La conférence de San Remo a 100 ans

Conf San remo2.jpgSource : Dore Gold,
JCPA, 22 Avril 2020

En avril 2020, le peuple juif commémore le 100e anniversaire de la Conférence de San Remo, convoquée en Italie du 19 au 26 avril 1920, au lendemain de la Première Guerre mondiale. Le Premier ministre britannique Lloyd George et son ministre des affaires étrangères, Lord Curzon, y ont assisté aux côtés des Premiers ministres français et italien. Des représentants de la Belgique, de la Grèce et du Japon y ont également participé. Ils constituaient ce que l’on appelait le Conseil suprême des principales puissances alliées et associées. La plupart des gens ont entendu parler des autres grandes conférences d’après-guerre, comme la Conférence de paix de Paris ou les conférences de Genève à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais San Remo n’a pas été sur les écrans radar de beaucoup de gens, malgré le fait qu’elle ait créé la base géographique du Moyen-Orient moderne pendant la plus grande partie du 20e siècle.

D’une déclaration à un traité international

San Remo s’est occupé de la disposition des territoires qui, jusqu’en 1920, faisaient partie de l’Empire ottoman, qui avait été vaincu pendant la guerre. Formellement, les Ottomans ont renoncé à leur revendication de souveraineté sur ces terres, parfois appelées Asie arabe, dans le traité de Sèvres, qui a été signé la même année que San Remo, le 10 août 1920. C’est à Sèvres qu’un projet d’accord de paix entre les alliés et l’Empire ottoman a été élaboré. Ces traités d’après-guerre ont permis l’émergence du système des États arabes, d’une part, et l’émergence d’un « foyer national pour le peuple juif », d’autre part.

La déclaration Balfour de 1917 était essentiellement une déclaration de politique britannique. Mais San Remo a transformé la déclaration Balfour en un traité international contraignant, ouvrant la voie au mandat de la Société des Nations, qui a été approuvé en 1922. Il a été noté qu’à San Remo, les droits historiques juifs sont devenus des droits légaux juifs.

L’article 80

Ces droits légaux du peuple juif ont-ils été supprimés au cours des années suivantes ? Au moment où la Charte des Nations unies a été rédigée en 1945, les fonctionnaires savaient que cet argument pourrait être soulevé. Par conséquent, ils ont incorporé l’article 80 dans la Charte des Nations unies qui stipulait spécifiquement que « aucune disposition du présent chapitre ne doit être interprétée comme modifiant de quelque manière que ce soit les droits des États ou des peuples ou les termes des instruments internationaux existants auxquels les membres des Nations unies peuvent être respectivement parties ». Ainsi, les fondements des droits légaux juifs établis par San Remo ont été préservés pour l’avenir. DG

Dore GoldAmbassadeur Dore Gold
L’ambassadeur Dore Gold est le président du Centre des affaires publiques de Jérusalem depuis 2000. De juin 2015 à octobre 2016, il a occupé le poste de directeur général du ministère israélien des affaires étrangères. Auparavant, il a été conseiller en politique étrangère auprès du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies (1997-1999), et conseiller du Premier ministre Ariel Sharon.

Adaptation mabatim.info, avec l’aide de www.DeepL.com/Translator

4 commentaires

  1. Il y a une version qui dit que la SDN a voté pour un état juif de la Méditerranée à la Jordanie incluse lors du traité de San Remo en 1920 et avec l’accord d’une partie arabe L’Angleterre mandataire n’a pas appliqué ce vote et s’est contenté de cette réunion pour voler 77% de ces terres juives pour créer la Transjordanie
    Elle s’est servie de la loi Balfour pour justifier les droits juifs pour un foyer ce qui est totalement du colonialisme pur privant les juifs d’un État dès 1929 et sur une portion de 23% de ses terres
    On connaît la suite de e qu’on fait les anglais se comportant comme des nazis vis à vis des juifs et encourageant l’immigration arabe inexistante de ce pays: livre blan de 1936 empêchant l’immmigration juive , guerre de 1948 en aidant les arabes de s’emparer de la Judée samarie et Jérusalem….
    Bref les anglais et leurs complices français sont responsables du chaos au PO selon la tactique diviser pour régner et montant arabes contre juifs

    Aimé par 1 personne

  2.  » Ainsi, les fondements des droits légaux juifs établis par San Remo ont été préservés pour l’avenir.  »
    En fonction de quoi la puissance mandataire britannique octroya aux Hachémites — à titre de consolation pour avoir perdu La Mecque — 80 % de ce qui avait été promis aux Juifs.

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s