élevage et agressant des adeptes de la chasse.

Pourquoi les gens choisissent-ils ce type d’alimentation ? Certains, comme les hindous, pour des raisons religieuses, d’autres pour des raisons éthiques, contre l’agriculture intensive ou la mise à mort d’animaux, pour ses supposés bienfaits pour la santé, pour l’environnement, pour réduire l’impact de l’homme sur la planète, pour des objections morales, pour le bien-être animal, pour des raisons économiques, les viandes sont des aliments chers, parce que c’est «branché» ou «cool», à la mode, et pour certains à cause de l’influence familiale.

Pour les Végans tous les arguments sont bons pour promouvoir leur pratique

Des végétariens allemands ont même fait la promotion de leur pratique en montrant que de grandes figurent historiques étaient végétariennes comme Martin Luther, Albert Einstein, Albert Schweitzer, Arthur Schopenhauer … mais pas de chance pour eux, Adolph Hitler aussi pratiquait.

La bonne santé étant une préoccupation très largement partagée, les arguments, les articles, les livres, les émissions tendant à promouvoir les bienfaits de ce type d’alimentation sont légion. À les suivre, devenir végétarien peut aider à prévenir les problèmes suivants : cardiovasculaire, hypertension, cancer, diabète, obésité, maladie rénale / calculs rénaux, maladie diverticulaire, cataractes, ostéoporose … À quand le remboursement de ce régime par la sécurité sociale.

Les Végans prennent-ils en considération que les végétaux sont des organismes vivants ?

La biologie végétale est un domaine scientifique actif et si l’on ne comprend pas encore tous les mécanismes des plantes, on observe par exemple qu’elles réagissent aux agressions, qu’elles ont des réactions de défense suite à une agression, le plus souvent avec des signaux chimiques volatils qui dans la nature face à ses agresseurs habituels sont souvent efficaces, en repoussant l’assaillant ou en attirant un prédateur de l’attaquant. Ces dernières années, de nombreuses études montrent les capacités des végétaux, à communiquer entre eux ou encore à stocker des informations. Les plantes sont donc douées d’une sensibilité, de la faculté de percevoir par les sens, de capter des choses de leur environnement et d’y réagir. Elles ont certaines propriétés génériques propres aux vivants comme les animaux.

Forts de ses connaissances, certains vont jusqu’à prétendre qu’elles souffrent quand on les cueille ou les croque, c’est le « fameux cri de la carotte », et rappellent qu’il n’y a pas si longtemps, on pensait que les bébés pleuraient par réflexe et ne ressentaient pas la douleur. Cependant si les scientifiques dénoncent l’anthropomorphisme de tels propos, il leur est impossible de prouver que cela n’existe pas.

Or, comme l’a dit Schopenhauer :

« Toute vérité franchit trois étapes : d’abord elle est ridiculisée ; ensuite elle subit une forte pression ; puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence ».

Que faire puisque l’on ne peut éviter de manger du vivant ?

Les experts en nutrition ne se perdant pas dans la controverse sur la place de la mort des plantes par rapport à celle des animaux, observent que les régimes végétariens et ceux contenant de la viande sont tous les deux sains si des aliments nutritifs sont consommés. Cependant, ils trouvent que le meilleur régime alimentaire est un bon équilibre entre les deux. Les nutriments sont plus facilement absorbés et obtenus avec un régime contenant de la viande. Alors que quelques maladies et problèmes de santé semblent ralentis ou prévenus par un régime végétarien.

Pour aller plus loin à propos du cri de la carotte, vous pouvez utilement consulter la vidéo qui suit :

En fin de compte, les experts en nutrition recommandent de trouver un juste milieu entre chaque régime, et beaucoup pensent que manger de la viande deux fois par semaine plutôt que chaque jour créerait un régime parfait. MB♦

Michel Bruley

Michel Bruley, mabatim.info

Publicités

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s