Anti-discrimination : un handicapé remporte l’Oscar mondial de la connerie

Secte.jpgLes sectes et leurs petites manies

Le mouvement BDS, boycott, désinvestissement, sanctions, est l’une des innombrables sectes dévolues à la délégitimation des Juifs et de leur État. Au plan idéologique, il tend vers le zéro absolu, relevant de l’idée fixe réflexe et pas du tout de la réflexion.

Cela peut se résumer ainsi : les Juifs sont la cause de tout le mal de la planète et des galaxies environnantes, aussi faut-il en débarrasser les mondes habités. Tous les moyens sont bons et tous les arguments sont autorisés, du moment que l’on peut se défouler contre un « mauvais objet » qui fait consensus dans la débilosphère.

La « culture » de l’Homo Complotis culminant au point Guignol, il n’est pas surprenant que son bouc émissaire favori soit représenté sous la forme d’un marionnettiste. Mais oui, les 13 millions de Juifs de la planète manipulent les gouvernements du monde entier !

La toute-puissance démontrée par les chiffres

Israël est un tout petit État, 151ème mondial pour une superficie de 22 000 km2, qui représente 0,01% des terres habitées (Wikipedia), avec une population de 8,6 millions d’habitants(dont 80% de Juifs et près de 20% d’Arabes), soit au total 0,001% des 7,692 milliards de Terriens, le classant 101ème mondial (Worldometers.info).

Religions par pays.jpgCes chiffres nonobstant, il collationne, à lui tout seul, quatre ou cinq fois plus de résolutions onusiennes que les 192 autres États membres.

Si BDS est aussi acharné à le détruire, ce n’est pas par antisémitisme, qu’est-ce qu’on va chercher là !

Non, c’est d’abord parce que c’est un État illégitime fondé sur la religion. Certes, les Juifs, eux, se considèrent comme un peuple, mais c’est quand même pas à eux de décider ! Les Basques, les Corses, les Palestiniens, les Tokelauans[1], oui, mais les Juifs, non. C’est comme ça, point barre. Une religion ne se prouve ni ne se discute, l’antisémitisme pas plus que les autres, qui a pour credo que les Juifs sont une race ou une religion, mais pas un peuple.

Bien que les partisans de la destruction d’Israël s’attachent à délégitimer la religion comme fondement de l’État juif, aucun BDS ne s’attaque au Pakistan, détaché de l’Inde en 1947 (un an avant l’indépendance d’Israël), sur le seul critère de la religion. Musulmane, celle-là. Oui, mais c’est pas pareil. (Argument réellement entendu, et plus d’une fois !)

Sur ses sept milliards et quelques d’habitants, la planète Terre compte aujourd’hui deux milliards de chrétiens (2.173.180.000 : 31% de la population mondiale), un milliard et demi de musulmans (1.598.510.000 , soit 23%) et treize millions de Juifs (13.850.000, soit 0,2%) dont 41% vivent en Israël et la même proportion aux États-Unis (Worldometers.info).

Les Juifs sont juifs. Ça énerve.

Les ophtalmo devraient mettre les Juifs à contribution pour tester la vue de leurs patients avec plus de finesse qu’en utilisant le sempiternel tableau de lettres à tailles dégressives : essayez de trouver la mini-tache rouge qui marque la présence juive sur la mappemonde.

OK, il faut une loupe. Bon, alors pas les ophtalmo, mais cela pourrait intéresser les vendeurs d’optique : loupes, jumelles, télescopes, microscopes…

Vous voyez (!), même sur des sujets basiques, il faut qu’ils se distinguent !

Décidément, les raisons de les haïr ne manquent pas. D’autant que les antisiomites non plus ne manquent pas d’imagination : parce que les Juifs sont lâches (dixit Mahomet) et parce qu’ils usent d’une force disproportionnée contre ses adeptes. Et puis les Juifs, ils sont riches même quand ils sont pauvres. La preuve, ils vivent dans le seul pays du Moyen-Orient qui ne possède pas de pétrole, mais ce sont les Arabes en général (dictatures pétrolières incluses) et les Palestiniens en particulier, qui sont le Lumpenprolétariat mondial. Et puis aussi, une fois qu’on les a propulsés remplaçants des Sud-Africains pour le championnat d’apartheid mondial, pas question de les laisser sur le banc de touche ! Or, au motif que tous les citoyens israéliens sont libres et égaux devant la loi, ils essaient de remettre en question ce casting bétonné. « Le Président de la Cour Suprême israélienne fait partie de la minorité aparthéïdée et il a mis en prison l’ancien Président de l’État, pour harcèlement sexuel », argumentent-ils. Et alors ? Ça ne change rien, on n’y croit pas, et puis c’est juste de la démagogie, et de toute façon ça montre que ce sont des fourbes.

