Les poupées sans genre de Mattel

Poupee sans genre.jpgDans le Train de l’Histoire.

Mattel, le fabricant de Ken et Barbie, les deux stéréotypes les plus marqués de jouets sexués de toute l’histoire du jouet ne veut pas rater le Train de l’Histoire du genre et vient donc de lancer, on l’apprend ce matin, la poupée destinée à former précocement les enfants au Politiquement Correct (PC) : la poupée sans genre. Ouf ! On a eu chaud ! Pour un peu, Mattel loupait le Train de l’Histoire en continuant, nonobstant la marche des Beurs et autres fiertés LGBT, à reconduire la différence sexuelle comme une sorte d’évidence naturelle.

Des progrès évidents restent toujours à faire

Or on peut le dire à ce jour : si Mattel prend désormais la tête du combat antiraciste avec ses poupées androgynes, le staff de créatifs du groupe doit encore progresser. Pour ce faire, il lui faudra :

  • Cesser de présenter des poupées de type blanc pour ne pas offenser Rokhaya Diallo qui a décrété que les Blancs étaient collectivement racistes. Peu importe que ces poupées soient sans genre marqué – ce qui est déjà un progrès et un signe de bonne volonté ! – il faudrait cacher ce Blanc que nous ne saurions voir. Et donc ne plus proposer que des poupées d’un beau noir d’ébène ;
  • Cesser également de proposer à la vente des poupées où l’on pourrait entre-soupçonner le moindre signe de masculinité : en effet blanc et mâle sont deux noms qui vont très bien ensemble pour opprimer les femmes noires. À cet égard les poupées ambigenres laissent encore beaucoup à désirer dans une perspective PC intersectionnelle. Elles risquent aussi de rappeler, de manière subliminale, des Juifs à peau blanche, qu’on appelle leucosémites. Juifs dont la culture est esclavagiste et pro-blanche de toutes façons, dixit Dieudonné M’Bala M’Bala. Dont acte. Il n’y a qu’à les regarder pour le confirmer : en dehors de quelques Falashas d’Éthiopie qui ne sont là que pour tromper les honnêtes gens, Juif = Blanc.
  • Il faut, pour progresser en intersectionnalisme, écouter aussi Houria Bouteldja et ajouter des signes d’allégeance islamique sur les chefs de ces poupées : du bandeau bien serré a la burka en passant par le turban : cachons ces cheveux que nos – Oups ! – têtes blondes ???!!!! (Pas bon ça ! On va dire : têtes noires aux cheveux bien cachés) ne sauraient voir : Mattel lui, laisse vicieusement apparaître des touffes non-noires et non-crépues de cheveux sur ces poupées qui se prétendent exemplaires !! Horreur ! malheur ! Il doit de toute urgence ajouter à la panoplie vestimentaire de ses figurines un cimeterre bien affûté pour permettre aux gentils petits enfants qui les recevront en cadeau à Noël de leur trancher gentiment le cou à ces mécréants affichés ! En attendant de fabriquer de nouvelles poupées qui devront, pour satisfaire enfin réellement au PC et être éducatives comme il se doit, avoir les caractéristiques suivantes :
  • Bien sûr être toutes noires ;
  • Être toutes féminines ;
  • Être toutes voilées des pieds à la tête, car l’enfant a besoin de signes bien visibles et sans la moindre trace d’ambiguïté pour comprendre et suivre les bons modèles.

Le coffret devra, en outre, contenir du cirage noir et évidemment un voile islamique très couvrant, pour permettre à tou-te-s de se noircir le visage (le reste sera de toutes façons caché par le voile) y compris les mains : ne pas oublier les gants surtout !!

Le combat antiraciste non dévoyé : le PC à la barre !

Maintenant je pense que Mesdames Diallo et Bouteldja se doutent que tou-te-s ce-lle-ux-s qui sont disposé-e-s à les écouter n’auront pas forcément tou-te-s exactement et à la virgule près le même avis qu’elles sur tout ; ce qui constitue, j’en conviens, un crime de lèse-majestés et aussi de lèse-humanité.

Face à ce dilemme extrême, je propose que Mattel se rallie une bonne fois pour toutes au PC sans plus tergiverser en ne laissant plus sortir de ses usines que des poupées noires représentant soit une Houria Bouteldja au teint noir – cohérence intersectionnelle obligeant – soit une Rokhaya Diallo à l’identique qui, du coup, pourrait séance tenante, être promue présidente de la République en lieu et place d’Emmanuel M’a Kron qui lui a piqué la vedette et la couronne en vertu de l’oppression des Blancs sur les Noirs. Que pèse en effet le suffrage universel face à la prééminence du Combat Historique Intersectionnel ? (le CHI bientôt re-nommé la CHIE car le masculin fait ici oxymore… Oups ! antinomie).

Que dalle.

Attention crêpage de chignons Bouteldja – Diallo en vue : tou-te-s’aux abris !

Ben si ça pouvait éviter la guerre civile moi j’dirais pas non ! NL

lamnNadia Lamm, MABATIM.INFO
Philosophe

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s