C-19 : « Ouvrir les frontières au virus, pas aux vaccins »

Magen3Encore une exception française

Une des spécialités dont la France peut s’enorgueillir est de passer plus de temps à essayer de découvrir des choses qui existent depuis longtemps ailleurs, tout en négligeant les besoins les plus criants de nos concitoyens.

Ainsi, le 30 mars 2020, Le Parisien annonçait-il triomphalement que des tests du Coronavirus permettraient bientôt d’obtenir les résultats en 45 minutes.

Hosannah ! Alléluia !

Nous le détaillerons plus bas, ces tests sont en service depuis dix jours (une éternité en temps-virus) en Israël, mais le public français n’en a pas entendu parler : si cela a été inventé ailleurs, c’est comme si cela n’existait pas, a fortiori quand c’est l’État juif honni qui a fait la découverte.

Nous serions fort marris d’apprendre qu’Israël était classé 11ème mondial en termes d’innovation en 2018, alors que nous étions 16èmes. L’écart s’est creusé en 2019, où il a gagné une place (10ème mondial), alors que nous n’avons pas bougé[1]… Dommage, car le titre de l’édition 2019 est : « La création d’un mode de vie sain, avenir de l’innovation médicale. » Un petit point dans le classement international eût permis un grand saut qualitatif pour l’humanité souffrant du Covid-19 !

Il existe un indice mondial de l’innovation

Le GII (en version originale) est établi à partir de 80 indicateurs qui couvrent, notamment, l’environnement politique, l’éducation, l’infrastructure et le perfectionnement des entreprises.

Chaque année, le GII présente une composante thématique, qui suit l’innovation mondiale. Le plus récent est celui de 2019. Justement, il analysait le paysage de l’innovation médicale de la prochaine décennie, en examinant comment l’innovation médicale technologique et non technologique transformera la prestation des soins de santé dans le monde. Il explore également le rôle et la dynamique de l’innovation médicale, car elle façonne l’avenir des soins de santé, et l’influence potentielle que cela peut avoir sur la croissance économique.

Heureusement, nous ne risquons pas d’apprendre notre classement et surtout le nom de ceux qui nous précèdent. Faites l’expérience : tapez « Indice mondial de l’innovation 2019 » sur Google et vous ne trouverez pas un seul média mainstream français sur la première page.

Cocorico, pas corona, Coco !

Le Parisien du 30 mars 2020 nous apprend donc que « Le laboratoire français bio Mérieux a mis au point un procédé pour déceler la présence du coronavirus Sars-Cov-2 ‘’en 45 minutes’’. Il va pouvoir être commercialisé aux États-Unis » et il « devrait arriver en France d’ici quelques semaines.  (le Parisien) »

Ces drive-in existent depuis le 20 mars en Israël (Times of Israel), le premier ayant été mis en place à Tel Aviv à cette date, puis trois autres, le 24 mars, à Haïfa, Jérusalem et Beer Sheva. Quatre drive-in de tests pour un pays de 9 millions d’habitants.

À titre de comparaison, la Corée du sud a testé 18.000 habitants par jour et la France 2500.

La Corée du sud a vaincu l’épidémie. Israël annonce plus de 1600 citoyens infectés, dont 31 dans un état grave et 3 morts (0,33 par million d’habitants). Et nous ? La France en est à 40.174 cas positifs, dont 20.000 hospitalisées et 2606 décès enregistrés dans les hôpitaux. Dans les hôpitaux, la précision est importante, car les décès ailleurs (Ehpad, domicile…) ne sont pas comptabilisés. Pourquoi ? Bonne question. Parce que 39 morts par million d’habitants, cela fait déjà 118 fois plus que l’État juif, alors inutile de donner les vrais chiffres ?

Le dépistage n’est que le pic de l’iceberg

Le virus ne se propage pas sur ses petites pattes : il n’en a pas. Il passe de personne infectée à personne saine, d’où l’importance de pouvoir tracer l’itinéraire de chaque malade, afin de repérer les gens qu’il a infectés avant que leur état se dégrade. Pour cela, les Israéliens ont mis au point un outil, une appli nommée Maguen, bouclier en hébreu, qui permet de publier les itinéraires en question sur smartphones. Les données sont réactualisées en permanence et chacun reçoit une alarme et une carte indiquant quel restaurant, quel magasin de son quartier une personne contaminée a visité, quand et à quelle l’heure. Si le malade s’est rendu au cinéma, c’est non seulement la salle, mais aussi le numéro de son siège qui est affiché.

On s’en fiche, on ne va plus ni au restau ni au ciné : on est tous confinés !

Certes, mais les gens qui ont été infectés à l’insu de leur plein gré n’ont pas encore forcément les symptômes, alors ça les aiderait à en épargner d’autres…

Hélas ! Si le mot dépistage commence à avoir la cote en France, « traçage » est un critère pour repérer les ennemis de l’humanité qui cherchent un retour aux heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire. C’est dire si l’appli israélienne a peu de chance de sauver un jour des Français.