Le handicap n’empêche pas de militer

« Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer », prêchait au XVIIe siècle Willem van Oranje, un Néerlandais (que les Français appellent Guillaume 1er d’Orange Nassau). Ce militant pour l’indépendance des Pays-Bas était un grand naïf, qui ne pouvait « pas admettre que les souverains veuillent régner sur la conscience de leurs sujets et qu’ils leur enlèvent la liberté de croyance et de religion ».

La tradition s’est perdue et parmi les militants néerlandais qui veulent à tout prix régner sur nos consciences, un autre Willem vaut son pesant de cacahuètes. Il se nomme Robert-Willem van Norren et il est notre con-temporain.

C’est donc à Amsterdam, sur la place Dam Square qu’il vient, trois fois par semaine, distribuer des stickers et des affiches anti-israéliennes et vendre des drapeaux palestiniens.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, il est là, Bébert, parce que le militantisme, c’est un sacerdoce. Comme il est infirme, il ne peut pas aller physiquement détruire Tel Aviv et dégommer les Lévy et les Cohen qui y vivent, alors il fait avec ses moyens : il essaie de les ruiner économiquement et internationalement en répandant la parole fielleuse. « Boycottez l’État juif, ses produits, ses habitants, sa culture, ses technologies, ses idées, ses œuvres d’art et tout ce qui vient de chez lui ! » répète-t-il à qui veut (et ne veut pas) l’entendre.

Venant d’un handicapé, ces arguments portent encore plus loin et le militantisme de leur promoteur est encore plus admirable que celui d’un valide (en deux mots).

Faites ce que promeut BDS, pas ce que font ses militants

Les éructations de haine de van Norren ont ceci de particulier qu’il les postillonne confortablement assis sur un véhicule ultra moderne, mi-fauteuil roulant, mi-scooter.

Le militant ne mégote pas sur les moyens : la Rolls à trois roues et au design ergonomique qu’il pilote s’appelle Afiscooter Breeze S3, elle est équipée d’un siège orthopédique réglable dans tous les sens, d’un cadre en acier qui absorbe les chocs, d’une suspension offrant le confort d’une berline haut de gamme et d’un auvent intégré qui protège de la pluie comme du soleil. Le luxe, quoi ! Il peut être reconnaissant au constructeur, qui lui permet de surmonter son handicap, afin de militer pour la destruction d’un pays et de ses habitants.

BDS.jpg

Ce constructeur, c’est Afikim : un kibboutz qui s’était installé dans la vallée du Jourdain avant même l’indépendance de l’État hébreu. A l’époque, c’était une base militaire qui protégeait les Juifs de l’offensive des six armées arabes venues réaliser, à l’avance, le rêve exterminateur de Robert-Willem van Norren. Elles n’ont pas réussi, mais il n’est pas nécessaire de réussir pour persévérer.

Alors, sur son véhicule made in Israël, Bébert continue de militer ardemment en faveur de l’éradication du pays qui lui permet de vivre comme un con valide et d’ânonner que BDS est un mouvement pacifique, dont l’arme est le boycott financier, universitaire et culturel d’Israël. Il a oublié de citer son scooter ! LM♦

Liliane Messika, mabatim.info

Logo Liliane Messika[1] Les Tokelau sont un archipel de trois atolls polynésiens, totalisant 10 km2 dans l’océan Pacifique. Ils vivent sous souveraineté néozélandaise, mais ses 1334 habitants sont un peuple à eux tout seul, ce que nul antisioniste ne conteste (Wikipedia).

Publicités

4 commentaires

  1. BDS est devenu un mouvement d’envergure internationale, il est présent et actif même aux USA.
    Le fonctionnement de cette multinationale de la haine doit nécessiter de gros moyens financiers sans lesquels ses actions criminelles ne pourraient pas se réaliser.
    Une enquête poussée devrait permettre de cerner qui sont les donateurs, les organisateurs et tous ceux qui participent à la diabolisation d.Israel.
    Israel étudie la possibilité de laisser le Mossad s.occuper de ce gang qu.il est plus que grand temps de neutraliser par tous les moyens.
    Il y a fort à parier que parmi les généreux donateurs, la France de Micron doit figurer en bonne place en compagnie des pays scandinaves et de l’Allemagne…
    Et dire qu’une dizaine de militants peut dévaster des rayons de produits israéliens dans des supermarchés sans que les services de sécurité et la police n’interviennent.
    Mieux, des manifestations haineuses de BDS ont lieu régulièrement à Paris, et sont autorisés par la Préfecture, tandis que Micron promet de combattre l’antisemitisme de façon énergique…

    J'aime

  2. Les mononeuronaux ont l’air insupportables comme ça, mais grâce à eux j’ai appris qui étaient les Tokelauans. Comment les en remercier?

    J'aime

  3. Son fauteuil, son téléphone, son ordinateur, les médicaments qu’il prend, l’IRM à l’hôpital, le Waze de son taxi et 1001 autres choses créées en Israël sans lesquelles il vivrait moins bien. Et aucune (=0,0000) créée chez les voisins arabes ! Hormis la haine mais ils n’en sont pas les inventeurs….
    Israel is real !

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s