La laïcité respectueuse

Qu’est-ce que la laïcité ?

Si c’est la tolérance et le respect de l’autre tant qu’il me respecte, OK, j’adhère. Sauf qu’en France la laïcité ne s’est pas construite ex-nihilo, mais contre la religion dominante et les abus que l’on ne peut nier, de quelques-uns qui l’ont confisquée comme outil de pouvoir, effectivement.

Que personne ne s’y trompe, l’objectif de liberté et de tolérance ostensiblement affiché n’est en fait que l’instrument de la destruction des religions les unes par les autres, et notamment de la destruction de la religion chrétienne, et son remplacement par une espèce de culte de l’être suprême, en fait une supra religion avec un ersatz de Dieu qui ne dit pas son nom, censée « coiffer » toutes les autres. On prône la liberté de penser et d’expression, mais dès lors que cette pensée ou cette expression contredit le concept affiché dans certaines thématiques, on se voit contraint de la bâillonner, démarche justement antinomique avec la rhétorique de départ et qui la vide de sa substance.

On évolue ici dans le registre compliqué des convictions et ce que les furieux de la laïcité n’ont pas compris, c’est que les convictions religieuses primeront toujours chez leurs adeptes sur celles de la pseudo-religion sans Dieu qu’ils tentent d’instaurer. Les adeptes malsains (car il y en a aussi énormément de sincères mus par de nobles sentiments) de la laïcité ce n’est pas la tolérance qu’ils souhaitent, mais bien la destruction des religions, quitte à distiller et promouvoir des démarches qui agressent sciemment les convictions d’autrui. Si on se place au niveau des intentions, celles qui conditionnent ces attitudes ne sont nullement bienveillantes, mais bien destinées à choquer et blesser.

Le problème devient crucial lorsque que le décalage entre la « supra religion » précédemment évoquée et les convictions d’un groupe rend la cohabitation impossible. La grande erreur de la laïcité est d’avoir sciemment nié le fait que la religion imprime sa marque à la culture d’une nation. C’est d’ailleurs bien pour cela que l’on assiste à un vidage bien ordonné de l’espace mémoriel de notre nation : début de notre ère au lieu « d’avant ou après Jésus Christ » (cela reste pourtant la naissance de Jésus qui la détermine), vacances d’hiver (c’est évidemment à l’occasion de Noël), vacances de printemps (ben oui, c est à l’occasion de Pâques, mais bon…), réduction des programmes d’histoire, etc etc.

Tout cela n’est pas anodin et bien calculé pour laver au détergent des bouffe-curés les étiquettes des pots de confitures. Sauf que, si vous changez les étiquettes, ce qui en droit est qualifié de tromperie sur la qualité, le contenu du pot reste le même, et ça, oui je le sais ça vous agace vraiment car quand on se prétend rationaliste on ne peut pas nier des faits qui, comme disait Mark Twain, sont têtus…

Il y a la loi et il y a la morale… Dépénaliser le blasphème est une bonne chose, certes, et il n’est pas question de revenir là-dessus, mais la plus élémentaire des politesses commande aussi dans toute société qui se respecte, de ne pas faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’on nous fasse. Alors deux solutions, soit on prône non pas la provocation mais le respect des sensibilités singulières de compatriotes que l’on a acceptés en connaissance de cause, soit on, « filtre » la société de façon qu’elle ne soit plus constituée qu’en nation selon les critères de Renan : « personnes partageant la même histoire, la même culture et qui souhaitent vivre ensemble ». Le souhait de vivre ensemble a ses exigences : la tolérance, le respect et la bienveillance qui doivent prévaloir jusqu’au stade où leur exercice devient justement susceptible de conduire à leur destruction. Alors oui à une laïcité positive, non à celle qui dans une attitude manifestement paradoxale prétend lutter contre les religions et leurs dogmes au moyen d’un autre dogme. Puisque vous recommandez l’esprit critique et le doute, ayez au moins l’intelligence et l’humilité de les appliquer à vos propres convictions.

Une véritable philanthropie doit s’imposer en dehors des dogmes, d’une laïcité pure et dure (j’évoque ici exclusivement celle qui manifeste clairement son anticléricalisme, pas la laïcité bienveillante à laquelle j’adhère sans équivoque) et qui loin d’être l’outil de cohésion affiché, est un outil de propagande anti-religieuse, ou des dogmes religieux, de quelque nature qu’ils soient, qui nient la liberté et surtout la VIE humaine.

Vive la France et la laïcité respectueuse. FV

François Dhelvy, MABATIM.INFO

2 commentaires

  1. Tant qu’une communauté cherchera à se distinguer de l’ensemble des habitants d’un pays, soit elle se fera chasser de là où elle cherche à s’implanter, soit elle finira par remplacer les habitants d’origine, soit elle acceptera de faire évoluer ses habitudes et finira par s’intégrer!

    J'aime

  2. La « nation » définie par Renan existe t’elle encore , du moins en Occident ?
    Dans le bouleversement dû à l’établissement de l’UE , l’immigration constante en son sein depuis la décolonisation et les coups de belier portés par les masses en exil rendent cette notion désuète et en réveillent la nolstagie.
    Les habitants de souche de ces pays savent bien que la « digestion » de tous ces nouveaux éléments réclame du temps. Ce qu’ils commencent seulement à entrevoir c’est que la religion commune est en fait le principal facteur de bonne intégration.
    Sans lui la société se parcellise sera souvent en conflit interne même après des siècles d’expérience commune.
    Les Juifs sont bien placés pour en parler.

    El la caricature alors ?
    Tant qu’ elle se limite au politique, au culturel, au non identitaire comme l’est la religion , pas de prob.
    L’Occident en général à appris à rire de lui-même et accepterais des caricatures de Jésus sur la croix.
    Les Musulmans sont très loin de cela.
    Et on en revieent à la question  » sommes nous ensemble , groupes distincts sur le même territoire, ou sont ils chez nous ? « 

    J'aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s