De toutes façons, en France, nous ne prenons exemple sur personne, puisque nous savons tout mieux que tout le monde. Alors nous découvrons l’Amérique six siècles après les autres, mais peu nous en chaut, car nous ne voulons rien savoir d’une hyperpuissance présidée par un débile mental fou (normalement, les deux sont incompatibles, mais Trump est une exception).

Nos dirigeant commencent invariablement leurs propositions de réformes par un préambule obligatoire : « bien entendu, nous ne toucherons pas au modèle français ». Les autres pays n’y toucheraient pas non plus avec des pincettes, à notre modèle, vu ses résultats !

Science KO par forfait contre Idéologie 

Le coronavirus n’est que le dernier d’une longue série d’exemples.

Depuis plus de 20 ans, nos voisins danois et suédois chauffent leurs villes en utilisant au moins 90% d’une ressource renouvelable : les ordures ménagères, dont ils ne recyclent presque rien. Nous, nous arrivons à des pourcentages infimes dans la capitale, et encore, en cachette de nos écolos, pour qui l’incinération est un péché capital, aussi mortel que le capitalisme. « Il est temps que les associations de consommateurs, les associations de locataires et les associations de défense de l’environnement et de préservation de la santé s’unissent pour s’opposer aux projets de ces grandes entreprises du secteur de l’énergie », peut-on lire sur le site d’une de leurs officines (Collectif 3R).

C’est le même phénomène qui se produit avec bien des découvertes étrangères. Un exemple entre mille des truismes qui nous servent d’alibis, de raisons d’être et de motifs d’orgueil : un débat (en soi, surréaliste) a opposé, sur LCI, un membre de l’équipe du Pr. Raoult de Marseille (Marseille, ce n’est pas Paris, donc c’est à peine la France) et un médecin apparatchik, infectiologue à la Salpêtrière, venu pour soutenir la ligne officielle du parti élyséen. On passe sur la joute du sachant, qui ne sait rien mais qui nie tout, contre le médecin qui guérit, mais qui n’a pas droit à la parole, pour arriver à une question du journaliste, Damien Givelet : « En Allemagne, 500.000 tests par jour, je crois, et 9.000 en France. » Une dame médecin fournit l’explication qui tue (dans tous les sens du terme) : « Mais on n’est pas en Allemagne, Monsieur, on est en France.[2] »

Impossible EST français. C’est « SOS » qui ne l’est pas

L’Italie vient de demander l’aide des Israéliens pour leur application Maguen. Nous, nous attendrons qu’un Français invente un logiciel qu’il appellera Bouclier et qui permettra de protéger ce qui restera de survivants hexagonaux dans dix ans !

De la même façon, nous avons résisté à la fermeture des frontières, parce que cela aurait fait de nous des « Gaulois rancis » et égoïstes. Une motivation dissimulée derrière un alibi officiel : cela n’aurait pas empêché les virus de passer, puisqu’ils n’ont pas de passeport. Ben justement, si on ne donnait pas un statut officiel aux gens qui sont interdits d’entrée chez nous, on pourrait peut-être commencer à soigner notre sécurité sociale !

Bref… Maintenant que, à contrecœur, nous avons accepté le fait accompli d’un espace Schengen confiné, ce sont nos voisins grecs et italiens qui sont confrontés au problème.

Mais sur le boycott contre Israël, nous ne cèderons pas : les outils existants et les vaccins à venir, NO PASARAN !

En attendant, la demande de l’Italie a été reçue favorablement et les Israéliens se sont immédiatement attelés à la traduction de leur logiciel dans la langue de Jules César. Oups mauvaise pioche. Machiavel ? Encore pire ! Galilée alors ? Ah oui, un type qui a été obligé d’admettre que la Terre ne tournait pas pour sauver sa peau, ça nous parle, à nous qui croyons encore à l’efficacité des accords de Munich.

Dans un tout autre registre de collaboration

Il n’y a pas que les « collabos », il y a aussi les efforts conjoints pour lutter contre un fléau, le Covid-19, par exemple. C’est ce qu’ont entrepris deux sociétés, la chinoise BGI, acteur majeur de la génomique, et l’israélienne MyHeritage, spécialiste international des tests ADN. Leur objectif est de construire un centre de test d’urgence des coronavirus en Israël. Comme ses grands frères avaient été édifiés en cinq jours à Wuhan et à Shenzen, ce nouveau laboratoire devrait être en mesure de procéder à 10.000 tests de dépistage très fins (repérant même une infime quantité du virus) par jour, à partir du 9 avril.

