L’Iran et les missiles de précision du Hezbollah, Tsahal désigne les responsables du projet

précis flèche cible.jpgSource Ynet
Itie Blumenthal
29 août 2019

Face aux tensions entre Israël et le Liban, ainsi que les menaces du secrétaire général du Hezbollah promettant une vengeance contre Israël après une « mystérieuse » explosion survenue dimanche matin dans une installation militaire iranienne près de Beyrouth. L’armée israélienne a dévoilé jeudi dernier le projet appelé « Amélioration de précision de missiles », mis en œuvre par Iran pour le compte de l’organisation terroriste chi’ite Hezbollah, à Beyrouth au « nez et à la barbe » des autorités libanaises. Tout ceci confirme que le Hezbollah se comporte au Liban, pays souverain, comme un état dans l’état.

Bannière Bensoussan 15-9-2019
Dans le cadre des préparatifs d’un prochain affrontement avec Israël, l’organisation terroriste chiite tente d’améliorer de manière significative son arsenal d’armes. On estime que l’organisation dispose de plusieurs dizaines de milliers de missiles, dont la plupart sont inertes (non intelligents). Par conséquent, l’organisation terroriste recherche des solutions, qui amélioreront la précision balistique, afin d’infliger des dégâts significatifs aux sites et installations stratégiques du centre d’Israël.

Un missile précis, tiré à plus de 100 km muni d’un système de guidage, peut frapper une cible avec une précision de 10 mètres. Les Iraniens ont tenté entre les années 2013 et 2015 d’implanter leurs missiles en Syrie. Sous les coups de boutoir de l’armée israélienne sur les bases d’entreposage de missiles en Syrie, les Iraniens, tentent aujourd’hui de déplacer ces missiles vers le Liban. Mais suivant des sources étrangères, ces tentatives sont en train d’être fermement contrecarrées, par les attaques aériennes israéliennes.

En septembre 2018, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rendu publique l’existence de trois bâtiments, près de l’aéroport de Beyrouth, détruits depuis par Israël, et qui pour des raisons logistiques étaient utilisés par le Hezbollah en tant qu’ateliers pour l’amélioration de la précision de leurs missiles. Jusqu’à leur destruction, ces ateliers ont permis au Hezbollah d’augmenter considérablement son stock de missiles de précision.

Les matières premières nécessaires à la fabrication des missiles sur le sol libanais passent par trois axes :

  • Passage terrestre de Mitzna à la frontière syro-libanaise ;
  • Axe naval qui utilise le port de Beyrouth ;
  • Voie aérienne via des avions civils, avec chargement militaire, directement depuis Téhéran vers l’aéroport international Rafik Hariri de Beyrouth.

Au cours des derniers mois, se sont multipliés les efforts déployés par le Hezbollah, afin de mettre en œuvre des sites de conversion de missiles sur le sol libanais. L’opération la plus difficile dans le processus de conversion d’un missile « non intelligent » en missile de précision, consiste en la fabrication d’un capotage du moteur de la fusée à partir d’un alliage de matériaux non disponibles au Liban. L’armée israélienne a connaissance de beaucoup de sites, dans des zones peuplées de civils, où le Hezbollah tente d’établir de telles usines de conversion.

Trois Iraniens et un haut dirigeant du Hezbollah dirigent ce projet de conversion de missiles :

  • Muhammad Hasin-Zada Hijazi – Chef de projet de précision des missiles et commandant du corps des gardiens de la révolution libanais ayant rang de commandant en chef. Il est subordonné au commandant des gardes de la révolution Qassem Suleimani, ainsi qu’au Hezbollah local. Hijazi et sa famille vivent à Beyrouth au Liban.
  • Ali Asher Nuruzi – Chef de la Division logistique des Gardiens de la révolution Il a le rang de colonel. Il est responsable du transfert des composants et équipements divers d’Iran ou de Syrie vers le sol libanais.
  • Majid Nawab – responsable de la veille technologique et application technologique terrain. Il a le rang également de colonel. Scientifique chevronné des Gardiens de la révolution, il travaille directement avec la force Al-Qods de Suleimani. Il est aussi expert en missiles sol-sol. Il effectue de fréquentes inspections, au Liban dans le cadre du projet « amélioration de précision de missiles » du Hezbollah.
  • Fuad Salek – Commandant en chef du projet « amélioration de précision de missiles ». Il est membre de la haute direction du Hezbollah et du conseil du Jihad. Il était impliqué aussi dans l’attaque des forces américaines de Beyrouth en 1983. Il est recherché par le département d’État américain.

Dans la nuit de samedi 23 au dimanche 24 août 2019, deux drones se sont écrasés dans le quartier de Dahiya, un bastion du Hezbollah à Beyrouth. Selon des informations des sources libanaises, c’était des drones israéliens. Le mardi suivant, le « Times » londonien a rapporté que la cible de l’attaque avait été un lieu d’entreposage des systèmes de fabrication iranienne servant à la modification des missiles inertes en missiles précis. Selon des reportages, et des photographies publiées par des habitants de Beyrouth, les sites de stockage ont subi d’importants dommages.

Le Hezbollah a affirmé que les drones ont détruit un centre de presse et de documentation. Cependant, les responsables des services de renseignements occidentaux ont émis de sérieux doutes sur la volonté des Israéliens de détruire un centre de documentation, fût-il du Hezbollah. Le lendemain de l’incident à Beyrouth, le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a blâmé Israël dans un discours, et a qualifié l’action de « très, très dangereuse ». Il a affirmé qu’il s’agissait « de la première attaque israélienne depuis 2006 » et a menacé Israël en disant : « La période d’impunité d’Israël au Liban est révolue ». EG♦

Edouard GrisÉdouard Gris, MABATIM. INFO
Traduction et adaptation

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s