Députés européens au télétravail

Le 27 mars 2020, sous l’égide d’Elnet, une organisation qui vise à renforcer les relations entre l’Europe et Israël, une téléconférence a réuni une centaine de parlementaires européens originaires de 15 pays avec les meilleurs experts israéliens de la santé, pour que les premiers demandent des conseils aux seconds dans la lutte contre la pandémie (IsraelValley). Des plaisantins prétendent qu’il y aurait même eu un Français parmi les participants, mais pour ne pas désespérer Aubervilliers, nous prétendrons n’avoir rien entendu.

Le DG de Migdal, un institut de recherche vétérinaire situé en Galilée, était en ligne : David Zigdon a expliqué que, depuis quatre ans, son laboratoire cherche à protéger les volailles contre un virus proche du C-19. Depuis le début de la crise, il travaille à adapter le vaccin animal à l’homme. Migdal vient de recevoir une subvention de 4,5 millions d’euros de l’UE pour ce programme et a fait un appel d’offres en direction de fabricants expérimentés dans la fermentation et les tests de la protéine utilisée pour le vaccin.

Cette initiative représente un espoir dont il faut surtout que nos compatriotes ne sachent rien. Nos médias font, là-dessus aussi, motus et bouche cousue. Pour une fois, Téhéran est mieux informé que Paris : un journaliste iranien a déjà publié, haut et fort, qu’il préfèrera donner sa chance au virus plutôt qu’à un vaccin sioniste (Mabatim.info).

Nous, on ne saura même pas qu’il existe, cela nous évitera le dilemme de devoir choisir entre la peste sioniste et le Corona ! LM♦

Logo Liliane MessikaLiliane Messika, MABATIM.INFO

[1] Pour 2018 : https://www.wipo.int/pressroom/fr/articles/2018/article_0005.html et pour 2019 : https://www.globalinnovationindex.org/gii-2019-report
[2] L’émission en entier vaut son pesant de cacahuètes : (YouTube)

7 commentaires

  1. Un petit complement d’information:
    pour aider a « pister » des malades potentiels, nous sommes aussi invites a remplir un questionnaire anonyme chaque jour etabli par l’institut Weizman .
    Plus de 60,000 personnes l’ont deja rempli

    https://coronaisrael.org/fr/ en 6 langues
    il y est ecrit:

    Bonjour,
    Il est important pour nous de savoir comment vous allez.
    Chaque jour, chacun d’entre nous met à jour les informations concernant son état de santé afin de protéger nos parents et nos enfants, nos communautés, pour arrêter l’épidémie du Coronavirus et pour revenir rapidement à notre vie habituelle.

    Les chercheurs de l’Institut des Sciences Weizmann , en collaboration avec les autorités sanitaires, travaillent constamment à cartographier la propagation du Coronavirus et à tous nous protéger. Ce questionnaire a été créé afin d’aider à prédire et localiser les centres de propagation et atteindre les patients plus rapidement, en évaluant le nombre de personnes qui ont développé des symptômes dans chaque zone.

    Il vous est demandé de remplir le questionnaire une fois par jour, un pour chaque membre de la famille. Il est important que même ceux qui se sentent bien et n’ont développé aucun symptôme remplissent le questionnaire.
    Le questionnaire est anonyme.

    Merci à vous!

    *Il est important de noter que le questionnaire n’est pas destiné à diagnostiquer une infection virale – si vous vous sentez malade, veuillez contacter (depuis votre domicile) les autorités médicales.

    Professeur Eran Segal, Institut Weizmann des Sciences

    J'aime

  2. Il est vrai que l’on peut passer d’une chaine d’informations à l’autre, le sujet récurrent étant bien entendu le coronavirus, tous les experts et autres charlatans qui viennent parler…Quand ils citent ce que font les autres pays touchés ….débitent une liste complète (n’oubliant pas les États Unis pour dénigrer Trump), mais le mot d’Israël, je n’en ai vu aucun, (et je tends l’oreille, exprès) qui prononce le nom d’Israël.
    À croire, que d’en parler, un virus pire encore viendrait les contaminer !
    Quels imbéciles, sans la moindre honte. Pourtant, ils doivent bien avoir conscience de leur forfaiture.
    ——–
    Quand au virus lui-même, j’avoue que c’est un cauchemar qui me hante depuis que je réalise qu’avec la mondialisation, toutes les saletés dangereuses pourraient en un tour de main envahir l’ensemble de la planète.

    Si j’étais en mesure que je n’estime pas paranoïaque, vu les précédentes crises sanitaires dues à la mobilité des produits d’élevage, agricoles et alimentaires. Et si moi et j’imagine des millions d’autres pékins comme moi, simple citoyens ont pu préempter une telle catastrophe…

    Si les Mondialistes tiennent tant à leur chimère, pourquoi ne pas, comme nous avoir envisagé de tels scénari et s’être médicalement prémunis au maximum ?
    Je ne parle pas de vaccins ou remèdes, puisque cela on ne peut le deviner à l’avance, mais leur responsabilité était de prévoir et même d’imaginer les moyens de protection maximum, en suffisance et en capacité.

    Sinon déjà sur ce terrain, pas de Mondialisme ni d’Europe qui vaille…Pour ne parler que de la santé…Parce que sur bien d’autres sujets, au lieu de prendre tous les individus de bon sens pour des fachos, il aurait fallu qu’ils comprennent que leur idéologie n’est pas viable sur tant d’autres concept.

    En tout cas le Monde n’était pas prêt. Ce n’est pas difficile de comprendre qu’avant de fédérer la planète entière, il faut davantage de pays riches que pauvres…Parce que sinon ce sont les plus pauvre qui feront chavirer le « paquebot », en entier et corps et âme.

    Simplement ils ont voulu jouer les Bisounours, et Oh devinez à partir de quel évènement ? Celui qui concerne les Juifs : La Shoa, Hitler, etc.
    Sachant que le Peuple Juif ne peut pas être un Pays laïque, cu sa très longue histoire, donc par nature nationaliste par autodéfense…Ils ont pris le contrepied, alors que pourtant celui-ci est aussi largement laïque et ouvert à toutes les communautés.
    Je crois sincèrement que si le Monde venait à être détruit par les actions de l’homme, ce serait par la haine du Juif, qui fait prendre aux antisémites assez majoritaires pour mener le Monde, les pires actions ou démarches. Avec une ONU (dont on donne la représentation des Droits de l’Homme à la Syrie, autant dire Assad ce grand criminel.

    Ils désirent nous nuire, même s’ils suicident le Monde en même temps.
    L’Amérique de Trump subit les mêmes nuisances…Ce qui n’arrange rien.

    J'aime

  3. Ce « mal français » n’est pas prêt de disparaître, loin de là.
    L’Administration française (dé)formée à l’ENA, passe son temps à inventer de nouveaux impôts et à rédiger des procédures démentielles, incompréhensibles même par les Français les plus érudits.
    Que faut-il attendre de cette grande école qui (dé)forme les esprits en les rendant définitivement stupides ?
    Alors que les universités américaines forment leurs étudiants à la réactivité, à l’esprit d’entreprendre, à la prise de risque, nos lamentables ronds de cuir qui comptent parmi les mieux payés de France (Cour des Comptes) restent sourds, muets et aveugles face à des problèmes pourtant relativement faciles à maîtriser.
    En effet, que faut-il attendre des représentants de l’ENA (dé)formés à la langue de bois et au discours volontairement incompréhensible, interminable, insipide et ennuyeux ???
    L’université de technologie Belfort-Montbéliard est en train d’adapter des masques « Décathlon » pour les personnels soignants, toujours en attente de livraisons promises tous les jours, mais qui ne viennent pas.
    Après sa fameuse saucisse, Montbéliard va peut-être, proposer des masques bidouillés.
    Ne leur jetons pas la pierre, ces chercheurs, eux, se décarcassent pour trouver des solutions.
    Pendant ce temps, le Micron organise des réunions quotidiennes avec les représentants syndicaux, les parlementaires, tandis qu’une visite est prévue aujourd’hui à l’usine qui fabrique des masques.
    Les médias aux ordres, reprendront en boucle les images du petit prodige entouré par un public conquis, en bras de chemise, en train de gesticuler, en cherchant du regard les caméras.
    Ces même médias qui ne comprennent rien mais qui invitent souvent des squatteurs aussi nuls qu’eux, n’hésitent pas à programmer des émissions dans lesquelles TRUMP est accusé de toutes sortes de maux, allant de l’irresponsabilité à la folie pure, et qui transforment chacune de ses décisions pertinentes et une stratégie claire et assumée, en purs radotages dangereux pour l’humanité.
    Parmi les quatre invités qui interviennent sur les plateaux, il y trois anti-TRUMP et un idiot de service.
    Ne dites surtout pas à ces dégénérés que la cote du Président des USA, moqué par l’Agence France Propagande, qui le qualifie toujours de « milliardaire septuagénaire » a une cote qui ne cesse de monter (43,7%) et qu’il a de grandes chances d’être réélu haut la main.
    Un vrai cauchemar pour ces cerveaux en panne, persuadés de leur supériorité intellectuelle si arrogante.
    Enfin, il est choquant de lire qu’un post de Bolsonaro a été retiré sur « FaceBook » parce qu’il n’a pas plu…..

    J'aime

  4. Grandiose est votre publication, tout plutôt que la « peste sioniste » mourir d’un clin d’oeil vaut mieux qu’accepter les circonvolutions verbales des dirigeants d’un pays qui se croît au-dessus des grands de ce monde et qui continue à nous rouler dans la farine………..Merci à vous

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s